1. Heureux celui que la Vérité instruit directement, au-delà des images et des paroles oiseuses. Nos pensées et nos sentiments nous trompent souvent en nous masquant la Vérité. A quoi servent les discussions subtiles sur des choses cachées et obscures, que Dieu, au moment de notre Jugement, ne nous reprochera pas d’avoir ignorées ? C’est une grande folie de négliger ce qui est utile et nécessaire pour se consacrer à des problèmes inutiles et dangereux pour la foi. On pourrait dire : « nous avons des yeux et nous ne voyons pas ! » (Psaume 113, 5).

 

2. Que nous importe ce qu’on dit sur la nature des choses. Celui à qui parle le Verbe éternel est délivré de tout cela. Le Verbe unique éclaire tout et tout en Lui s’éclaire. « Il est le Principe, et c’est Lui qui parle en dedans de nous » (Jean 8, 25). Sans Lui, nulle intelligence ne peut exister, nul jugement ne peut être porté. Celui qui unifie sa vie et ramène tout à l’unité dans le Verbe unique ne connaîtra pas l’incertitude, et son cœur peut paisiblement demeurer en Dieu. Ô Vérité, qui êtes Dieu, faites que je sois un avec Vous dans un Amour éternel. Souvent, j’éprouve un grand ennui à force de lire ou d’entendre parler : en Vous seul résident tous mes désirs. Que tout se taise devant Vous ; que Votre seule Voix me parle.

 

3. Plus on se recueille en soi-même en se dégageant des choses extérieures, plus l’esprit s’ouvre et s’élève sans peine, parce qu’on reçoit d’en haut la lumière de l’intelligence. Une âme pure, simple et ferme n’est jamais distraite au milieu même de nombreuses occupations, parce qu’elle rapporte tout à la gloire de Dieu ; et parce qu’elle possède la tranquillité, elle ne se recherche en rien. Qu’est-ce que te trouble et te fatigue si ce n’est les élans désordonnés de ton cœur ? L’homme juste et pieux dispose intérieurement les actes qu’il doit exécuter. Il ne se laisse pas entraîner par une inclination mauvaise, mais il règle tout selon une raison droite. Qui soutient un plus rude combat que celui qui travaille à se vaincre ? C’est là pourtant ce qui devrait nous occuper le plus : devenir chaque jour plus forts et accomplir chaque jour quelques progrès vers le bien.

 

4. La perfection dans cette vie ne peut jamais être absolue et nous ne voyons qu’à travers une certaine obscurité. L’examen sévère de son âme mène plus sûrement à Dieu que les recherches de la science ; non qu’il faille blâmer la science, ni la connaissance des choses, car elle sont dans l’ordre voulue par Dieu ; mais on doit toujours préférer une bonne conscience et une vie vertueuse. Parce que certains ont un plus grand souci de s’instruire que de bien vivre, ils s’égarent souvent et ne retirent que peu de fruits de leur travail.

 

5. S’ils avaient autant d’ardeur pour extirper leurs vices et pour progresser dans la vertu qu’à soulever des questions, il y aurait moins de scandales dans le peuple, moins de relâchement dans les maisons religieuses. Au jour du Jugement, on ne nous demandera pas de rendre compte de ce que nous avons lu, mais de ce que nous avons fait ; ni si nous avons bien parlé, mais si nous avons bien vécu. Dis-moi, où sont maintenant ces hommes illustres que tu as connus de leur vivant et qui brillaient dans leur science ? D’autres occupent à présent leur place, et je doute qu’ils pensent à eux. Vivants, ils paraissaient être quelqu’un, et maintenant le silence est fait sur eux.

 

6. Oh ! Que la gloire du monde passe vite ! Si seulement la beauté de leur vie avait répondu à la profondeur de leur science, alors, ils n’auraient pas lu et étudié en vain. Combien d’hommes se perdent par l’oubli du service de Dieu ! Et parce qu’ils aiment mieux paraître grands que d’être humbles, « ils s’évanouissent dans leurs pensées » (Romains, 1, 21). Celui dont le cœur est charitable, celui-là est vraiment grand. Celui qui, pour gagner Jésus-Christ, « regarde comme fumier toutes les choses de la terre » (Philippiens 3, 8), celui-là est vraiment sage. Celui qui fait la volonté de Dieu et renonce à la sienne, celui-là possède la véritable science.

 

L’enseignement de la Vérité (L’Imitation de Jésus-Christ)

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg