2 septembre 1792 : 3 Evêques de la Sainte Eglise Catholique (Jean-Marie du Lau d'Allemans, Archevêque d'Arles ; François-Joseph de la Rochefoucauld de Maumont, Evêque de Beauvais ; Pierre-Louis de la Rochefoucauld Bayers, évêque de Saintes), 127 prêtres séculiers, 56 religieux et 5 laïcs furent arrêtés par les révolutionnaires comme ennemis de la Patrie et rebelles à la Constitution civile du clergé. On les entasse dans diverses maisons religieuses transformées en prisons improvisées, pour pouvoir ensuite les massacrer...
 


 
           
 
Soeurs de Compiègne guillotinées + Soeurs de Valenciennes guillotinées 
 
 
 
 
 
 
Après la chute de la Monarchie le 10 août 1792, la fièvre monte à Paris. Entre le 2 et le 5 septembre, des bandes furieuses armées d’hommes et de femmes envahissent les prisons parisiennes pour se livrer à l’épuration collective des détenus catholiques au couvent des Carmes, à l’abbaye de Saint-Germain, au séminaire Saint-Firmin, aux prisons de la Force, dans l’Eglise Saint-Paul-Saint-Louis, etc. Le couvent des Carmes, avec son très vaste enclos, est le premier et le plus symbolique théâtre des tueries. Au témoignage de l’abbé Saurin, jésuite rescapé, le contraste est saisissant entre la sérénité qui règne au dedans, parmi les ecclésiastiques prisonniers, groupés autour de trois Evêques, et, au dehors, le hurlement de la foule, les canonnades, les roulements de tambour, et finalement, le 2 septembre, vers quatre heures du soir, le tocsin de Saint-Sulpice qui donne le signal aux émeutiers. La tuerie des sans-culottes qui a commencé dans le jardin s’achève au pied du petit escalier faisant communiquer la chapelle, où les prisonniers ont d’abord reflué pour prier à genoux et se donner mutuellement l’absolution. « Je n’ai entendu se plaindre aucun de ceux que j’ai vu massacrés » écrira l’abbé de la Pannonie, blessé et rescapé de la tragédie des Carmes. Pourtant, ils sont tués à coup de baïonnettes, de piques, de haches et de torches enflammées. Après moult simulacres profanant la religion catholique, les fanatiques de la révolution laissent à même le sol un amas de cadavres dépouillés. Parmi les 3 000 victimes du seul mois de septembre 1792, 191 personnes mortes pour leur Foi ont été béatifiées par Pie XI le 17 octobre 1926. 86 prêtres étaient membres du clergé parisien. Les cinq laïcs et de nombreux religieux béatifiés appartenaient aussi à l’Église de Paris. On ne compte pas les dizaines de milliers de victimes inconnues. (les autres victimes catholiques connues --> voir liens ci-dessous). On se souviendra plus particulièrement de Saint Noël Pinot, un prêtre massacré le Vendredi 21 février à 15h00 de l'après-midi... tout un symbole qui résume à lui seul l'idéologie républicaine.

Aujourd'hui encore, la République Française ne cesse de massacrer par centaines de milliers les enfants du Bon Dieu... 
 
 
 
 
 

 

 
 
  

 


Liens supplémentaires :
 Martyrs catholiques de 1792-1796 (I) + Liste complète des 191 martyrs catholiques du 2 et 3 septembre (II) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (III) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (IV) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (V) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (VI) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (VII) 
+ Martyrs catholiques de 1792-1796 (VIII) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (IX) + Martyrs catholiques de 1792-1796 (X) + Victimes globale de la révolution française (600 000 à 800 000 morts) + L’Association des Martyrs de la révolution + Martyrs de la révolution française (1791-1794) + Martyrs de la révolution française (1794-1798) + Deux victimes des septembriseurs, une biographie de Louis Audiat, publiée par Desclée-Brouwer, 290 pages, 1897 + Récit abrégé des souffrances de près de 800 ecclésiastiques (1794-1795) - (monographie de M. le curé Marie-Bon-Philippe Bottin), publiée par Crapart, Paris, 1796 + Les 32 Martyres d’Orange - (monographie de M. l’abbé Méritan), publiée par Société Bonne Presse du Midi, 1931 + Les Martyrs de Septembre tués en haine de la Foi, par Louis de Beaumont (Téléchargement complet pour 2,20 €) + Avez-vous eu un ancêtre décapité pendant la Révolution ? + Martyrs chouans et vendéens + Les bleus sont là (chant évoquant les génocides républicains lors des guerres de Vendée) 

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg