Lors de la Messe de la Fête-Dieu, les fidèles qui ont communié de la main du pape ont été invités à s'agenouiller pour recevoir la sainte communion. Benoît XVI avait rappelé dans son homélie que "s'agenouiller devant l'Eucharistie, c'est professer sa liberté". On voit alors des journalistes, des prêtres, des gens d'habitude "informés", s'étonner, voire s'indigner, de ce que Benoît XVI ait osé le jour de la Fête Dieu - pensez donc ! - donner la communion à des fidèles à genoux et, en plus, sur les lèvres, alors que cela ne se fait plus "depuis Vatican II" :

 

 

 

 

L'affirmation est répétée avec tant de naïve constance qu'elle prend valeur de certitude. Avant Vatican II, on s'agenouillait et on tirait la langue, depuis on s'avance et on tend la main. Personne ne se donne la peine de fournir la moindre référence et pour cause ! Aucun texte du Concile Vatican II n'a abordé de près ou de loin la question de savoir comment devait être donnée la communion et quant au Missel romain "restauré" à la suite du dit Concile, dont la première édition remonte à 1969, la seule manière envisagée est la manière traditionnelle. Alors, d'où vient le changement ? Il est vrai que des demandes parvinrent à Rome dans les années de l'après-concile pour obtenir la permission de donner la communion dans la main pour les fidèles que risquait d'indisposer le geste du prêtre qui leur déposait une hostie dans la bouche. Raison purement sanitaire, si on peut dire, qui n'avait rien des hautes motivations données ensuite à ce geste soi-disant plus "adulte". Rome procéda à une enquête auprès des évêques du monde entier sur l'opportunité d'un changement de la pratique reçue. La conclusion fut négative : il ne fallait rien changer à l'usage. Néanmoins pour calmer les Français et quelques autres pays occidentaux, une permission fut donnée, assortie de bien des précautions, qu'on se dépêcha d'oublier. La brèche une fois ouverte, on s'empressa de l'élargir, on rendit presque impossible la communion à genoux, les catholiques qui firent mine de demander à recevoir leur Sauveur sur les lèvres furent dans bien des cas montrés du doigt, quand on ne le leur refusa pas tout simplement, malgré le droit.

 

Peu à peu, par lassitude ou par conviction, la majorité des assemblées suivit ce qui n'était qu'une permission, avec le sentiment que c'était cela que demandait l'Eglise, alors qu'il n'en était rien. Récemment, un évêque d'Amérique du Sud a rappelé que la permission n'étant pas donnée dans son diocèse, puisqu'il ne l'avait pas demandée, la communion dans la main était interdite. Rome a soutenu son bon droit. Et l'on se souvient de Jean Paul II refusant de donner la communion autrement que sur les lèvres à Mme Chirac en 1980 sous les écrans de la télévision. Cet accès de fièvre, qui pourrait faire sourire, ne laisse pas d'être révélateur. L'ignorance du réel enseignement du concile Vatican II, en ce domaine comme en d'autres, est vertigineuse; elle va de pair avec une valorisation mythique du changement intervenu. Espérons que le mythe se dissipant peu à peu, et heureusement, on en vienne à lire tout simplement les documents de ce Concile qui n'a pas tout dit, mais qui a posé de solides jalons pour permettre à l'Eglise d'affronter le monde en train de naître autour d'elle et de lui porter la Bonne Nouvelle.

 

Par le Père Michel Gitton






Liens : Considérations historiques sur la communion dans la main + Et si on reparlait de la communion + Pour qu’Ils règnent + La communion dans la main, par Mgr Juan Rodolfo Laise + « Hostie dans la main, moins de respect et risque d’abus » (Mgr Ranjith)

commentaires

Yves 07/01/2009 20:01

Comme le souligne effectivement le Père Gitton, il est quasi impossible aujourd'hui, dans la plupart des paroisses, de s'agenouiller pour recevoir la communion. Cela étant dit, même si personnellement, je préférerais recevoir la communion à genoux et sur la langue, je ne pense pas que dans l'Eglise primitive, et encore moins à la dernière Cène, les disciples recevaient la communion sur la langue.

guglielmo auguste 30/06/2008 13:17

lorqu'il est dit que recevoir l'eucharistie dans la main est recent je tombe des nues.CAR UN PERE  DE l'EGLISE indique dans les temps anciens la maniere de presenter la main gauche soutenue par la droite pour recevoir l'HOSTIE.mais est ce l'essentiel au moment ou nos eglises se vident? Prions pour que l'EGLISE vive avec son temps et soit prete pour la moisson.

jacinta 28/02/2015 23:34

justement peut être que le fait de nous agenouiller ramènerait les gens à l'église car beaucoup partent en se disant que l'église est devenu n'importe quoi, et les musulmans se convertirait peut être un peu plus en nous voyant nous agenouiller.

Yves 30/06/2008 14:11



Quel est le Père de l'Eglise affirmant ceci ? Vos sources SVP.



Gilles 15/06/2008 14:49

Bonjour Yves,Certes,seul DIEU sonde les reins et les coeurs.mais si tu m'a bien lu... je ne juge personne ! je fais un constat... je dis ceci: celui qui trouve que c'est "ostentatoire", ou qui se "scandaliserait" que je m'agénouille pour recevoir mon DIEU dans ma bouche,celui-là ne croit pas en Sa présence dans la Sainte Hostie que je reçois ! parce que s'il y croyait il n'éprouverait pas ce sentiment-là... dire cela,c'est pas juger... ceux qui jugent,se sont ceux qui s'offusqueraient de mon Adoration devant mon DIEU. un peu comme ces Pharisiens qui trouvaient "excessif" que Marie-Madelaine ait lavé les pieds de JESUS avec ses larmes et un parfum de grande qualité ! pour moi,rien n'est trop beau,ou trop grand pour exprimer mon adoration et mon amour pour JESUS !Escuses-moi, mais je ne sais pas manier la "langue de bois"!

Yves 15/06/2008 15:16


Entièrement d'accord avec vous.
Ne vous inquiètez pas, je suis très loin d'être une "langue de bois"... surtout en liturgie.


Gilles 14/06/2008 21:07

Je pense qui trouveraient scandaleux ou "excessif" et "ostentatoire" de s'agenouiller pour recevoir l'EUCHARISTIE dans la bouche, ne croient simplement plus en la présence de JESUS-CHRIST dans la Sainte Hostie !Mais,ces gens seraient les 1ers à s'agenouiller,si le CHRIST leur apparaissait... leur foi est dans une telle léthargie,qu'il leur faudrait des "signes visibles" pour croire !Prions pour le Pape,pour qu'il re-mette avec la force du Saint-Esprit, de l'ordre dans la Liturgie.

Yves 15/06/2008 13:17


Au sujet de la foi : "Seul Dieu sonde les reins et les cœurs" (Jérémie 17, 10).


Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg