L'Eau Bénite, quand on en fait usage avec foi et confiance, est de la plus grande efficacité pour le corps et pour l'âme et peut merveilleusement venir en aide aux âmes du purgatoire. Chaque fois que le prêtre bénit l'eau, il agit comme représentant de l'Église, dont le Sauveur accueille toujours les prières avec complaisance. Par conséquent, celui qui prend de l'eau bénite en faisant le signe de la croix, et s'asperge lui-même ainsi que d'autres objets, peut être assuré que, chaque fois, la prière de l'Église monte vers le ciel et attire des grâces sur son corps, son âme et sur tous les objets touchés par l'eau bénite.

 

 

 

 

L'eau bénite déroute la puissance des mauvais esprits. D'où le proverbe : "il a peur de ceci, de cela ... comme le diable de l'eau bénite". C'est par millions que l'on pourrait énumérer les exemples qui prouvent de quelle indicible frayeur l'eau bénite remplit le démon. Mais comment peut-on venir en aide aux âmes du purgatoire, en leur donnant de l'eau bénite ? Ce que nous avons dit l'explique. Chaque fois que vous donnez de l'eau bénite, à un frère, la prière de l'Église qui y est attachée monte vers le Cœur de Jésus et Le supplie de prendre sous sa protection vos parents, corps et âmes. Il en est de même pour les pauvres âmes du purgatoire. Qui dira le soulagement qu'une seule goutte d'eau bénite apporte aux âmes qui souffrent dans les flammes ? Une goutte d'eau bénite est parfois d'une plus grande efficacité qu'une longue prière, parce que notre prière est souvent tiède et pleine de distractions. Il en est autrement de la prière que l'Église attache à l'eau bénite. Cette prière-là plait au Divin Sauveur, à tout instant, en tout lieu et partout, où que ce soit. Voilà pourquoi les saintes âmes soupirent après l'eau bénite. Si nous pouvions voir de quel tourment elles sont torturées, si nous pouvions percevoir leur instante supplication : il n'est pas douteux que nous tâcherions au moins le matin et le soir, de faire avec de l'eau bénite le signe de la Croix en priant pour les âmes du purgatoire. Plaçons un bénitier au chevet de notre lit. Cela nous aidera à réaliser cette bienfaisante pratique.

 

Imprimatur Parisiis 15 Februarii 1956 Mauritius Bohan, Vic. gén.

 Procure du Sacré-Cœur 37, Rue Wasse, Amiens (Somme)

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg