josephratzinger2005breit.jpgQuelle minable comédie nous jouent tous ces évêques français qui encensent Benoît XVI au moment où il s’en va ! Pourquoi ne l’ont-ils pas encensé de la même façon lorsqu’il a été élu pour succéder à l’Apôtre Pierre ? (cf : voir à ce sujet la minable réaction de Mgr Di Falco à 17min40). Oui, nos évêques de France nous rejouent avec un art qui n’avait pas échappé à Jean-Paul II (il avait parlé de la « comédie française » dans l’avion qui le reconduisait à Rome après une visite dans notre pays), une de ces farces dont ils ont le secret. Ils n’aimaient pas Joseph Ratzinger du temps où il était Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Et ils le disaient à qui voulait bien l’entendre. C’est vrai que ce Cardinal-Préfet les avaient recadrés sur des questions de catéchèse (« Pierres Vivantes », le grand catéchisme qui devait faire la gloire de notre épiscopat... ne pouvait pas être considéré comme un catéchisme, avait dit Joseph Ratzinger) et sur des question de liturgie en publiant « La célébration de la foi ». Ouvrage dans lequel il apparaissait que les messes bricolées « à la française » - autre fierté de notre épiscopat - contredisaient totalement les enseignements de l’Eglise. Alors on a vu nos évêques bien embarrassés quand soudain le même Joseph Ratzinger s’est avancé sur la loggia de Saint-Pierre revêtu d’une soutane blanche sous laquelle apparaissait un pull-over noir qu’il n’avait pas eu le temps de changer et portant un camail qui tombait mal. Gênés aux entournures, on les a soudain entendus expliquer aux fidèles que Joseph Ratzinger ne correspondait pas du tout à l’image qu’ « on » avait donné de lui ; qu’il n’était pas le « Panzerkardinal » qu’on craignait ; que certes il n’aurait pas le rayonnement d’un Jean-Paul II, mais.... etc. On a même entendu le très progressiste Mgr Doré, alors archevêque de Strasbourg, se vanter d’avoir été l’élève du Professeur Ratzinger à Ratisbonne ! C’est fou comme 24h après l’élection de Benoît XVI, le « Ratzinger’s fan club » a su recruter parmi les membres de l’épiscopat français !

 

Pour autant, il était entendu qu’il ne fallait pas aller trop loin dans cette direction. Et Mgr Vingt-Trois l’a bien souligné lors du voyage de Benoît XVI en France : à Lourdes, alors que les journalistes l’interrogeaient, il a rappelé que le Pape n’était tout de même pas le patron ! Qu’on se le dise. Et quand Benoît XVI a publié le Motu proprio « Summorum Pontificum », nos évêques - toujours eux - n’ont plus trop su sur quel pied danser. En tout cas, l’accueil fut tellement froid - le Cardinal Ricard allant jusqu’à dire à ses prêtres qu’ils ne devaient pas s’inquiéter et continuer à célébrer la messe comme ils l’avaient toujours célébrée... c’est-à-dire mal - que le Souverain Pontife fut obligé d’écrire une Lettre explicative aux évêques : essentiellement aux évêques français puisqu’ils étaient les premiers concernés par l’affaire Lefebvre. Et qui se souvient des critiques adressées à Benoît XVI par NN.SS. Noyer, Rouet... et de tant d’autres qui l’accusaient de vouloir brader le Concile, ce Concile qui n’est d’ailleurs toujours pas appliqué dans les diocèses de France si l’on en juge par les liturgies qui y sont célébrées ? Et qui se souvient de cette Lettre que Benoît XVI pour leur faire part de sa tristesse de n’avoir été ni compris ni soutenu par ses « frères dans l’épiscopat » lorsqu’il avait levé l’excommunication des quatre évêques sacrés illégitimement par Mgr Lefebvre ? Souvenons-nous des paroles du Saint Père : « J’ai été peiné du fait que même des catholiques (...) aient pensé devoir m’offenser avec une hostilité prête à se manifester ». Des catholiques - qui ne sont sûrement pas ceux du Kamtchatka ou de la Patagonie - ont peiné le Pape ! Et Benoît XVI ajoutait dans sa Lettre : « A certains de ceux qui se proclament comme de grands défenseurs du Concile, il doit aussi être rappelé que Vatican II renferme l’entière histoire doctrinale de l’Eglise. Celui qui veut obéir au Concile, doit accepter la foi professée au cours des siècles et il ne peut couper les racines dont l’arbre vit. (...) Chers Confrères (...) si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres ! J’ai toujours été porté à considérer cette phrase comme une des exagérations rhétoriques qui parfois se trouvent chez saint Paul. (...) Mais malheureusement ce « mordre et dévorer » existe aussi aujourd’hui dans l’Eglise comme expression d’une liberté mal interprétée (...) ».

 

Enfin, qui aura le courage de dire, une fois encore, qu’en France, aucune des directives contenues dans les grands textes de Benoît XVI n’a trouvé le moindre début d’application ? Ah si : il s’est trouvé un évêque pour l’écrire, mais il est décédé. C’est Mgr Gaidon. Bien sur : depuis qu’ils ont appris le départ de Benoît XVI, nos Evêques font du zèle devant les micros et caméras ; ils s’emploient à encenser celui dont ils n’ont jamais écouté les enseignements. Mais s’en trouvera-t-il un pour reconnaître que ce grand Pape a souffert de n’avoir pas été compris ? S’en trouvera-t-il un qui aura l’humilité de reconnaître que l’exemple donné par Benoît XVI pour redonner à la liturgie la beauté et la splendeur qui lui reviennent demeure ignoré dans pratiquement toutes les églises et cathédrales de notre pays ? S’en trouvera-t-il un qui aura le courage de remettre à leur vraie place - comme l’a pourtant demandé le Pape lors des dernières visites « ad limina » - ces laïcs qui s’amusent à jouer aux curés en s’octroyant des pouvoirs au sein des paroisses ? Alors disons-le franchement : entendre nos évêques de France - dont l’attachement au Siège de Pierre a toujours paru problématique - chanter les louanges de Benoît XVI met mal à l’aise. On préférerait les entendre dire leur « mea culpa » et les voir enfin mettre en application les enseignements de celui qui est encore pour quelques jours notre Souverain Pontife. 

 

Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg