« Nous réaffirmons notre déception suite à l’entrée en vigueur de cette règle qui affaiblit l’union matrimoniale, et nous dénonçons avec inquiétude le choix effectué par plusieurs médias, qui pour diffuser cette nouvelle transmettent des images de mariages célébrés dans des églises catholiques, créant parmi les auditeurs une confusion sur la véritable portée de la loi ». C’est ce qu’on lit dans le communiqué diffusé par la Conférence épiscopale péruvienne suite à l’entrée en vigueur de la Loi n° 29227 qui règle la procédure non litigieuse de la séparation conventionnelle et du divorce consécutif auprès des mairies ou devant les notaires de la République.

 

 

 

Face à cette situation, les évêques entendent communiquer aux fidèles catholiques et à toutes les personnes de bonne volonté qui croient en l’indissolubilité du mariage que, selon le plan de salut de Dieu, « le mariage est un lien sacré qui consiste en l’union volontaire d’un homme et d’une femme qui décident de constituer entre eux une communauté permanente de vie et d’amour ». De plus, « en vertu de sa nature, cette union est indissoluble et est orientée vers le bien des époux, la procréation et l’éducation des enfants. La fidélité aux promesses qu’ont fait les époux au moment de contracter le mariage est intrinsèquement unie à l’amour fidèle et perpétuel du Dieu trine et à la dignité de tout être humain ». Par conséquent, rappellent les évêques, « aucune norme civile ne peut atteindre le caractère sacramentel du mariage religieux ». Et ils réaffirment que le mariage « est et sera toujours un sacrement indissoluble, c’est pourquoi le divorce est inadmissible ». « Porter atteinte à la perpétuité du mariage signifie s’éloigner de l’ordre naturel disposé par le Créateur pour le bien de ses enfants », continue le communiqué.

 

Les évêques concluent leur Note en appelant tous les fidèles catholiques à garder toujours présent à l’esprit l’Evangile de Notre Seigneur Jésus-Christ, et à l’appliquer dans leur vie. Cette loi, qui accélère le processus de divorce et qui est maintenant en vigueur, a été approuvée par le plénum du congrès le 15 mai dernier par 59 votes favorables, 8 votes contraires et 11 abstentions. Les évêques ont tout de suite exprimé leur désapprobation, puisqu’il s’agissait d’un choix qui « affaiblit la famille, au détriment des enfants et des jeunes, qui grandiront avec un modèle de mariage loin des valeurs transcendantes d’amour, d’unité et de stabilité ». Cette Loi permet aux péruviens de divorcer dans les trois mois, dans les mairies ou devant les notaires, sans plus attendre deux ans que le Pouvoir judiciaire approuve la séparation légale.

 

Fides

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg