« Tous nous avons été créés à l’image et à la ressemblance de l’Amour. Nous avons été créés par l’Amour et pour l’amour. Mais puisqu’en Adam nous avons été détournés de cette vocation, il nous faut réapprendre par excellence l’école de l’Amour. De ce point de vue, le temps des fiançailles c’est la maternelle, ou plutôt – car dès le berceau, dès l’enfance et l’adolescence on apprend à aimer comme Dieu aime – l’école primaire de l’Amour ! On imagine parfois que ce qui déclanche un amour est une sorte de mystérieuse injection sur laquelle on puiserait allégrement durant les premiers temps de la vie commune mais qui peu à peu s’épuiserait. Cette représentation simpliste est tout le contraire de notre vocation. L’Amour auquel nous sommes appelés, ne part pas du sommet – appelons-le « coup de foudre » – pour glisser peu à peu dans la vallée, mais il part de la vallée pour s’élever progressivement vers le sommet. Si l’on prête l’oreille à la description que Saint Paul fait de l’Amour dans sa lettre aux Corinthiens – « l’Amour ne se réjouit pas de ce qui est mal mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout… » – on peut être pris de panique ! Il nous semble en effet que, de la vallée où nous sommes, l’Amour est un sommet inaccessible ! Comment vais-je pouvoir aimer jusqu’à donner ma vie pour l’autre, toute ma vie ? Comment répondre à cet appel alors que sans cesse je suis affronté à mes limites ? 

Avant de bâtir une maison, l’architecte enquête sur le terrain, fait des plans, choisit ses matériaux. Toutes ses précautions sont bien normales : elles évitent de cuisants échecs ! Parfois, on voudrait se marier huit jours après s’être rencontrés. C’est pour le moins imprudent. Car fonder un foyer, c’est comme construire une maison : cela demande du temps, à moins que ce soit un château de sable que l’on veuille bâtir et qui s’effondrera à la première pluie. Temps de se connaître et de se livrer… Temps d’échanger ses points de vue… Temps de raconter ses expériences… Temps d’exprimer ses projets et ses désirs… Temps d’envisager une oeuvre qui résiste au temps ! »

 

Du Père Thierry de Roucy, le 12 avril 1986

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg