« Nous reconnaissons que l'expression la plus complète et la plus authentique de la foi catholique se trouve aujourd'hui dans le Catéchisme de l'Eglise catholique et son Compendium; en les signant, nous voulons attester ainsi la foi que nous aspirons à enseigner et professer ». C'est par cette déclaration de son représentant, Mgr John Hepworth, que la Traditional Anglican Communion (TAC), une organisation internationale anglicane indépendante de la Communion anglicane, a signifié au Saint-Siège, en octobre 2007, son désir de revenir dans la pleine communion ecclésiale et sacramentelle avec l'Église de Rome.

 

 

C'est vers la forme d'une prélature personnelle, similaire à celle dont jouit l'Opus Dei, que Rome s'est tournée pour accueillir dans la pleine communion les 400000 fidèles revendiqués par la TAC et répartis en 33 évêchés dans 44 pays du Commonwealth anglican. Ceux-ci pourront conserver leurs livres liturgiques propres, en particulier l'édition américaine déjà très catholicisée du Book of Common Prayer de 1928, ainsi que le patrimoine spirituel et théologique très riche accumulé par la tradition anglicane depuis quatre siècles. Ce retour de fidèles anglicans dans l'Eglise catholique met un terme à l'équivocité native de l'anglicanisme, qui a toujours oscillé entre deux pôles : catholicisme et protestantisme, dogmatisme et libéralisme, etc. Il s'inscrit dans le sillage du Mouvement d'Oxford qui a donné les bases de ce qui allait devenir l'anglo-catholicisme en Angleterre et aux Etats-Unis, et bien sûr plus encore, dans le sillage de la pensée de Newman.

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg