1. Le problème principal que doit affronter aujourd'hui la famille dans l'éducation chrétienne de ses enfants n'est pas religieux mais plutôt anthropologique : le relativisme radical éthico-philosophique selon lequel il n'existe aucune Vérité Objective pour l'Homme et par conséquent non plus pour le mariage et la famille. La différence sexuelle, manifestée dans la biologie de l'homme et de la femme, ne s'appuie pas sur la nature mais c'est un simple produit culturel, que chacun peut changer. Avec cela on nie et on a détruit la possibilité même du mariage et de la famille.

 

2. Le relativisme affirme aussi que Dieu n'existe pas ainsi que la possibilité de le connaître (athéisme et agnosticisme religieux). Il nie également l'existence de normes éthiques et valeurs permanentes. Les seules vérités sont celles qui émanent des majorités parlementaires.

 

3. Face à cette réalité autant radicale et d'influence, la famille a aujourd'hui la tâche inéluctable de transmettre à ses enfants la Vérité de l'Homme. Comme il advint aux premiers siècles, il est aujourd'hui d'importance capitale connaître et comprendre la première page de la Genèse : il existe un Dieu personnel et bon, qui créa l'homme et la femme revêtus de la même dignité mais distincts et complémentaires entre eux. Il leur a donné la mission d'engendrer des enfants par l'union indissoluble des deux en une seule chair (le mariage). Les textes qui racontent la création de l'homme, mettent en évidence que le couple homme et femme sont - selon le dessein de Dieu - la première expression de la communion de personnes, Eve est en effet créée semblable à Adam comme celle qui, dans son altérité, le complète (cf. Gn 2, 18) pour ne former avec lui qu'une seule chair (cf. Gn 2, 24). En même temps, ils ont ensemble la mission procréatrice qui les fait collaborateurs du Créateur (cf. Gn 1, 28).

 

4. Cette Vérité de l'Homme et du mariage fut également connue de la droite raison humaine. En effet, toutes les cultures ont reconnu dans leurs coutumes et loi que le mariage consiste seulement en la communion entre un homme et une femme […].

 

5. Saint Paul a décrit tout cela par de vigoureux traits dans son épître aux Romains, lorsqu’il trace la situation de paganisme de son époque et du désordre moral dans lequel il était tombé pour ne pas avoir voulu reconnaître dans leur vie le Dieu qu'ils avaient connus par la raison (cf. Rom 1, 18-32). Cette page du nouveau testament doit être bien connue aujourd'hui par la famille, afin de ne pas édifier son action éducatrice sur des sables mouvants. L'ignorance sur Dieu conduit aussi à l'offuscation de la Vérité sur l'Homme.

 

6. Les Pères de l'Eglise offrent une doctrine abondante et sont un bon exemple de la façon dont procéder : ils durent expliquer avec précision l'existence d'un Dieu Créateur et Provident, qui créa le monde, l'homme et le mariage comme des réalités bonnes : et combattre le désordre moral du paganisme qui affectait le mariage et la famille.

 

 

VIème Rencontre Mondiale des Familles, du 14 au 18 janvier 2009 à Mexico

Indulgence plénière accordée par le pape Benoît XVI aux conditions habituelles :

1. Esprit de rejet du péché, confession, communion et prières aux intentions papales

2. Récitez en famille le Notre-Père, le Credo et des prières d’invocation à la Miséricorde

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg