L’avortement est un crime abominable devant Dieu et devant  les hommes. Il est une cruauté envers sa propre chair, il est une folie envers la famille et la société. Il est tout sauf un droit et une liberté. Il est la fin d’une civilisation. Le silence doit être rompu. Dans une trentaine de villes, en France et à l’étranger, le samedi 15 novembre 2008, SOS Tout-Petits fêtera son XXIIéme anniversaire par des prières publiques de réparation, d’intercession et de conversion...  

 

 

 

 

Soutenue en France et en Europe par les gouvernements, diffusée par la propagande, la culture de mort ne cesse de s’étendre, répandant partout mensonge, vice, meurtre, désolation. Les mots n’ont plus de sens. On parle d’IVG médicamenteuse alors qu’il s’agit non d’une interruption mais d’un arrêt définitif et d’une substance qui, loin de soigner ou de guérir, est mortelle pour l’enfant et non inoffensive pour la mère. On voudrait légaliser les mères porteuses et il est prévu qu’elles puissent avorter de ce qu’elles non pas conçu mais reçu. On est ici dans le monde de Babel règne de la confusion : dire à la fois une chose et son contraire. Si l’on s’en tient à la loi du 17 janvier 1975, le principe du respect de la vie est sauvegardé et ses 6 à 7 millions de victimes le seraient par dérogation. On  voudrait, pour éviter un avortement, toujours plus de contraception mais, outre que celle-ci lamine les consciences, vis-à-vis de la fécondité en écartant la maîtrise de soi, elle est elle-même de plus en plus souvent abortive (pilule, implant, stérilet), responsable d’un nombre d’avortements précoces beaucoup plus élevé que celui des avortements plus tardifs déclarés. Orchestrée, financée par des groupements mondialistes, notamment la Franc-maçonnerie, organisée par l’IPPF (planning familial) la culture de mort porte la marque de l’Adversaire dressé contre Dieu, la création et son Église. Ce sont « les Lumières » opposées à « la Lumière ». La guerre du respect de la Vie n’est pas seulement philosophique, morale, culturelle, scientifique, sociale, politique, démographique, économique, elle est tout cela mais elle est d’abord d’ordre surnaturel. Le combat est eschatologique, celui-là même de notre éternité.

 

La victoire appartient à un enfant dans les bras de Sa Mère, l’Enfant Dieu et Sa Mère, Marie Immaculée, image de la faiblesse, de la tendresse et de la miséricorde. Il ne nous est demandé que d’être fidèles.

 

Docteur Xavier Dor

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg