Du Brésil retentit une parole plus tranchante qu’une épée. Un mot qui est aussi une personne : Jésus. C’est le même à qui Benoît XVI a consacré le livre de sa vie. Pour le pape, l’avenir de l’Eglise en Amérique latine et dans le monde est lié à l’obéissance qu’on Lui doit. Et il s’est senti obligé de le rappeler aux évêques. Résumé du discours du 11 mai dernier de Benoît XVI aux évêques :
 
 
 
 
Le pape commence par des paroles "plus tranchantes qu’une épée" : les paroles du Nouveau Testament sur l’obéissance vouée au Père par Jésus, sauveur de tous justement parce qu’il a été obéissant en tout, jusqu’à la croix. Les évêques – dit le pape – sont simplement "liés" à cette obéissance : leur mission est de prêcher la Vérité, de baptiser, de "sauver les âmes une à une" au Nom de Jésus. "Ceci, et rien d’autre, est le propos de l’Église", souligne Benoît XVI. Ainsi, là où la Vérité de la foi chrétienne est cachée et les sacrements ne sont pas célébrés, alors c’est l’essentiel qui fait défaut, y compris pour résoudre les urgents problèmes sociaux et politiques". Les consignes données par le pape aux évêques brésiliens dans la suite de son discours découlent toutes de ce point de départ. L’intention de Benoît XVI est clairement de recentrer sur Jésus vrai Dieu et vrai homme la vie de l’Eglise latino-américaine : une Eglise qui, selon le pape, s’est trop déplacée au cours des dernières décennies sur le terrain sociopolitique, sous l’impulsion de la théologie de la libération. Pour Benoît XVI, une évangélisation forte est la vraie réponse aux attaques lancées contre la famille, aux atteintes contre la vie, à l’abandon du catholicisme au profit des nouveaux cultes "évangéliques" et pentecôtistes. Le célibat du clergé vacille également quand "la structure de la consécration totale à Dieu commence à perdre sa signification la plus profonde". Et "le baume divin de la foi doit être également offert aux pauvres, sans négliger le pain matériel". Evangéliser, cela signifie enseigner la Vérité chrétienne dans son intégralité, telle qu’elle est synthétisée dans le Catéchisme. Cela signifie célébrer les sacrements, spécialement la Confession et l’Eucharistie : la Confession non pas de manière collective mais individuelle, parce que "le péché constitue un fait profondément personnel" et l’Eucharistie avec fidélité aux règles parce qu’elle "n’est jamais la propriété privée de qui que ce soit, ni du célébrant ni de la communauté". Aux évêques, le pape demande de surveiller la production théologique, d’être attentifs à la formation des prêtres, de pratiquer l’œcuménisme sans oublier que "l’Eglise unique du Christ subsiste dans l’Eglise catholique, gouvernée par le successeur de Pierre et par les évêques en communion avec lui".

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg