La Conférence épiscopale dominicaine a organisé une conférence de presse pour rendre publique l’orientation des évêques au terme de leur Assemblée Plénière, célébrée ces derniers jours. Selon les évêques, légaliser tout type d’avortement, « c’est légaliser la peine de mort des sans défense ». En même temps ils appellent le peuple dominicain « à défendre la souveraineté nationale et à repousser les pressions d’organismes internationaux afin que soit dépénalisé l'avortement »…

 
 
 
 
Un débat ouvert est en action dans le pays sur la proposition d’une coalition d’organisations civiles d’inclure la dépénalisation de l’avortement dans la réforme du code pénal dominicain. Les évêques des 12 diocèses de la République dominicaine "face à la menace de la dépénalisation éventuelle de l’avortement" ont décidé de lancer une Note à tout le peuple en demandant qu’elle soit lue dans toutes les communautés lors de la Célébration eucharistique et faite connaître par les moyens de communication sociale. La Note, articulée en 12 points, rappelle que « c’est un impératif éthique pour l’Eglise, le Gouvernement, les Législateurs, les Organisations Nationales et Internationales, et pour chaque citoyen, d’assumer la défense de la vie humaine, au-delà de toute circonstance ». […] Ils lancent un appel aux médecins, aux juristes, aux législateurs, aux groupes professionnels et syndicaux, et aux mères, qui ont la conscience claire sur la valeur inviolable de la vie, pour qu’ils se prononcent « en faveur de la vie et contre la prétendue dépénalisation de l’avortement », et ils demandent à tous « les défenseurs de la vie humaine, qu’ils soient catholiques ou non, les frères des dénominations chrétiennes, tous les hommes et les femmes de bonne volonté, de s’unir pour défendre et protéger la valeur suprême de chaque vie humaine ».
 
Pour les évêques il est inconcevable que « la capacité intellectuelle des législateurs et des politiques se révoltent contre la vie humaine et veuille justifier de manière erronée la légalisation et la dépénalisation du crime de l’avortement ». La Note se termine par un appel à toutes les paroisses du pays, afin qu’elles encouragent « une manifestation publique pour défendre la vie humaine, avec les prêtres, les consacrés et les fidèles, en organisant la prière du chapelet et en encourageant d’autres célébrations qui contribuent à la prise de conscience pour défendre la Vie Humaine ».
 

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg