Comme tous les fidèles membres de l'Eglise catholique, j'ai été baptisé. Je ne me souviens pas de cette cérémonie, mais je crois pouvoir affirmer sans risque de me tromper, que lorsque le prêtre m'a intégré dans la communauté des croyants - l'Eglise ! - il n'a pas demandé à mon parrain ou à ma marraine si je souhaitais être plutôt "tradi", ou plutôt "charismatique", ou plutôt "progressiste", ou plutôt ceci ou cela... Il m'a fait membre de l'Eglise, un point c'est tout… Aujourd'hui, je fais encore partie de cette même Eglise (car je reste attaché à la Vérité Incarnée du Christ), et je réclame que cette appartenance soit reconnue et respectée par les autres fidèles, qu'ils soient clercs ou laïcs… Seulement voilà : faire partie de l'Eglise catholique (du moins, en France) est devenu singulièrement compliqué. La preuve :

 
 
 
 
 
- aux yeux de mes amis, je suis un type un peu décalé. Autour de moi, on se pacse, on se dépacse, on avorte, on vit en concubinage, on divorce, on ne croit plus en Dieu, on ne pratique plus du tout… Ceux qui pratiquent encore, c’est uniquement à l'occasion de Noël, d'un mariage ou d'un enterrement (non pas pour prier pour l'âme du défunt, mais pour "rendre hommage" !).

- aux yeux du curé de ma paroisse, je suis un empêcheur de tourner liturgiquement en rond. Pensez donc : dès que j'en ai l'occasion, je lui fais savoir que je suis pour le respect de l’unique rit romain actuel… Comme Benoît XVI, je suis aussi pour l’agenouillement… ce qui, bien sûr, est une circonstance aggravante.
 
- aux yeux de mon évêque, je suis un type à éviter. C'est normal : quand j'apprends qu'il laisse faire tout et n'importe quoi en liturgie et en catéchèse, je lui rappelle l'enseignement du Concile Vatican II et des papes. Ce qui est tout de même impertinent ! Les évêques n'aiment pas que les fidèles "de la base" leur fassent la leçon. Mais le fidèle ‘’de la base’’ sait qu’il a aussi des obligations et des devoirs… notamment le devoir de dénoncer les théâtres liturgiques via le canon 212 paragraphe 2 et 3…
 
- aux yeux de certains évêques français auxquels je m'adresse pour leur demander l'application des textes magistériels, je suis quelqu'un de passablement empoisonnant. Il est vrai que je n'ai pas l'habitude de les applaudir à chaque fois qu'ils font une déclaration sur la "tolérance" ou sur le "respect de l'autre" ou sur la "fin du ramadan". J'aurais même une fâcheuse tendance à leur rappeler qu'ils feraient souvent mieux de s'occuper de ce qui est plus directement de leur compétence et pour quoi ils ont été ordonnés prêtres : la vie sacramentelle, la prière, la diffusion des textes du Saint-Père... A la suite de Benoît XVI, je constate que l’ « activisme vide » fait des dégâts depuis plus de 40 ans…
 
 
 
Mais que je ne plaise pas au curé de ma paroisse, à certains évêques de France, voilà qui n'a à mes yeux aucune espèce d'importance : le jour de mon baptême, il ne fut pas question de prêter allégeance à un clergé particulier ou à de quelconques orientations pastorales. La "pastorale" n'est d'ailleurs pas un objet de foi. Il me suffit donc de me sentir attaché à l'enseignement de l'Eglise fidèlement transmis par les papes et par les conciles… et de prier avec ardeur pour l’Eglise ‘’de’’ France !

commentaires

jean-claude 24/10/2007 20:13

A propos de cathéchèse, je me souviens que lorsque j'abvais 8 ou 9 ans, lors d'une session de "cathé", j'avais osé dire en toute candeur que ne pas aller à la messe le dimanche était un péché. On m'a naturellement répondu que non. La mère de famille responsable de la formation a même avoué qu'elle et sa famille n'allaient pas à la messe toutes les semaines et se contentaient de la regarder à la télé !!Heureusement que j'avais des parents derrière pour rectifier cela.Pendant cette année, j'ai au moins appris que Moïse avait reçu les tables de la loi et que le roi David jouait de la cythare (pas certain de l'orthographe) !!

Yves 25/10/2007 07:30

Prions, prions, prions !

lala 21/10/2007 14:14

J'approuve ce que vous dites, et je vis la même chose que vous. Chassée (virée comme me dit une amie) du catéchisme que je faisais, parce que j'avais expliqué aux enfants comment et pourquoi communier directement par la bouche, en leur expliquant que l'Eglise ne l'interdisait pas, mais qu'Elle l'autorisait aussi par les mains. Et donc que le choix leur appartenait. Lorsque vous préchez la vraie, unique Parole du Seigneur, ça dérange !!! Je passe donc pour une "tradi", alors que je n'ai pas connu les messes en Latin, vu mon jeune âge.La preuve que je traumatise, les enfants du catéchisme m'ont tous réclamés, mais sous la pression qu'ils vivent de la paroisse, ils n'ont pas d'autres choix que de faire des ateliers fleurs, chants, ou danse.Que de gachi donc, car il y a tant à apprendre aux enfants, car la Bible est grande de richesses pour le bien de nos âmes.Il faut donc ne pas prendre partie aux menaces et orgueil du monde, mais se retirer et prier, à l'image de Jésus sur la Croix.Les mots n'atteignent pas les hommes, mais la prière atteint Dieu.Lala

Yves 21/10/2007 15:43

Merci pour votre commentaire. Nous devons résister à "l'esprit mauvais" sans pour autant se "retirer" du monde. Il faut suivre de manière la plus humble possible la Vérité du Christ et de son Eglise. Se "retirer" est contraire à l'esprit évangélique. C'est même un signe de faiblesse voire de "facilité" de certains catholiques. Le monde actuel a besoin de témoins comme vous et moi. (la lumière du Christ et de sa Vérité doit se lever dans les ténébres) - (Isaïe 58, 6-10). In Christo et Maria +

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg