En préparation aux XXIIIe Journées mondiales de la jeunesse, qui auront lieu à Sydney (Australie) du 15 au 20 juillet 2008 sur le thème : “Vous aurez la force de l’Esprit Saint qui descendra sur vous et vous serez mes témoins” (Actes 1, 8), le Saint-Père Benoît XVI a envoyé un Message aux jeunes du monde, dans lequel il rappelle que « le fil conducteur de la préparation spirituelle au rendez-vous de Sydney est l’Esprit Saint et la mission »…
 
 
 
 
Articulé en huit paragraphes, signé à Lorenzago le 20 juillet 2007, le Message évoque avant tout le chemin de préparation vers Sydney, appelant les jeunes à réfléchir cette année « sur l’Esprit de force et de témoignage, qui nous donne le courage de vivre l’Evangile et l’audace de le proclamer ». Benoît XVI exhorte les jeunes par ces mots : « N’oubliez jamais que l’Eglise, et même l’humanité, celle qui est autour de vous et qui vous attend dans votre avenir, attend beaucoup de vous jeunes, parce que vous avez en vous le don suprême du Père, l’Esprit de Jésus ». Puis le pape résume les points saillants de la « promesse de l’Esprit Saint dans la Bible » : « L’effusion de l’Esprit Saint sur l’Eglise naissante fut l’accomplissement d’une promesse de Dieu beaucoup plus ancienne, annoncée et préparée dans tout l’Ancien Testament ». La Pentecôte représente le « point de départ de la mission de l’Eglise » : elle renouvela intérieurement les Apôtres, et « de pêcheurs effrayés » ils devinrent des « hérauts courageux de l’Evangile ». « Rien ne pouvait les arrêter... Ainsi naquit l’Eglise, qui depuis le jour de la Pentecôte n’a pas cessé d’irradier la Bonne Nouvelle ‘jusqu’aux extrémités de la terre’.
 
Pour comprendre la mission de l’Eglise, le Saint-Père invite à revenir au Cénacle, où les disciples étaient persévérants dans la prière avec Marie, la « Mère », en attente de l’Esprit promis. « Toute communauté chrétienne doit constamment s’inspirer de cette image de l’Eglise naissante - recommande Benoît XVI. La fécondité apostolique et missionnaire n’est pas principalement le résultat de programmes et de méthodes pastorales sagement élaborées et ‘efficaces’, mais est le fruit de l’incessante prière communautaire. L’efficacité de la mission présuppose, en outre, que les communautés soient unies, c'est-à-dire qu’elles aient ‘un seul cœur et une seule âme’, et qu’elles soient disposées à témoigner de l’amour et de la joie que l’Esprit Saint répand dans les cœurs des fidèles ». Enfin le pape souligne « que l’Esprit Saint est le don le plus haut de Dieu à l’homme, donc le témoignage suprême de son amour pour nous, un amour qui s’exprime concrètement comme « oui à la vie » que Dieu a voulu pour sa créature. Ce « oui à la vie » a sa forme pleine en Jésus de Nazareth et dans sa victoire sur le mal par la rédemption ». L’Evangile de Jésus, précisément dans la force de l’Esprit, « ne se réduit pas à une pure constatation, mais veut devenir ‘belle nouvelle pour les pauvres, libération pour les prisonniers, vue pour les aveugles… C’est ce qui se manifesta avec vigueur le jour de la Pentecôte, et devînt grâce et devoir de l’Eglise envers le monde, sa mission prioritaire ». Enfin le pape affirme : « Nous portons à l’intérieur de nous ce sceau de l’amour du Père en Jésus-Christ qu’est l’Esprit Saint. Ne l’oublions jamais, parce que l’Esprit du Seigneur se rappelle toujours de chacun et veut, par vous jeunes en particulier, susciter dans le monde le vent et le feu d’une nouvelle Pentecôte ».
 
Dans le paragraphe dédié à l’Esprit Saint comme « Maître intérieur », Benoît XVI rappelle qu’aujourd’hui encore l’Esprit Saint continue à agir dans l’Eglise « et ses fruits sont abondants dans la mesure où nous sommes disposés à nous ouvrir à sa force rénovatrice ». Mais à ce point il est naturel de se demander « qui est pour moi l’Esprit Saint ? Nombreux sont en effet les chrétiens pour lesquels Il continue à être le ‘grand inconnu’. C’est pourquoi, nous préparant aux prochaines Journées mondiales de la jeunesse, j’ai voulu vous inviter à approfondir la connaissance personnelle de l’Esprit Saint… Cependant il ne suffit pas de Le connaître ; il faut l’accueillir comme guide dans nos âmes, comme le ‘Maître intérieur’ qui nous introduit dans le Mystère trinitaire, parce que Lui seul peut nous ouvrir à la foi et nous permettre de la vivre chaque jour en plénitude. Il nous pousse vers les autres, allume en eu le feu de l’amour, nous rend missionnaires de la charité de Dieu ». Notre renouvellement intérieur et la croissance de notre vie spirituelle se font à travers les Sacrements, avant tout ceux de l’initiation chrétienne : le Baptême, la Confirmation et l’Eucharistie, par lesquels « l’Esprit Saint nous rend fils du Père, frères de Jésus, membres de son Eglise, capables d’un vrai témoignage à l’Evangile, dispensateurs de la joie et de la foi ». Benoît XVI exhorte en particulier les jeunes à « redécouvrir le sacrement de la Confirmation et à en retrouver la valeur pour notre croissance spirituelle ». Ce sacrement « nous donne une force spéciale pour témoigner et glorifier Dieu par toute notre vie : il nous rend intimement conscients de notre appartenance à l’Eglise, ‘Corps du Christ’, dont tous nous sommes des membres vivants, solidaires les uns avec les autres ». Pour grandir dans la vie chrétienne, il est donc nécessaire de se nourrir du Corps et du Sang du Christ. « Source et sommet » de la vie ecclésiale, l’Eucharistie est une « Pentecôte perpétuelle », puisque « chaque fois que nous célébrons la messe nous recevons l’Esprit Saint qui nous unit plus profondément au Christ et nous transforme en Lui… Là où nos forces n’y arrivent pas, c’est à l’Esprit Saint de nous transformer, de nous remplir de sa force et de nous rendre témoins pleins de l’ardeur missionnaire du Christ ressuscité ».
 
Dans le septième paragraphe de son Message, le pape s’arrête sur la « nécessité et l’urgence de la mission ». Face aux inquiétudes devant les événements du monde et aux questions que les jeunes se posent pour leur avenir, Benoît XVI rappelle que « seul le Christ peut combler les aspirations les plus intimes du cœur de l’homme… Par la puissance de l’Esprit Il répand en nous la charité divine, nous rend capables d’aimer notre prochain et prêts à nous mettre à son service… Et celui qui se laisse conduire par l’Esprit comprend que se mettre au service de l’Evangile n’est pas une option facultative, parce qu’il sent combien il est urgent de transmettre aussi aux autres cette Bonne Nouvelle ». S’inscrivant dans la lignée de ses prédécesseurs immédiats, le pape Benoît XVI rappelle qu’« annoncer l’Evangile et témoigner de la foi est aujourd’hui plus que jamais nécessaire. Certains pensent que présenter le trésor précieux de la foi aux personnes qui ne la partagent pas signifie être intolérants envers eux, mais il n’en est pas ainsi, car proposer le Christ ne signifie pas l’imposer… aujourd’hui encore il faut des disciples du Christ qui n’épargnent pas leur temps ni leur énergie pour servir l’Evangile… En particulier, je vous assure que l’Esprit de Jésus vous invite aujourd’hui vous, jeunes, à être porteurs de la belle nouvelle de Jésus aux jeunes de votre âge… Que chacun de vous ait le courage de promettre à l’Esprit Saint d’amener un jeune à Jésus-Christ, de la façon qu’il considère la meilleure, sachant « rendre compte de l’espérance qui est en lui, avec douceur’… Mais pour atteindre ce but, chers amis, soyez saints, soyez missionnaires, puisqu’on ne peut jamais séparer la sainteté de la mission. N’ayez pas peur de devenir des saints missionnaires comme Saint François Xavier, qui a parcouru l’Extrême-Orient en annoçant la Bonne Nouvelle jusqu’au bout de ses forces, ou comme Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus,  qui fut missionnaire tout en n’ayant pas quitté le Carmel : autant l’un que l’autre sont ‘patrons des missions’. Soyez prêts à mettre en jeu votre vie pour éclairer le monde de la Vérité du Christ ; pour répondre avec amour à la haine et au mépris de la vie ; pour proclamer l’espérance du Christ ressuscité dans tous les coins de la terre ».
 
Le pape Benoît XVI conclut son Message en invitant les jeunes à participer nombreux aux XXIIIe Journées mondiales de la jeunesse de Sydney 2008, « ce sera une occasion providentielle d’exprimer pleinement la puissance de l’Esprit Saint », et à consacrer du temps à la prière et à la formation spirituelle sur ce dernier tronçon du chemin de préparation, « afin qu’à Sydney vous puissiez renouveler les promesses de votre baptême et de votre confirmation. Ensemble nous invoquerons l’Esprit Saint, demandant avec confiance à Dieu le don d’une Pentecôte renouvelée pour l’Eglise et pour l’humanité du troisième millénaire ».
 
 
 
 

Lien : Message intégral du pape pour les 23èmes journées mondiales de la jeunesse

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg