« Je vous invite à défendre avec force la vie des enfants qui ne sont pas encore nés. Criez à haute voix que l’avortement est une interruption délibérée de grossesse par l’assassinat d’enfants sans défense à naître. Une telle action directe, voulue, comme un moyen ou comme une fin, est gravement contraire à la loi morale et à la doctrine chrétienne ». C’est l’appel lancé par le Cardinal John Njue, Archevêque de Nairobi, pour mobiliser la communauté catholique alors que le Parlement local discute une loi pour légaliser l’avortement. 

 


 

Le Cardinal Njue a écrit une lettre pastorale [...] dans laquelle il rappelle que « l’avortement signifie tuer une personne innocente, et Dieu dit : ‘Tu ne tueras pas’ (Exode 20,13). Le ventre d’une mère est supposé être le meilleur lieu où l’enfant, même à peine conçu, devrait se sentir en sécurité et aimé. En aucun cas nous ne pouvons soutenir une société qui détruit les enfants à naître, qui ont été créés comme des dons gratuits de Dieu pour la communauté ». S'adressant aux catholiques engagés en politique, le Cardinal Njue les a invités à agir dans le respect de l’enseignement de l’Eglise : « Vous, catholiques qui avez pris des positions de responsabilités publiques, vous devez être marqué par le sens de l’intégrité morale. Vos actions doivent être en syntonie avec votre foi et les principes moraux enseignés par l’Eglise, à laquelle vous affirmez appartenir. Afin de mettre en œuvre vos responsabilités publiques, il est nécessaire de défendre la moralité publique et de promouvoir l’ordre public et la paix. Il est nécessaire de travailler pour des lois et des politiques publiques qui soutiennent la vie humaine et promeuvent le bien commun. Il est nécessaire de travailler durement pour assurer les soins prénatals pour toutes les femmes. Il est nécessaire de travailler pour corriger les injustices et toutes les situations nuisibles qui menacent la dignité et les droits de l’homme. Il est nécessaire de porter une attention spécifique envers les personnes désavantagées et privées de droits ».

 

Pour arrêter la législation abortive, le Cardinal-Archevêque de Nairobi invite les fidèles et les hommes de bonne volonté à recueillir « un million de signatures pour les enfants ». « C’est le moment de s’unir à notre phase préliminaire de résistance à une législation illégale. Légaliser l’avortement n’a pas sa place dans la culture et les traditions africaines. Je demande à toutes les paroisses, aux communautés religieuses, aux chrétiens et aux personnes de bonne volonté de lancer la collecte de millions de signatures afin de présenter la pétition aux autorités compétentes et de mettre fin à cette campagne qui discute de la manière de tuer des enfants qui ne sont pas encore nés ». « C’est notre croisade non-stop pour la défense des enfants pour les deux prochains mois. Radio Waumini, les annonces des paroisses, les affiches et le National Mirror, vous tiendront informés sur notre manière de procéder », conclut le Cardinal Njue.

 

Fides

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg