Vierge carmélite, Docteur de l'Eglise, Patronne Universelle des Missions et "Patronne secondaire" de la France :

 
 
 
 
« Je ferai tomber une pluie de roses »
(Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus) 



Thérèse Martin naquit à Alençon le 2 janvier 1873, en Normandie, de parents très chrétiens (Louis et Zélie-Marie Martin), qui regardaient leurs neuf enfants comme des présents du Ciel et les offraient au Seigneur avant leur naissance. Elle fut la dernière fleur de cette tige bénie qui donna quatre religieuses au Carmel de Lisieux, et elle montra, dès sa plus petite enfance, des dispositions à la piété qui faisaient présager les grandes vues de la Providence sur elle. Atteinte, à l'âge de neuf ans, d'une très grave maladie, elle fut guérie par la Vierge Marie, dont elle vit la statue s'animer et lui sourire [ce sera Notre-Dame des Victoires ; NDLR] auprès de son lit de douleur, avec une tendresse ineffable (le 13 mai 1883). Thérèse eût voulu, dès l'âge de quinze ans, rejoindre ses trois sœurs au Carmel, mais il lui fallut attendre une année encore (le 9 avril 1888) pour permettre son entrée. Sa vie devint alors une ascension continuelle vers Dieu, mais ce fut au prix des plus douloureux sacrifices toujours acceptés avec joie et amour... car c'est à ce prix que Jésus forme les âmes qu'Il appelle à une haute sainteté.
Elle s'est révélée ingénument tout entière elle-même dans les Mémoires qu'elle a laissés par ordre de sa supérieure : « Jésus, comme elle l'a écrit, dormait toujours dans Sa petite nacelle ». Elle pouvait dire : « Je n'ai plus aucun désir, si ce n'est d'aimer Jésus à la folie ». C'est, en effet, sous l'aspect de l'amour infini que Dieu Se révélait en elle. La voie de l'Amour, telle fut, en résumé, la voie de la "petite Thérèse de l'Enfant-Jésus". Mais c'était en même temps la voie de l'humilité parfaite, et par là, de toutes les vertus. C'est en pratiquant les "petites vertus", en suivant ce qu'elle appelle sa "petite Voie", Voie d'enfance, de simplicité dans l'amour, qu'elle est parvenue en peu de temps à cette haute perfection qui a fait d'elle une digne émule de sa Mère, la grande Thérèse d'Avila.
 
Sa vie au Carmel pendant neuf ans seulement fut une vie cachée, toute d'amour et de sacrifice. Elle quitta la terre le 30 septembre 1897 en ayant comme derniers mots : « Mon Dieu, je vous aime ». Saint Pie X la qualifiera comme étant « la plus grande sainte des temps modernes » et introduira sa cause de béatification en 1914. Le 14 août 1921, Benoît XV proclame un Décret sur "les vertus héroïques" de la petite Thérèse. Brûlant les étapes, elle fut béatifiée le 29 avril 1923 et canonisée le 17 mai 1925 par Pie XI qui dira qu'elle sera « l'étoile de son pontificat ». Le 14 décembre 1927 (année sainte), Pie XI proclame Sainte Thérèse de Lisieux "Patronne Universelle des Missions" (comme Saint François-Xavier). En 1944, Pie XII en fait la "Patronne secondaire de la France" (comme Sainte Jeanne d'Arc) et le 19 octobre 1997, Jean-Paul II proclame Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus "Docteur de l'Eglise". Comme elle l'a prédit, « elle passe son Ciel à faire du bien sur la terre ! ». 
 
 
 
 
 
 
Liens : Lire l'intégralité de ses écrits + 1er octobre : Mémoire obligatoire*** de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, Patronne Secondaire de la France (liturgie) + Lettre sur Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus par l'abbé Dom Antoine Marie, osb (Abbaye Saint Joseph de Clairval) + Neuvaine à Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus + Prière à Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + Prière à Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus pour le salut de la France + La Fête-Dieu, par Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + "Dans le coeur de l'Eglise, je serai l'Amour" + « O Jésus, mon Amour... ma vocation, enfin je l'ai trouvée, MA VOCATION, C'EST L'AMOUR ! Oui j'ai trouvé ma place dans l'Eglise et cette place, ô mon Dieu, c'est vous qui me l'avez donnée... » (Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus - Thème de l'année 2008) + Cantique à Saint Joseph, par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus + A mon Ange Gardien, par Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + « Vivre d'Amour ! » (26 février 1895) + « Souviens-toi, Jeanne, de ta patrie », par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus + A Jeanne d'Arc, par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus + Pourquoi je t'aime, ô Marie, par Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + Aimer, c’est tout donner + Dans le coeur de l'Eglise + Moi si j'avais commis… + « Ah ! qu'il fut doux le premier baiser de Jésus à mon âme ! » + « Refoulant mes larmes, je descendis rapidement l'escalier… » (25 décembre 1886) + Imménsa Christi cáritas maióra cogit ággredi (à Laudes, 1962) + Luce divína rutilántis aulæ sédibus, Virgo, frúeris, secúndans (à Vêpres, 1962) + Nomen decúsque cóncinant Terésiæ almæ Vírginis (à Matines, 1962) + Discours de Benoît XV pour la promulgation du Décret sur "l'Héroïcité des Vertus" de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + Discours de Pie XI (béatification, canonisation, homélie) + Lettre de Paul VI à l'occasion du centenaire de la naissance de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + Lettre Apostolique de Jean-Paul II proclamant Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face Docteur de l’Eglise Universelle : « Divini Amoris Scienta » +  Offrande à l'Amour miséricordieux, par Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + Acte de consécration à la Sainte Face, par Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + Litanies de la petite Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face + Litanies à Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face + Litanies des Béatitudes de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus + FILM : Le pouvoir d'offrir + Exhumation des reliques de Sainte Thérèse en vue de sa canonisation (images d'archives) + Audience Générale de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI du 6 avril 2011 sur la Petite Thérèse

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg