Mgr Angelo Amato, secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a qualifié lavortement, le mariage homosexuel et leuthanasie de « terrorisme », le 23 avril. Il intervenait lors de la première journée dun séminaire des aumôniers catholiques de l'aviation civile sur le thème du terrorisme, organisé au Vatican par le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement.
 
 
 
Devant les participants au séminaire sur le terrorisme, Mgr Angelo Amato, secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a ainsi livré quelques réflexions philosophiques et théologiques sur le problème du mal. Après avoir évoqué le « flot démoniaque » de l’actualité et la « ration quotidienne de mal », Mgr Angelo Amato a présenté le mal qui demeure presque invisible, mais qui se trouve dans des lieux inimaginables et qui, paradoxalement, est présenté comme un bien, comme l’expression du progrès de l’humanité. Par exemple, a-t-il affirmé, « il suffit de penser aux cliniques abortives, authentiques abattoirs d’êtres humains rejetés ; aux laboratoires où l’on fabrique par exemple la RU 486, la "pilule du lendemain" ou ceux où l’on manipule les êtres humains comme s’ils étaient un simple matériel biologique ». Il a aussi invité à penser aux parlements de pays soi-disant civils où sont promulguées des lois contraires à la nature de l’être humain comme l’approbation de mariages entre personnes du même sexe ou l’euthanasie. Le secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a ensuite présenté le terrorisme à visage humain. Celui-ci, a-t-il estimé, quotidien et tout aussi répugnant, est sournoisement diffusé par les moyens de communication sociale en manipulant avec art le langage traditionnel par des expressions qui cachent la réalité tragique des faits. Selon lui, l’avortement est ainsi appelé interruption volontaire de grossesse et non pas meurtre d’un être humain sans défense ; la clinique abortive est désignée avec une expression inoffensive, même attrayante : "centre de santé reproductive", l’euthanasie est appelée plus légèrement « la mort avec dignité ». [Voir à ce sujet l’article sur la manipulation du langage par les « mots maquillés » ; NDLR]
 
Après un long exposé philosophique sur le mal, Mgr Amato a encore jugé que le mal, aujourd’hui, n’est pas le fait de personnes isolées ou de groupes bien repérés, mais provient de centrales obscures, de laboratoires d’idées fausses, de puissances anonymes qui martèlent nos esprits avec des messages faux, jugeant ridicule et rétrograde un comportement conforme à l’Evangile.

 

 

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg