Dans nos diocèses, c'est à grand renfort de réunions et de célébrations dites "festives" que les évêques officialisent les regroupements paroissiaux et nomment des équipes de laïcs chargés d'une mission pastorale.
Ces grandes "bamboulas" interparoissiales où il est de bon ton d'être de bonne humeur et de s'autocongratuler pour l'aboutissement de "projets" qu'on dit "longuement mûris en équipes", ne permettent plus de camoufler la réalité : la quasi totalité de nos diocèses sont par terre.
Plus exactement, ils ont été mis par terre par ceux qui ont tenté les expériences les plus anti-catholiques en faisant croire qu'elles permettraient de redresser la barre : messes anticipées du samedi soir, ADAP, absolutions collectives, obligation d'utiliser des parcours catéchétiques plus que douteux, interdiction des liturgies latines et grégoriennes, messes des jeunes, démolition des autels et déstructuration des sanctuaires, interdiction de l'agenouillement, systématisation de la communion distribuée par des laïcs, obligation d'avoir à supporter de l'animation liturgique et la désinvolture de bien des célébrants, désacralisation... etc.
Les résultats de ces expériences sont là : des églises vides, des prêtres épuisés, des évêques gyrovagues, des liturgies insipides parasitées par l'interventionnisme de laïcs incompétents, des clercs occupés à de la bureaucratie stérile...
Qui peut imaginer qu'on redressera la situation tant qu'on se contentera d'artifices pastoraux et d'expédients conçus par les élus de quelques "soviets" diocésains ? Qui peut croire que les sourires de façade et les déclarations lénifiantes de certains pasteurs diocésains puissent suffire à dissiper les légitimes inquiétudes des fidèles ?

 

« On ne peut pas soutenir un concept de communion selon lequel la valeur pastorale suprême consiste à éviter les conflits. La foi est toujours aussi une épée, et peut exiger réellement le conflit par amour de la Vérité et de la Charité (cf. Mt 10, 34). Un projet d'unité ecclésiale dans lequel le durcissement des conflits serait d'emblée évité au nom d'une paix artificielle, en renonçant à la totalité du témoignage, se révélerait bien vite illusoire », disait le Cardinal Ratzinger. 
Ne sommes-nous pas déjà, en raison de la pastorale menée dans nos diocèses et nos paroisses, dans l'illusoire plus que dans la vraie foi au Christ ?

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg