En ce début de Carême, « que chacun de nous examine à quel degré il se trouve, et efforçons-nous de faire tous les jours de nouveaux progrès, car ce n'est qu'en nous avançant de vertu en vertu que nous verrons le Dieu des dieux, dans la céleste Sion. Mais c'est surtout pendant ce temps que nous devons nous appliquer à vivre en toute pureté, pendant ce saint temps, dis-je, où il a été accordé un nombre de jours certains mais courts, à la fragilité humaine, pour qu'elle ne désespère point. Car s'il nous est dit en tout temps : veillez à mener une vie toute de pureté, qui ne désespérerait point d'y réussir ? Or, nous sommes invités à cette époque de courte durée à réparer les négligences du reste de l'année, et à vivre de manière que, le reste du temps, on voie briller, dans notre conduite, des traces de cette sainte quarantaine. Efforçons-nous donc, mes frères, de passer ce saint temps dans les exercices d'une entière piété, et de travailler, en ce moment, à remettre en état nos armes spirituelles. En effet, à cette époque de l'année, il semble que l'univers entier marche en bataille rangée, contre le diable, sous la conduite du Sauveur. Heureux ceux qui auront vaillamment combattu sous un tel chef » (Extrait du 7ème Sermon pour le Carême, par Saint Bernard de Clairvaux). Introït de la Messe : « Miseréris ómnium, Dómine, et nihil odísti eórum quae fecísti, dissímulans peccáta hóminum propter paeniténtiam et parcens illis, quia tu es Dóminus Deus noster. Ps. Miserére mei, Deus, miserére mei : quóniam in te confídit ánima mea. Glória Patri… » (« Vous avez pitié de tous, Seigneur, et vous ne haïssez aucun de ceux que vous avez faits : vous dissimulez les péchés des hommes pour leur laisser le temps de la pénitence, et vous leur pardonnez ; car vous êtes le Seigneur notre Dieu. Ps. Ayez pitié de moi, ô Dieu, ayez pitié de moi ; car mon âme se confie en vous. Gloire au Père… ») Confiteor Kyriale XVIII (Deus genitor alme)

 

 


 

 

« Quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent

en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux

hommes qu'ils jeûnent […]. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et

lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais

seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu

fais dans le secret : il te le revaudra » (Matthieu VI, 16-18)

 


 

 


En faisant commencer le Temps du Carême par "le mercredi des cendres", la Liturgie de l'Église nous rappelle que nous ne sommes "rien" si nous n'acceptons pas la présence de Dieu dans nos vies, si nous refusons Sa grâce et si nous préférons les choses périssables du monde aux valeurs impérissables que Son Divin Fils nous propose. La cendre, obtenue en brûlant les rameaux bénis au Dimanche des Rameaux de l'année précédente, est l'image du péché et de la fragilité de l'homme, de ce qui reste du corps après que s'y soit éteint le souffle de la vie : « Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris » ; « Homme souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » (Genèse 3, 19). Si l'Église a établi le jeûne et l'abstinence du Carême (cf : canons), c'est pour honorer et imiter Jésus-Christ dans le désert qui a réussi à vaincre toutes les tentations du démon. A son exemple parfait, nous devons rentrer en nous-mêmes pour mieux comprendre le caractère transitoire des choses terrestres, mais aussi, rejeter toutes les tentations démoniaques qui y régnent (cf : 1 Jean 15, 19). Pendant ces 40 jours, prenons donc des moyens radicaux (mortification, pénitence, sacrifice, aumônes, etc.) en vue de détruire le péché qui infecte bien souvent notre pauvre vie. Il ne s'agit pas de faire des choses "extraordinaires" (attention à l'orgueil !) mais simplement de prendre au sérieux notre vie en ayant toujours plus conscience que nos actions ici-bas jugeront notre sort éternel (Enfer ou Paradis). Sans ce combat spirituel contre le démon, le monde et nous-mêmes, il nous sera difficile de ressusciter avec Lui au matin de Pâques. Le Carême n'est donc pas un temps de deuil, mais celui de la joie et de la lumière. En effet, c'est la particularité du repentir chrétien : la reconnaissance de ses propres péchés n'est pas une occasion de sombrer dans le désespoir, mais c'est au contraire la possibilité de ressentir la grâce et la Miséricorde infinie du Seigneur. A la vue d'un pécheur qui demande la Miséricorde à Dieu, Satan et ses anges déchus hurlent de haine et de désespoir. Pourquoi ? Car notre âme se dirige vers les places éternelles du Ciel qu'ils ont eux-mêmes perdu à cause de leur révolte orgueilleuse contre Dieu (cf : Apocalypse 12, 4).

 


 


 

 

 

RÉSUMÉ LITURGIQUE POUR LES CENDRES

(SELON LE MISSALE ROMANUM 2002)

POUR PLUS DE PRÉCISIONS, LIRE LES COMMENTAIRES DU CÉRÉMONIAIRE

 

 

 

 

Entrée dans le Temps du Carême, la Liturgie de l'Église fait disparaître "l'Alléluia" et le "Gloria" de ses célébrations

(pour les fêtes et solennités, on gardera le "Gloria", mais pas "l'Alléluia"). Exceptés pour le Dimanche Laetare,

les fêtes et les solennités, les fleurs sont interdites. Le Missale Romanum 2002 permet d'utiliser l'orgue

SEULEMENT pour "soutenir" le chant. L'orgue se fera donc le plus "discret" possible, le jeu "en solo"

n'étant pas autorisé (Instruction "Musicam Sacram", §66). La Liturgie doit se montrer "austère".

Cependant, si elle se montre "lugubre", c'est que nous sommes infectés de la plus grande des

hérésies anti-liturgiques car on oublie que la Liturgie est oeuvre de Dieu. La Messe de ce

Mercredi des Cendres est célébrée en ornements violets. Antique tradition quadragé-

simale, la plus récente édition du Missel ajoute une oraison "super populum" : 

 

• TEXTES LITURGIQUES (Tempus quadragesimæ - Feria quarta cinerum)

 

- Joël 2, 12-18 : Appel à la pénitence

- Psaume 51, 3 : Pitié, Seigneur, car nous avons péché

- 2 Corinthiens 5, 20 - 6, 2 : "Laissez-vous réconcilier avec Dieu"

- Matthieu 6, 1-18 : L'aumône, la prière, le jeûne comme Dieu les aime

 

 

• AD BENEDICTIONEM ET IMPOSITIONEM CINERUM :

Selon le Missale Romanum (2002), après l'Évangile et l'homélie du prêtre, il faut bénir

(aspersion obligatoire) et imposer les cendres. En imposant les cendres (les fidèles sont

traditionnellement à genoux sur les bancs de communion), le prêtre trace un signe de croix

sur chaque front avec le pouce trempé dans les cendres et dit : "Memento, homo, quia pulvis

es, et in pulverem reverteris" ("Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras

poussière" (Gn 3, 19). Le Graduale Romanum propose plusieurs antiennes. Plus facile pour les

paroisses "ordinaires", nous pouvons chanter l'hymne quadragésimale de L'ATTENDE DOMINE.

 

 

• AD LITURGIAM EUCHARISTICAM (OFFERTOIRE + COMMUNION)

 

 


Introït de la Messe : "Misereris omnium"

 

   grego3.gif

 

 

Illustration : Julian Falat (Popielec, 1881), artiste polonais

 



Liens : Catéchèses de Benoît XVI pour le Mercredi des Cendres (2006) + (2007) + (2008) + (2010) + (2011) + (2012) + (2013) + Homélies de Benoît XVI pour la Messe des Cendres (2006) + (2007) + (2008) + (2009) + (2010) + (2011) + (2012) + (2013) + Messages du Pape François pour le Carême (2014 à 2016) + Messages du Pape Benoît XVI pour le Carême (2006 à 2013) + Messages du Pape Jean-Paul II pour le Carême (1979 à 2005) + Messages du Pape Paul VI pour le Carême (1973 à 1978) + Le Mercredi des Cendres, par l'Abbé Gérard Thieux (ANNEE A) (ANNEE C) + Sermon de Saint François de Sales pour le Mercredi des Cendres + Sermon du Saint Curé d'Ars pour le Mercredi des Cendres + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Propre de la Messe (forme ordinaire) + Oraisons super populum pour la semaine des cendres (forme ordinaire) + LIENS GÉNÉRAUX (Temps du Carême) + "Nous entamons aujourd'hui..." (Saint Grégoire le Grand) + Rappel des Règles Liturgiques pour le Mercredi des Cendres (forme ordinaire)

commentaires

Dunstan de LASSENCE 06/02/2008 16:04

Cher frère, Je suis étonné de ne pas retrouver la citation de Saint Augustin pour ce début de carême... vous auriez pu créer une tradition ! Bonne entrée en Carème et merci pour vos articles toujours aussi bien fourni ! Deo Gratias

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg