C'est traditionnellement à la Solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul, le 29 juin, que sont ordonnés les nouveaux prêtres.
En dépit de l'optimisme affiché de certains évêques qui ne cessent de nous dire depuis plusieurs années que la situation de l'Eglise en France n'est pas si catastrophique que cela, les paroisses sont désertées, les messes dominicales n'attirent pas, et le nombre des ordinations sacerdotales est en chute libre.
Les causes de cette chute des vocations en France sont nombreuses et variées. Mais la principale est que durant des années, dans les séminaires diocésains ou interdiocésains, il a été interdit aux candidats au sacerdoce d'appliquer les directives, autant bien au niveau liturgique que doctrinal - pensons une seconde à Humanae Vitae ! - venant de Rome et la formation s'est limité à des cours souvent inconsistants, à des expériences en paroisses, à des stages, à un vague survol de quelques textes conciliaires... Quant à l'étude approfondie de la théologie fondamentale, de la philosophie, de la patristique, de la liturgie, des langues anciennes : zéro ! Posons alors la question : quel jeune homme spirituellement, intellectuellement et humainement équilibré voudrait entrer dans un séminaire et consacrer sa vie à Dieu et à son Eglise si c'est pour faire des trucs comme ça ou comme ça, ou encore comme ça ?
Il y a une dizaine d'années, le Cardinal Ratzinger écrivait déjà qu'il faudra beaucoup de temps pour que la vraie foi catholique refleurisse en France...

 

Inspiré de Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg