1. Dieu veut que tous les hommes connaissent et acceptent son plan de salut révélé et réalisé en Jésus-Christ (cf. 1 Tim 1, 15-16). Dieu parla de plusieurs façon à nos pères (cf. Hb 1, 1; tout l'AT). Lorsque arriva la plénitude des temps (cf. Ga 4, 4) il nous parla de manière complète et définitive en et par le Christ (cf. Hb 1, 2-4): Le Père n'a pas de Parole à « ajouter », parce qu'en Jésus-Christ il nous en donna la « seule et dernière » (cf. Jn 1, 1ss).

 

2. L'Eglise a reçu le commandement d'annoncer à tous les hommes cette grande nouvelle : « Allez dans le monde entier et faite de mes disciples toutes les nations, en les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » (Mt 28, 19). Les apôtres le comprirent ainsi et le mirent en pratique depuis le jour de la Pentecôte, Remplissant Jérusalem de l'annonce du Christ Mort et Ressuscité pour notre salut (Ac cap.1-5) ainsi qu'à tout le monde connu d'alors (Actes des Apôtres et Epîtres).

 

3. La famille chrétienne, Eglise domestique, participe à cette mission. Et plus encore, la famille a comme premiers et principaux destinataires de cette annonce missionnaire ses enfants et les différents membres qui la composent, comme nous le confirme les Epîtres de Saint Paul et la praxis postérieure. Les époux saints et les parents chrétiens de tous les temps l'ont vécu ainsi (les parents de Sainte Thérèse d'Avila, les parents de Sainte Thérèse de Lisieux et bien d'autres parents de nos jours). A la lumière de l'heureuse expérience des sociétés chrétienne d'Europe (lorsque la famille réalisa cette mission éducatrice envers ses enfants), et également à la lumière des graves répercussion négatives que l'on constate aujourd'hui (à cause de l'abandon et de la négligence de cette mission), il faut que la famille redevienne la première éducatrice dans la foi de ces nations -qui ne sont plus chrétiennes aujourd'hui dans les faits-, dans celle où la foi est en train de se consolider et dans celle où l'Eglise est en train de s'implanter. Le principal apostolat missionnaire des parents doit se passer dans sa propre famille, il serait, en effet, un contre témoignage et peu ordonner prétendre évangéliser les autres, sans se préoccuper de l'évangélisation des nôtres. Les parents transmettent la foi à leurs enfants avec le témoignage de leur vie chrétienne et par leurs paroles.

 

4. Le noyau central de cette éducation dans la foi est « l'annonce joyeuse et vibrante du Christ, Mort et Ressuscité pour nos péchés ». En étroite liaison avec ce noyau se trouvent les autres vérités contenues dans le Credo des Apôtres, les sacrements et les commandements du décalogue. Les vertus humaines et chrétiennes font parties de l'éducation intégrale de la foi. (Ce bagage fondamental ne peut presque jamais se présupposer aujourd'hui, même pas dans les pays dits « chrétiens » et dans les cas où les parents demandent les sacrements de l'initiation pour leurs enfants, étant donné la grande ignorance religieuse et le peu de pratique religieuse des parents).

 

 

VIème Rencontre Mondiale des Familles, du 14 au 18 janvier 2009 à Mexico

Indulgence plénière accordée par le pape Benoît XVI aux conditions habituelles :

1. Esprit de rejet du péché, confession, communion et prières aux intentions papales

2. Récitez en famille le Notre-Père, le Credo et des prières d’invocation à la Miséricorde

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg