25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 16:56

Des fidèles - parmi lesquels des prêtres et des évêques - qui se disent pleinement attachés au concile Vatican II, s'inquiètent de la levée, par le pape Benoît XVI, des excommunications qui frappaient les quatre évêques sacrés par Mgr Lefebvre. Des évêques de France s'étonnent de n'avoir été ni mis au courant de cette décision ni consultés. A tous ces donneurs de leçons qui se prévalent du Concile, rappelons-leur les termes du décret Christus Dominus sur la charge pastorale des évêques dans l'Eglise :

 

 

« Dans cette Eglise du Christ, le Pontife Romain, comme successeur de Pierre, à qui le Christ confia la mission de paître ses brebis et ses agneaux, jouit, par institution divine, du pouvoir suprême, plénier, immédiat, universel pour la charge des âmes. Aussi bien, en sa qualité de pasteur de tous les fidèles, envoyé pour assurer le bien commun de l'Eglise universelle et le bien de chacune des Eglises, il possède sur toutes les Eglises la primauté du pouvoir ordinaire. Les évêques (...) ont été envoyés pour assurer, en union avec le Souverain Pontife et sous son autorité, la pérennité de l'oeuvre du Christ, Pasteur éternel. (...) Cette charge épiscopale (...), les évêques (...) l'exercent (...) en communion avec le Souverain Pontife et sous son autorité ». (cf. nn.2 et 3)

 

N'est-il pas plus prudent de bien connaître les textes du Concile dont on se réclame sans arrêt ?

 

Pro Liturgia

Partager cet article
Repost0

commentaires