Le pape Benoît XVI a estimé lundi que les pharmaciens devaient avoir le droit à "l'objection de conscience" pour pouvoir refuser de délivrer des médicaments favorisant l'avortement et l'euthanasie…

 
 
 
L'objection de conscience « est un droit qui doit être reconnu à votre profession, vous permettant de ne pas collaborer, directement ou indirectement, à la fourniture de produits ayant pour but des choix clairement immoraux, comme par exemple l'avortement et l'euthanasie. Il n'est pas possible d'anesthésier les consciences et le pharmacien doit inviter chacun à un sursaut d'humanité pour que tout être soit protégé depuis sa conception jusqu'à sa mort naturelle. L'être humain, parce qu'il est image de Dieu, doit toujours être au centre des recherches et des choix en matière biomédicale », a estimé Benoît XVI dans son discours.

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg