Le Samedi Saint, l'Église demeure en prière auprès du tombeau de Notre Seigneur, méditant Sa Sainte Passion et Sa Sainte Mort, ainsi que Sa descente aux enfers. Le silence, le jeûne et l'abstinence sont conseillés pour que l'on parvienne, avec un cœur élevé et libéré, aux joies de Sa Sainte Résurrection (cf : Sacrosanctum Concilium N°110). En ce Samedi Saint, « la Tradition enseigne que Marie réunit en quelque sorte en Sa personne le Corps de l’Église tout entière : elle est la "credentium collectio universa". Ainsi, la Vierge Marie qui se tient près du Sépulcre de Son Fils est l’icône de l’Église-Vierge, qui veille près du tombeau de Son Époux, dans l’attente de la célébration de la Résurrection. Cette intuition d’une telle relation étroite entre Marie et l’Église provient du pieux exercice appelé "l’Heure de la Mère" : tandis que le Corps du Fils repose dans le Sépulcre et que Son Âme est descendue aux enfers pour annoncer aux ancêtres dans la foi, qui vivent encore dans l’ombre de la mort, leur libération imminente, la Vierge, anticipant et personnifiant l’Église, attend la victoire de Son Fils sur la mort en faisant preuve d’une foi inaltérable » (cf : Directoire de piété populaire N°146-147)

 

 


 

 

 

« Marie, Mère d’Espérance et de Consolation, je veux passer ces dernières heures d’attente de la Résurrection

de Votre Fils avec vous. Quand les doutes m’assaillent, quand ceux qui m’entourent me méprisent, 

 soyez ma consolation, ma force et mon soutien. Vous avez été un appui pour les apôtres désemparés

et apeurés :  comment ne le seriez-vous pas maintenant pour moi ? Mère d’Espérance et d’Amour,

apprenez-moi à souffrir à vos côtés, afin de jouir plus tard de la joie de la Résurrection de Jésus-Christ. Amen »

 

 

 

 

Liens (chants, divers) : Hymne : Stabat Mater dolorosa + Cantique : Quand Jésus mourait au Calvaire + Chant (arabe) : Je suis la Mère triste (Ana el-Oum el-Hazina), par la chanteuse libanaise Fairuz + Chant (arabe) : Je suis la Mère triste (Ana el-Oum el-Hazina), par la chanteuse libanaise Joumana Mdawar + Chants sacrés byzantins, par Soeur Marie Keyrouz (Samedi Saint) + La mise au tombeau, par la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich + Le Samedi Saint de Marie, par Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein) + Le Saint-Suaire nous renvoie au silence du Samedi-Saint (Mgr Schönborn) + Discours de Benoît XVI sur le Samedi Saint (le 2 mai 2010 à Turin pour la Vénération du Saint-Suaire) + Méditations pour le Samedi Saint + Le visage du Christ au tombeau + Tropaire byzantin pour le Samedi Saint

 

 

Liens (Pères de l'Église) : Sermon 58 de Saint Bernard de Clairvaux sur les trois saintes femmes qui vont embaumer le Corps de Jésus + Sermon de Saint Augustin pour le Samedi Saint + « Je te l’ordonne : Éveille-toi, ô toi qui dors, je ne t’ai pas crée pour que tu demeures captif du séjour des morts. Relève-toi d’entre les morts » (Épiphane de Salamine) + « A la descente du Christ, l'éternelle nuit des enfers a resplendi » (Eusèbe Le Gallican)

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg