« La famille - a dit le Pape à la messe de clôture de la rencontre mondiale des familles - est un fondement indispensable pour la société et les peuples, et un bien irremplaçable pour les enfants, dignes d'être mis au monde comme le fruit de l'amour, du don total et généreux de leurs parents. la famille est le lieu primordial de l'éducation de la personne. Elle est une vraie école d'humanité et de valeurs pérennes. Il n'est donné à personne d'être ce qu'il est ». Le Saint-Père a souligné que « nous avons reçu la vie d'autres personnes, et qu'elle se déroule et grandit avec les vérités et valeurs que nous apprenons dans notre relation et communion avec les autres. Ainsi, la famille fondée sur le mariage indissoluble entre un homme et une femme exprime cette dimension relationnelle, filiale et communautaire, et est le lieu ou l'être humain peut naître dans la dignité, grandir et se développer complètement ». « Toutefois, ce travail éducatif rencontre des difficultés face à un faux concept de liberté, dans lequel le caprice et les impulsions subjectives de l'individu sont exaltées au point d'enfermer chacun dans la prison de son propre moi. La vraie liberté de l'être humain provient d'avoir été créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, et doit donc être exercée avec responsabilité en choisissant toujours le vrai bien pour qu'il se convertisse en amour, au don de soi-même. Il faut pour cela, plus que des théories, la proximité et l'amour qui caractérisent la communauté familiale. Le foyer est le lieu où l'on apprend à vivre dans la vérité, à valoriser la vie et la santé, la liberté et la paix, la justice et la vérité, le travail, la concorde et le respect ». Le Saint-Père a souligné la nécessité du « témoignage et de l'engagement public de tous les baptisés pour réaffirmer la dignité et la valeur unique et irremplaçable de la famille fondée sur le mariage d'un homme et d'une femme et ouvert à la vie, et du témoignage de la vie humaine dans toutes ses étapes. Il faut promouvoir des moyens législatifs et administratifs qui protègent les droits inaliénables des familles, nécessaires pour mener à bien leur extraordinaire mission ».

 

Après avoir exprimé sa proximité et assuré sa prière « aux familles qui donnent un témoignage de fidélité dans des circonstances particulièrement difficiles », Benoît XVI a conclu en encourageant les nombreuses familles « qui vivant parfois au milieu de contrariétés et d'incompréhensions, donnent un exemple de générosité et de confiance en Dieu », et a souhaité qu'ils obtiennent les aides nécessaires. Il a aussi mentionné les familles « qui souffrent de pauvreté, de maladie, d'être mises en marge de la société ou issues de l'émigration et plus spécialement les familles chrétiennes persécutées à cause de leur foi ». Avant de conclure, le Pape a confié toutes les familles du monde à la protection de la Vierge Marie « si vénérée sur la noble terre mexicaine sous le vocable de Notre-Dame de Guadalupe ».

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg