L'Assomption est la promesse et l'anticipation du propre triomphe de l'Église, de la transfiguration du cosmos, l'aube de la création nouvelle. En Marie, totalement et sans partage dans l'accomplissement eschatologique, est la plénitude de la signification du mot « saint ». Son Assomption aide à comprendre la transcendance eschatologique de l'Incarnation, car ici la chair est définitivement assumée par la divinité. En Marie, victorieuse du mal, l'humanité est déjà sauvée. « Mère du Fils de Dieu et, par conséquent, la fille de prédilection du Père et le sanctuaire du Saint-Esprit ; par le don de cette grâce suprême, elle dépasse de loin toutes les autres créatures dans le ciel et sur la terre ». En servant Dieu, Marie a atteint cet état de liberté royale propre aux disciples du Christ, « la gloire de servir ne cesse d'être son exaltation royale ». Au dessus de toute créature, « elle fut exaltée par le Seigneur comme Reine de l'univers afin de ressembler plus parfaitement à son Fils, Seigneur des seigneurs et vainqueur du péché et de la mort » (Lumen Gentium, N°53-59 ; Redemptoris Mater N°41). Elle est la première réponse de la Création sauvée, sous la forme de la Fiancée.

 

Le Sénevé (Pentecôte 2005) - Journal des aumôneries de

l'École normale supérieure et de l'École des Chartes

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg