Le plus haut responsable du Vatican en charge de l'usage de la messe tridentine a confirmé que le Pape Benoît XVI « a l'intention d'étendre à l'Eglise entière la possibilité de célébrer la messe et les sacrements selon les livres liturgiques promulgués par le pape Jean XXIII en 1962. » Ces livres contiennent la dernière version approuvée « de l'ancienne messe latine » célébrée avant le Concile Vatican II (1962-65), aussi bien que des rites pour des sacrements tels que le baptême...
 
 
 
 
 
Ces propos du cardinal Darío Castrillón Hoyos, président de la Commission Ecclesia Dei, ont été tenus dans un discours prononcé lors de la cinquième conférence générale des évêques de l'Amérique latine et des Caraïbes. L'ancienne liturgie tridentine, selon Mgr Castrillón, « n'a été jamais supprimée » et est aujourd'hui l'objet d'un « intérêt à la fois nouveau et renouvelé. » Pour ces raisons, selon Mgr Castrillón, le pape croit que le temps est venu de faciliter un accès plus large à ce rite, soulignant qu'une telle demande a déjà été faite par une commission de cardinaux en 1986. Depuis quelques mois maintenant, la spéculation circule sur le projet de Benoît XVI d'accorder une permission plus large à la célébration de l'ancienne messe, sous forme d'un document appelé "motu proprio", ce qui signifie « sous sa propre autorité ».
 
C'est la deuxième fois qu'un cardinal confirme publiquement qu'un tel changement est imminent. Mgr Castrillón a précisé qu'en vertu de la décision du pape, la liturgie ancienne deviendra « la forme extraordinaire d'un rite romain unique. ». Mgr Castrillón n'a pas fourni de détails supplémentaires sur l'ampleur de l'autorisation d'employer les livres liturgiques anciens, et n'a pas précisé si les différents évêques pourront toujours placer des limites à cette utilisation, comme c'est le cas actuellement dans l'église. Mgr Castrillón n'a pas non plus fourni une date spécifique pour la publication de la décision du pape. « C'est une offre généreuse de la part du Vicaire du Christ, qui, par l'expression de sa volonté pastorale, veut rendre disponible pour l'Eglise tous les trésors de la liturgie latine, qui, au cours des siècles, ont nourri la vie spirituelle de tant de générations de fidèles catholiques, » a dit Mgr Castrillón.
 
Mgr Castrillón a également indiqué que Benoît XVI veut que la Commission Ecclesia Dei devienne une instance permanente de la Curie Romaine, en vue de conserver et de maintenir la valeur des liturgies latines anciennes. En même temps, selon Mgr Castrillón, « il est important d'affirmer avec une clarté totale qu'il n'est pas question de revenir en arrière, à un moment antérieur à la réforme de 1970 » faisant allusion à l'introduction du nouveau rite de la messe après Vatican II. « Le Saint-Père veut conserver les immenses trésors spirituels, culturels et esthétiques liés à la liturgie ancienne, » dit Mgr Castrillón. « La récupération de cette richesse est liée au cadeau non moins précieux de la liturgie courante de l'église. »

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg