Dans la Lettre qu'il adressait à tous les évêques le 7 juillet 2007, le pape Benoît XVI rappelait qu'il avait été lui-même témoin de "déformations de la liturgie à la limite du supportable [et qui] ont profondément blessé des personnes qui étaient totalement enracinées dans la foi de l'Eglise." Ces déformations de la liturgie sont loin d'avoir disparu dans les paroisses; on peut dire qu'en bien des paroisses, elles sont même devenues habituelles. Que peuvent faire les personnes blessées par de telles liturgies célébrées hors normes ? S'adresser aux prêtres qui sont aux origines de ces célébrations approximatives est inutile: ils ne comprennent pas. Du temps où ils étaient dans les séminaires pour se préparer au sacerdoce, on leur a bien mis dans la tête que la liturgie "devait" être déformée pour devenir "pastoralement correcte". S'adresser à l'évêque diocésain est tout aussi inutile; l'évêque a eu la même (dé)formation que celle dispensée à l'ensemble des prêtres et il est certain qu'il ne voudra pas - ou qu'ils ne pourra pas - corriger ce qui doit l'être. Alors que faire ? S'adresser directement au Siège apostolique semble être une solution possible. Mais que peut faire Rome ? Notre Saint-Père et ses proches collaborateurs sont parfaitement au courant de la situation... Mais ils savent aussi que les directives et les exemples qu'ils donnent pour tâcher de corriger les erreurs ne sont que très rarement suivis dans les diocèses de France.

Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg