Tout baptisé sait qu’il est appelé à édifier l’Eglise, en appelant les hommes à en faire partie. L’Eglise est la famille de Dieu, la Communion des Saints du Ciel qui descend sur la terre, en faisant un seul Corps dans le Seigneur Jésus ; c’est l’agapè de la charité. Chaque prêtre est donc ministre du Christ, dans la mesure où il travaille à élargir les espaces de l’agapè, comme le déclare saint Augustin. Quelle chose, si ce n’est l’amour de Dieu, peut pousser l’Eglise à éduquer les générations ? L’Eglise éduque parce qu’elle est « Mater et Magistra ».


 

 

 

 

Jésus a donné aux siens, comme Mandat suprême : « De toutes les nations faites des disciples… en leur apprenant à observer toutes les choses que je vous ai commandées… » (cf. Matthieu 28, 19-20). Le prêtre n’est pas appelé à fonder des associations de libre pensée, ou à se déclarer pour certains contre les autres, sous prétexte que l’on fait quelque d’éthique ou de social ; ni même être contre toutes les maffias. Il est appelé à une tâche beaucoup plus haute : se dépenser pour la conversion des mauvais. L’engagement du chrétien dans le monde, à l’exemple du Christ, n’est pas de juger le monde, mais de le sauver. Dans son intervention à l’Assemblée des Evêques Italiens, le 29 mai 2008, le Pape Benoît XVI a mis au centre des travaux « l’urgence éducative » qui, pour l’Eglise, « prend un visage bien précis : celui de la transmissions de la foi aux nouvelles générations », en un temps « d’obstacles qui proviennent du relativisme, d’une culture qui met Dieu entre parenthèses, et qui décourage tout choix vraiment sérieux, et en particulier les choix définitifs, pour privilégier, en revanche, dans les différents milieux de vie, l’affirmation de soi-même, et les satisfactions immédiates ». Le Saint-Père ne s’arrête pas à l’analyse, mais il invite à regarder à tout ce qui est en cours : « Pour faire face à ces difficultés, le Saint-Esprit a déjà suscité dans l’Eglise de nombreuses énergies et de nombreux charismes évangélisateurs, particulièrement présents et vivaces dans le catholicisme italien. C’est notre tâche à nous, Evêques, d’accueillir avec joie ces forces nouvelles, de les soutenir, de favoriser leur maturation, de les guides, et de les diriger de manière qu’elles se maintiennent toujours à l’intérieur du grand sein de la foi et de la communion ecclésiale ». Il s’agit des associations et des mouvements ecclésiaux, des nouvelles communautés qui, déjà avant le Concile, et surtout après le Concile, se sont chargés de l’éducation chrétienne. De ces expériences qui ne sont plus seulement pour les jeunes, sont nées désormais de nombreuses familles authentiquement chrétiennes. Le Président de la Conférence Episcopale Italienne, le Cardinal Angelo Bagnasco, a déclaré : « L’œuvre éducative requiert une grande alliance entre plusieurs sujets. En premier lieu, la famille […], c’est elle qui est le sujet irremplaçable de l’éducation, personne ne peut la remplacer ». A son tour, la famille – parole qui, de « famulus », rappelle le service envers l’autre – est le résultat mûr de l’éducation des jeunes. Dans l’Eglise, cela se produit au sein d’expériences ecclésiales de mouvements et de groupes qui réalisent un parcours de foi, d’espérance et de charité.

 

Au problème éducatif, le Saint-Esprit, comme toujours dans le passé, a trouvé la « solution éducative » : construire l’Eglise, œuvre incessante à chaque génération. Ainsi, le Catéchisme de l’Eglise Catholique peut appliquer à la famille cette donnée doctrinale et essentielle, en déclarant : « De nos jours, dans un monde souvent étranger et même hostile à la foi, les familles croyantes sont de première importance, comme foyers de foi vivante et rayonnante. C’est pour cela que le II° Concile du Vatican appelle la famille, avec une vieille expression, " Ecclesia domestica " (LG 11 ; cf. FC 21). C’est au sein de la famille que les parents sont " par la parole et par l’exemple ... pour leurs enfants les premiers hérauts de la foi, au service de la vocation propre de chacun et tout spécialement de la vocation sacrée " (LG 11) » (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n° 1656).

 

Fides

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg