Comme son collègue apostat Jacques Duquesne, Frédéric Lenoir, journaliste qui se fait passer pour un professeur de dogmatique, est revenu dans les médias. Pourquoi ? Car il persécute de nouveau l’Epouse Mystique du Christ. C’est bien connu : les médias, tels des pharisiens enragés, vous dérouleront toujours le tapis rouge lorsque l’Eglise et le Pape sont en ligne de mire. Chacun le sait : critiquer l'affreux "obscurantisme" de la Curie Romaine est synonyme de réussite sociale dans certains milieux. Comme le disait le Cardinal Ratzinger dans la revue "Communio", certains intellectuels se plaisent d'être les nouveaux martyrs d'une Inquisition imaginaire pour pouvoir "exister" socialement. Plus la critique est acerbe et irrationnelle, plus les échelons universitaires et médiatiques s'ouvriront à eux. Même si ces derniers sont entièrement d'accord avec le Pape, ils le critiqueront quand même pour la simple et bonne raison d'être "bien vu". Les journalistes, totalement incultes en matière religieuse, se réjouissent toujours à l'avance de pouvoir donner la parole à ces courageux "résistants"... car ce sont ces personnes là qui incarnent toujours le "progrès", "l'avenir", la "libération" face à une Eglise toujours embourbée de préceptes "monarchiques" (le mot qui tue !) et qui est bien loin de la "charité" sans limite du Christ. On connaît la chanson par coeur... 

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/500x333/0/21/41/34/2010/frederic-lenoir.jpgFrédéric Lenoir appartient donc à ces intellectuels éclairés... mais il est malheureusement "persécuté" par une Eglise toujours "poussiéreuse" et une Curie Romaine "ultra-conservatrice" qui ne comprend plus rien - selon lui - au monde moderne. Cette caste pseudo-intellectuelle du moment, tels les Docteurs de la Loi à l'époque de Jésus, est bien évidemment la première à s'élever face aux "blasphèmes" intolérables du Magistère catholique. En écoutant les "sacrilèges" de l'Eglise (opposition à la contraception, à l'avortement, au mariage des prêtres, etc.), ces Grands-Prêtres du politiquement-correct déchirent leurs vêtements (Mt 26, 65) tout en n'hésitant pas à crier à la télévision : "il a blasphémé !". Qui ça "il" ? Le Pape bien sûr ! A nous maintenant de le crucifier publiquement chez Yves Calvi ! Les "intellectuels" médiatiques Terras, Duquesne, Küng, Vallet et Lenoir en sont des spécialistes. A nous de défendre, avec une dose de relativisme, une Eglise "moderne", "tolérante", "humaniste", "ouverte au monde", bref, une espèce d'Eglise-bisounours ayant pour "foi" le relativisme face aux affreux fascistes réactionnaires de la Curie Romaine condamnant encore la contraception, l'avortement, le mariage homosexuel et - sacrilège suprême ! - le mariage des prêtres (au fait ? à quand le droit au PACS et au divorce pour les prêtres ?). Dans la tête de ces gens là, le péché n'existe plus. Par "tolérance", "amour" et "respect" des consciences, ils refuseront de faire la différence entre le "bien" et le "mal" et seront toujours les premiers à fermer les yeux sur les crimes abominables de notre société. Bien évidemment, toutes les cultures et toutes les religions se valent dans leurs discours lénifiants. La Vérité ? Chacun à la sienne vous expliqueront-ils doctement. La dictature du relativisme menant tout droit au nihilisme destructeur a de beaux jours devant elle avec ce genre "d'intellectuels". Ce n'est pas anodin qu'ils soient les chouchous des médias. Mais il faut le redire une fois pour toute avec courage, au risque d'être taxé de "réactionnaire" (le mot qui re-tue !) par ces "intellectuels" : avoir la prétention de défendre l'humanisme et autres "valeurs universelles" tout en fermant les yeux - voire en encourageant ! - les péchés qui détruisent ce même humanisme n'est que pure hypocrisie pour des personnes qui se disent chrétiennes. On ne peut pas être "humaniste" en encourageant la contraception, l'homosexualité et autres péchés mortels dénoncés par l'Eglise... C'est le péché qui détruit l'homme, rien d'autre. 

 

 

http://img.over-blog.com/270x238/0/21/41/34/2010/agneau-loup.jpgMais revenons-en à notre directeur du Monde des religions, qui, pour se faire passer pour un intellectuel "libre" et "adulte" dans les médias, n'hésite pas à donner des leçons de catholicité au Pape (exactement comme les intégristes qu'il prétend combattre). Après avoir réduit la religion chrétienne à une "bonne morale", un "humanisme", une "justice sociale" et autres belles valeurs d'"égalité", de "paix", "d'amour" et de "tolérance" (sauf envers le Magistère) par son livre intitulé « Le Christ Philosophe » (en 2007), ce simple journaliste qui se croit théologien vient de sortir un nouveau livre niant ouvertement la Divinité de la Personne du Christ (« Comment Jésus est devenu Dieu », Fayard, 2010). « Je ne peux pas dire « Jésus Fils de Dieu » ou « Dieu incarné ». Je trouve que ces mots ne veulent rien dire » (dixit Frédéric Lenoir dans "Témoignage chrétien"). Quelle sera la prochaine hérésie publique ? De ne plus croire en la Résurrection corporelle et historique du Christ ? De ne plus croire en l'immortalité de l'âme ? Comprenez-nous bien chers lecteurs. Notre problème n'est pas que Frédéric Lenoir ait des opinions personnelles entièrement hérétiques sur le Christ et sur l’Eglise catholique en particulier. Dieu a laissé l'homme libre de raconter des âneries. Non, ce qui constitue une imposture, un véritable abus de confiance, c'est que ce journaliste - comme l'apostat Jacques Duquesne - a encore la suprême hypocrisie de se proclamer "catholique" (ou même tout simplement "chrétien") dans la plupart des médias-caniveaux du service public. Si bon lui semble, il peut fonder une nouvelle religion : "le lenoirisme". Il devrait avoir le courage élémentaire de dire : « Je ne crois plus que Jésus-Christ est véritablement Dieu le Verbe en Personne : je ne suis plus chrétien ! ». Mais non, Frédéric Lenoir, comme un loup caché sous une peau de mouton (Mt 7, 15) préfère toujours se dire "chrétien" dans les médias. Osons le dire : le but de ce journaliste se faisant passer pour un théologien à la Küng, c'est de désincarner le génie du Christianisme, de pervertir l'Eglise de l'intérieur et d'égarer les fidèles en les persuadant que son point de vue hérétique (à savoir l'unitarianisme***) est une opinion catholique (ou chrétienne) parmi tant d'autre. Il conteste même le Dogme de la Virginité Perpétuelle de Marie, en prétextant les "vieux mythes" des anciennes civilisations et, expressis verbis, "n'en sait rien" si Jésus est véritablement réssuscité (cf : 28 minutes, ARTE, 13/11/13). « Un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l’oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l’oreille de la Vérité pour se tourner vers les fables. Pour toi, sois prudent en tout, supporte l’épreuve, fais œuvre de prédicateur de l’Evangile, acquitte-toi à la perfection de ton ministère » (2 Tm 4, 3-5). 

 

 

 

Un cours de catéchisme pour Frédéric Lenoir

 

(et aussi pour de nombreux "catholiques" pensant que

Jésus est une personne humaine et non DIVINE)

 

 

 

*** cf : commentaire ci-dessous

 

 

commentaires

Kirne 21/11/2016 12:46

Des discutions inutiles entre ceux qui croient dur comme fer que Jésus est Christ et ceux qui éspèrent seulement améliorer le , en convoquant aussi la parole de Jésus. L'abîme est immense...Mais il est très façile de constater combien les premiers sont virulents. Cherchez l'erreur... Bon! si la foi ne peut jamais tout à fait entendre raison et si la raison est toujours génée aux entournures par l'éblouissement de la foi et le carcan du dogme à quoi ça sert de discuter ? Enfin, comment fonctionne la foi ?Qui a mis en place les dogmes ? Et pour qu'elle raison ?

chryssi dervissi Asterios 01/11/2016 12:24

quelqu un qui ne croit pas a la divinite de Jesus Christ n est pas chretien

P Hervé 27/12/2015 07:17

C'est par hasard que je découvre cette page , recherchant quelques informations sur Frédéric Lenoir dont on vient de m'offrir le livre "la puissance de la joie" .
Je vois que ses positions soulèvent bien des controverses ...
Chrétien je le suis avant tout parce que je crois que "le Christ s'est fait Homme afin que l'Homme devienne Dieu" et que "si le Christ n'est pas ressuscité ,notre foi est vaine" .
Ces querelles au sujet des écritures me semblent procéder d'un littéralisme qui n'est pas de mise pour un Chrétien selon mon cœur.
Enfin si je suis bien d'accord que nier la divinité du Christ ," vrai Homme et vrai Dieu sans confusion ni changement ", ne peut mener qu'à la ruine intellectuelle , la défense de cette vérité ne doit pas nous amener à oublier l'amour du prochain qui en est la conséquence.

Admin 27/12/2015 11:39

Aimer une personne, c'est lui dire la vérité.
Une charité sans vérité est un fruit pourri.

Combien d'âmes sont aujourd'hui plongées à la "ruine intellectuelle" mais aussi spirituelle à cause de Lenoir ? Il est de mon devoir de dire les choses. Et je le fais au nom de la charité, car la véritable charité doit être connectée à la vérité. Lenoir est un loup caché sous une peau de mouton, les chrétiens doivent le savoir.

j 22/03/2015 15:14

quel est la finalité de votre sollicitation ? l'utilité ?
De remettre la conception de la verité ultime a sa place ? que chaque être humain pense comme vous ? ca me paraît compliquée quand même.. si je suis athé ? musulman ? que je ne pense pas comme vous, je suis voué a louper le royaume de dieu ? a ne pas aimer ? c'est un peu gros mais c'est un peu ça que vous dites ?
je retiens surtout l'amour, la sagesse, la responsabilité qu'on a tous de metre notre ego de coté quand on est pas d'accord sur nos idée.. surtout un sujet qui depasse nos petits cerveaux.. je pense pas que nos prophètes voulais qu'on ce querelles sur ça.

PloumPloum 12/01/2014 11:35


Bonjour,


Je lis tous les commentaires et certains m'interpellent. Particulièrement ceux des Francs-Mac.


"Voici qu'il vient comme un loup parmi les brebis". Cette formule a été mienne le jour du mariage de ma fille.


Ce jour-là, un franc-maçon m'a volé le mariage de ma fille.  Compagnon de ma soeur, il s'est imposé à la place du père (mon mari étant décédé depuis de nombreuses années) sans que je sois au
courant.  J'ai été évincée de tout. Veuve, j'ai élevé mes filles toute seule.  Elles ont fait de bonnes et solides études et comme remerciement, cet homme que je ne connaissais pas
s'est érigé en "père" par-devers moi. Du début à la fin, il a savouré "sa" victoire.


En surfant sur un autre site, j'ai compris la signification du mot "division". Parce qu'il était venu mettre la division dans la famille, dans ma cellule familliale que j'avais créée avec mon
époux devant Dieu et les hommes. 


Par son petit titre de "Directeur", il s'est cru supérieur à moi; et avec la complicité de ma soeur, il m'a volé le mariage de ma fille.  Il m'a volé ma famille.


Les jours précédant la cérémonie, ce type a trouvé le temps d'aller assister à une "réunion" avec ses semblables dont il revient au petit matin harassé.


"Nous" avons fait sa connaissance alors que ma mère, quasi-aveugle demeurait chez ma soeur.  Ce type était au chômage et il l'a manipulée afin qu'elle mette ma mère à la rue. Ma mère qui
avait élevée sa petite-fille (la fille de ma soeur) pendant 8 ans; soit depuis sa naissance.


Aux funérailles de ma mère, peu de temps après ce traitement inhumain, ce monsieur était au premier rang dans l'église.


Pour le mariage de ma fille, tout s'est joué dans mon dos.


Je ne reconnais pas en l'attitude de ma fille l'éducation que je lui ai donnée.


Tout a volé en éclats à cause de cet homme franc-maçon.


C'était un crève-coeur de voir cet homme au bras de ma fille, s'imposer à la mairie et la conduire à l'autel (!!!).


Je souffre de cette situation, depuis ce mariage il y a presque 10 ans; tous les jours je pleure.


Ce jour-là, j'étais tellement ivre de douleur que j'ai quitté la cérémonie après la bénédiction; quand j'ai vu le diable s'asseoir parmi nous, dans cette église où moi-même je m'étais mariée,
vierge.  J'ajoute ce dernier mot car c'était un honneur pour moi Et pour ma mère qui était veuve.


Non, on ne peut pas adorer Dieu et le diable à la fois.


Signé : Une maman inconsolable du rejet de sa fille par la faute d'un franc-mac et de sa complice.


 


 

Janine Lafay 06/05/2013 12:08


Votre exemple n'est pas acceptable, car mes amis (comme vous dites) n'auraient pas été, comme vous l'écrivez par ailleurs, "sous l'action du Saint Esprit" , lequel dans le cas des
Évangélistes aurait du leur faire écrire la même chose. 


Quant au dernier repas, si vous trouvez que ce qui est écrit dans Jean est équivalent à ce qui est écrit dans les Évangiles synoptiques, excusez-moi, mais ou bien c'est de la mauvaise foi ou bien
vous avez mal lu. La Bible catholique que j'ai entre les mains indique en titre "Initiation à l'Eucharistie" dans les Évangiles synoptiques, mais dans Jean le
titre est "Le lavement des pieds". Donc, rien de comparable.


Après avoir expliqué les raisons des différences que l'on trouve dans les Évangiles, et donc reconnu ces différences vous écrivez : "Il n'y a aucun fait différent et contradictoire dans
l'Évangile". Cherchez l'erreur.


J'ai remarqué que vous donnez ma contribution en même temps que votre réponse, ce n'est pas fair-play. Aussi, inutile de me répondre, je ne lirai pas votre réponse. Ceci clôt définitivement notre
discussion.


Avec votre expression :"bientôt dans le
cimetière."je  sais ce que vous pensez de moi et de mes amis unitariens, mais je vous dis cependant "que Dieu vous bénisse". 


PS. Je suis effectivement un exégète amateur, mais je suis historien et je sais ce que veut dire "historicité d'un texte"


 


 


 

Admin 06/05/2013 18:12



Si les Evangiles ne sont pas historiques, pourquoi croyez-vous en Jésus ?


Il faut vraiment être fou pour croire en un personnage non-historique.


 


Vous êtes exactement pareil qu'un illuminé qui nous dirait croire en Ulysse, a Superman ou au Père Noël. Moi perso, si je pensais que les Evangiles seraient du même
niveau que l'Illiade (c'est exactement ce que vous pensez), je me serai "déconverti" depuis bien longtemps. Jamais je ne mettrai ma foi en des
fables et encore moins à un homme qui ne serait pas Dieu. Avec vous, je découvre avec un peu d'amusement que des "adultes" s'amusent encore à croire en des fables. 


 


Amen !



Janine Lafay 05/05/2013 10:30


Vous parlez "d'erreur et de bétise", je parle de différences parfois de contradictions. Je vous en donne
ci-dessous trois, mais je peux vous en donner d'autres. 


 


Dans Matthieu 8.28, le troupeau de porcs se trouve dans le pays des Gadaréniens (d’après la ville
de Gadara) pourtant dans Marc 8:1 et Luc 8.26 il s’agit du pays des Géraséniens (d’après la ville de Gérasa). 


Sur les événements du Jeudi Saint, les Évangiles nous racontent des faits différents. Les synoptiques rapportent le
dernier repas de Jésus avec ses apôtres, par contre le lavement des pieds des disciples par Jésus décrit par Jean n’est pas signalé. Inversement, Jean, l'apôtre qui était pourtant
présent ne parle pas dans son Évangile du dernier repas, si important pour les chrétiens.


Pour le chemin de croix de Jésus, dans Matthieu 27.32,
Marc 15.21 et Luc 23.26 il est écrit : « Et ils requièrent pour porter la croix, Simon de Cyrène, etc. ». Dans
Jean 19.17, on peut lire : Ils prirent donc Jésus, qui portant sa croix, etc.


Lorsque les textes sont différents, il faut choisir celui qui nous parait le plus
crédible.


 


 


 


 


 





 

Admin 05/05/2013 13:57



Par votre commentaire, vous nous prouvez bien que vous n'êtes qu'un "éxégéte amateur", selon vos propres mots. C'est justement une preuve de l'historicité des
Evangiles les quelques "broutilles" que vous relevez. J'aimerais bien que vous fassiez une expérience. Prenez avec vous 4 personnes et passez avec elles 3 mois de vacances (je suis indulgent, je
ne dis pas 3 ans comme les Apôtres !) en visitant plusieurs lieux. Après ces 3 mois, attendez une dizaine ou une vingtaine d'années, et demandez à ces 4 personnes de raconter par écrit ce que
vous avez fait ensemble pendant ces 3 mois "historiques" d'il y a 20 ans. Et bien je peux vous assurer que les 4 personnes vous écrirons 4 versions qui seront globalement les mêmes... mais avec
quelques contradictions et différences. A contrario, si les 4 versions étaient strictement identiques, ce serait une preuve que les versions seraient trafiquées ou bien que vos 4 amis auraient
triché l'un sur l'autre pour "s'arranger" le plus possible (car personne ne retient exactement la même chose ; personne ne remarque exactement les mêmes choses, etc...). Et bien il en est de même
pour les apôtres et évangélistes. Les quelques "différences" (qui sont en réalité extrêmement minimes pour ne pas dire inexistantes) que vous pouvez trouver ici et là sont une preuve de
l'historicité des Evangiles. Je vous remercie donc pour votre remarque.


 


Maintenant, pour répondre à votre deuxième objection, ce n'est pas parce qu'un évènement n'est pas écrit dans un Evangile et non dans l'autre que cela prouve une
contradiction ou une différence. St Jean nous dit même : "Il y a encore bien d'autres choses qu'à faîtes Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même
ne suffirait pas à contenir les livres qu'on en écrirait" (Jean 21, 25). Et puis je ne sais vraiment pas où vous avez lu que St Jean ne parlait pas du dernier repas = chapître 13).
Il n'y a aucun fait différent et contradictoire dans l'Evangile.



Janine Lafay 03/05/2013 11:24



Vous dites : « Je n'ai aucune haine envers les personnes qui se disent
"homosexuelles" ». Pourtant, j'ai lu dans votre site : «  Notre nouveau Pape François a bien raison : l'homosexualité est vraiment "un démon infiltré dans les âmes (Déclaration en tant que Cardinal Bergoglio), un acte
profondément ignoble, pervers et vomitif." » Savez-vous que Monseigneur Gaillot s'est exprimé sur le sujet du mariage pour les homosexuels et qu'il est en complète opposition à
vous. Il dit entre autre : « il n'est en aucune manière une menace pour les familles dites « normales », ni une régression pour la société et encore moins la fin de la
civilisation. »


Vous
dites : « parole biblique bidonnée par l'horrible Évangile de St Jean », c'est vous qui le dites, pas
moi.Je ne me permettrai pas d'employer les termes de
« bidonnée » et « horrible ». Vous n'avez sans doute pas vu que mes termes sont plus mesurés.


Ávotre expression « un tel "niveau" de stupidité », vous ajoutez «  ce n'est pas très charitable de se moquer »,
moi je dirai ce n'est pas très chrétien. Être chrétien c'est aussi avoir des valeurs et en particulier se respecter, c’est à dire se traiter avec indulgence et douceur.


Enfin, je vous signale que je fais partie des « Réseaux du
Parvis », qui regroupent catholiques d’ouverture, protestants libéraux et unitariens. Dans ces « Réseaux du Parvis », nous sommes de 7 à 10 000 chrétiens, au sein de cinquante associations françaises.


Et je vais être charitable : que Dieu vous pardonne et vous
bénisse. 

Admin 03/05/2013 14:56



L'homosexualité n'est pas "les homosexuels". Je ne réduis pas une personne à ses actes. Et avec le Pape François, oui, je persiste et je signe :
"l'homosexualité est vraiment un démon infiltré dans les âmes". Mais si vous pensez, avec l'apostat-hérétique Mgr Gaillot, que l'homosexualité est une "vertu divine",
libre à vous. En tout cas, c'est une menace pour le salut éternel des ces personnes... St Paul est catégorique (cf : 1 Corinthiens 6, 9-10). Ah ! Excusez-moi ! J'oubliais que l'Evangile n'était
qu'une jolie fable donc forcèment truffée d'erreur et de bêtise... Non, vous ne dîtes pas "bidonnée", vous préférez le mot "non-historique" (ce qui revient au même car si ce n'est pas historique,
cela veut dire que tout est bidonné ou sujet à caution).


 


Réseaux du Parvis ? Vous habitez Partenia ? Tout s'explique alors. Vous avez pris un coup de chaud. 


Connaissant "de très loin" ces Réseaux, je ne pensais pas qu'ils étaient tombés à un tel "niveau"


Mais vous portez bien votre nom : vous n'êtes pas dans l'Eglise, seulement "sur le parvis".


Et en voyant les photos, bientôt dans le cimetière...
ce n'est qu'une question de temps.


 


Ne le prenez pas mal. La génération Mai 68 est notre génération préférée !!!


De nombreux articles existent... on vous aime de trop, nous, les jeunes
!!!



Janine Lafay 02/05/2013 20:40


Vous dites :"ne croit en "rien" (c'est votre
cas)" Au risque de vous décevoir, je crois en Jésus, le vrai celui qui prône l'amour, pas le
vôtre qui prône la haine, en particulier celle des homosexuels.  Je sais c'est écrit dans la Bible, quelle
honte ! Ce n'est malheureusement pas le seul endroit où l'amour est absent de la Bible, contrairement au message de Jésus.


 



Admin 02/05/2013 21:34



Vous ne savez pas lire. Je n'ai aucune haine envers les personnes qui se disent "homosexuelles". Par contre, L'ACTE de péché homosexuel, oui, je le rejette de toute mes forces... car le péché offense le Bon Dieu. Jésus condamne le péché. A la femme
adultère, Il lui a dit "de ne plus pécher" (mais comme ce n'est pas "historique" selon vous, c'est peut-être encore une parole biblique bidonnée par l'horrible Evangile de St Jean ? ).


 


Jésus prône l'amour ? Sans blague. Vous en avez les preuves ? (attention, si vous me citez un passage biblique, je risque de me mettre "à votre niveau intellectuel"
en disant que ce n'est pas historique). Je sais, ce n'est pas très charitable de se moquer... mais là, c'est d'un tel "niveau" de stupidité que je n'arrive pas à me contrôler... Que Dieu me
pardonne... 



Janine Lafay 02/05/2013 14:16


Vous écrivez : Si si, si... vous avez besoin de vous
former... avec un spécialiste de l'éxègèse par exemple ? Je vous signale que "Janine Lafay" est mon pseudo et que j'ai beaucoup étudié la Bible. Sans fausse modestie, je me considère comme un exégète certes amateur, mais quand je lis ce qu'écrivent certains
exégètes, je n'ai aucun complexe. Pardon de vous signaler que le nombre de croyants autre que catholiques est très nettement supérieur aux seuls catholiques. Et, bien sûr d'apès vous, ils sont
tous dans l'erreur.


Mais ce qui vous gène le plus c'est qu'un untiratien puisse se revendiquer chrétien. Eh bien il faut vous y
habituer, car le terme "chrétien" n'est pas déposé et c'est à chacun de choisir. En plus je vous signale que beaucoup d'unitariens ne croient pas en la résurrection corporelle de Jésus et je fais
partie de ceux-là.


Enfin je tiens à vous dire que les termes de votre dernier message tels que "Voilà votre niveau." et  "Car il faut vraiment avoir un "problème" " ne sont pas très aimables et
je dirai même indigne de quelqu'un qui se revendique de Jésus. C'est dans cela qu'on voit les "vrais chrétiens" pas dans
les dogmes, rites etc. . 


Que Dieu vous bénisse.

Admin 02/05/2013 19:04



Si vous avez "beaucoup étudié la Bible", vous aggravez votre cas (pardon, vous allez encore me dire que je manque de charité...). Qu'il y ait de nombreux croyants
"supérieurs" en sainteté qui ne soient pas catholiques, je n'ai aucun complexe à le dire avec vous. On peut être dans l'erreur tout en ayant une vie de "saint". Je ne vous considère pas comme un
"ennemi" et peut-être croyez-vous sincèrement ce que vous dîtes... Je constate juste un manque de cohérence. Si pour vous, un "chrétien" est une personne qui ne croit pas en la Divinité du
Christ, ne croit pas en la Trinité, ne croit pas en la Résurrection, etc... comment le définissez-vous ?


 


Vous vous dîtes "chrétien" tout en rejetant ce qui "fonde" le christianisme. C'est un peu comme un athée qui me dirait que Dieu existe. On ne peut pas faire plus
contradictoire... Pourquoi vous définissez-vous "chrétien" alors que vous rejetez tout du christianisme ? Pourquoi croyez-vous en une personne (à savoir Jésus) qui s'exprimerait dans des textes
soi-disant non-historiques, donc falsifiés ? C'est à y perdre son latin... Vous nous dîtes que l'Evangile n'est pas historique (comme l'Illiade et l'Odyssée) tout en prétendant croire en Jésus.
En toute logique, si les Evangiles ne sont pas historiques, vous devriez dire que Jésus n'est pas historique aussi... tout comme Ulysse.


 


Le Conseil Oecuménique des Eglises (qui regroupe quand même près de 350 confessions chrétiennes !) a adopté une charte pour "définir" le "chrétien" comme une
personne qui reconnait Jésus comme Dieu, qui reconnait aussi la Trinité, etc... Bref, je suis désolé, un unitarien ne peut pas être considéré comme "chrétien". Mais si cela vous fait plaisir de
vous dire "chrétien", libre à vous. Mais un chrétien qui ne croit en "rien" (c'est votre cas), c'est assez comique.



Janine Lafay 01/05/2013 20:35


En premier lieu vous écrivez à plusieurs reprise , « erreur », « faux », alors que je n'ai
jamais écrit ces mots, mais seulement « preuve ». Les textes retenus par les autorités religieuses, souvent contradictoires ne sont pas historiques et donc ne sont pas une preuve
absolue. C'est du domaine de la foi et il n'est qu'à regarder le monde pour voir que la foi est multiple.


Vous citez : « qu'il est le Fils du Dieu vivant” (Mt 16, 16) » ; Si je lis bien le texte, il
est écrit que Jésus est fils de Dieu, mais pas Dieu. D'autre part dans l'expression : « celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toute ma complaisance (Mt 3,
17) », Dieu s'adresse à Jésus c'est-à-dire à lui-même puisque Jésus est Dieu. Bizarre, non !


Je n'ai pris que vos citations, on
pourrait en trouver beaucoup d'autres.


Vous écrivez : « Les chrétiens de l'avant-concile avaient la certitude que Jésus était bien Dieu-Incarné. ». C'est sans doute pour
cela qu'il fallut plusieurs mois avant que les évêques ne
parviennent à se mettre d'accord sur un texte décidant de la nature de la relation du Christ au Père. L'empereur dut même menacer les quatorze récalcitrants pour obtenir la
décision.


Sachez que je n'ai pas eu besoin de Frédéric Lenoir pour me faire une
opinion ; Enfin je vous remercie, mais je n'ai pas non plus besoin de votre « Formez-vous »


Ceci clôt notre discussion. Je sais que je n'arriverai pas à vous convaincre,
comme vous n'arriverez pas à me convaincre. Que Dieu nous bénisse.

Admin 02/05/2013 10:57



Je ne suis pas là pour vous convaincre... mais seulement pour pointer à mes lecteurs vos contradictions. Si je comprends bien bien, vous êtes le nouveau "St Thomas"
: tant que vous n'avez pas de "preuves", vous ne voulez pas croire. Pourtant, Jésus nous dit : "bienheureux ceux qui croient sans avoir vu". Mais peut-être allez-vous me
dire que cette parole de Jésus n'est pas historique et qu'il n'y a aucune "preuve" que Jésus ait pu dire cela. En ce cas-là, mettez votre Bible à la poubelle si vous pensez que ces textes ne sont
pas historiques. Il faut vraiment être stupide pour croire en des fables, car le contraire de l'historicité, c'est la légende.


 


La vérité est que les textes canoniques sont HISTORIQUES (Dei Verbum N°19). Lorsque Luc nous dit qu'il y a eu des "témoins oculaires" (Lc 1,
2-4), c'est sûrement encore des fables selon vous ? Et puis pourquoi vous limitez-vous à la divinité du Christ ? Si l'on suit votre grille de lecture, il n'y a pas de preuve de la
Résurrection... donc vous n'y croyez pas aussi puisque selon vous les textes ne sont soi-disant pas historiques ? On se demande alors en quoi repose votre Foi ? Il me semble que les unitariens
croient en la Résurrection pourtant... mais puisque vous voulez absolument des "preuves", où sont-elles ces "preuves" historiques de la Résurrection ? Pourquoi voulez-vous des "preuves" sur la
divinité du Christ alors que vous n'en voulez pas pour d'autres points de foi ?


 


Comme vous ne croyez pas à la Trinité (preuve supplémentaire que vous n'êtes pas chrétienne), il est normal que vous ne compreniez pas l'expression "Fils de Dieu".
Le Père s'adresse à son Fils, en quoi cela est-il bizarre ? "Moi et le Père, nous sommes UN" (Jean 10, 30). Ah oui, excusez-moi, c'est une phrase qui n'est pas
historique selon vous donc forcément fausse... Encore une fois, on se demande en quoi vous croyez si les textes ne sont pas historiques. Vous savez quoi de Jésus si rien n'est historique ? Si
vous étiez un minimum "rationnelle", vous devriez vous convertir à l'athéisme. Car il faut vraiment avoir un "problème" (et je reste poli) pour mettre sa foi en des textes qui ne seraient pas
historiques selon vous... C'est comme si une personne me disait qu'elle croit en Ulysse tout en affirmant que l'Illiade et l'Odyssée ne sont pas des textes historiques. Voilà votre niveau.


 


Si si, si... vous avez besoin de vous former... avec un spécialiste de l'éxègèse par exemple ? Car il est tout de même effarant de voir un simple "journaliste"
(Lenoir) et une simple "croyante" (vous-même) donner des leçons de morale à des spécialistes de l'éxègèse qui ont étudié les textes historiques de l'Evangile pendant des années et des années...
(vidéo) + (vidéo).



Janine Lafay 01/05/2013 11:05



Vous écrivez : "Un chrétien, c'est celui qui croit que Jésus-Christ EST Dieu en
Personne. "Moi et le Père, nous sommes UN" (Jean 10, 30)." Je vous signale que vous n'avez pas le monopole de décider qui est chrétien et qui ne l'est pas. Sans doute savez-vous que que la version que nous connaissons du quatrième Evangile de Jean est arrivée vers l'an 100. C'est dans cet
Evangile que Jésus est le plus clairement divinisé et c'est pourquoi il ne sera cité comme autorité avant la fin du IIe siècle. aussi, je suis désolée, mais cette citation de
Jean 10, 30 et beaucoup d'autres ne sont pas une preuve. Vous savez aussi sans doute que qu'il a fallu
attendre le IVe siècle pour que la divinité de Jésus soit formellement définie au concile de Nicée. Les chrétiens de l'avant concile de Nicée n'étaient pas moins chrétiens et je suis comme
eux.

Admin 01/05/2013 17:35



Ben voyons... vous vous dîtes chrétienne tout en remettant en cause la Parole de Dieu ? C'est assez comique je dois dire... Donc pour vous, l'Evangile de Jean est
falsifié ? Il faut le mettre à la poubelle car il ne serait pas inspiré par l'Esprit ? Et lorsque Simon-Pierre affirme devant Jésus Lui-même "qu'Il est le Fils du Dieu vivant" (Mt 16,
16), c'est aussi une erreur ? Idem, lorsque le Père Eternel nous dit que "celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toute ma complaisance" (Mt 3,
17), c'est encore une erreur ? Lorsque St Paul nous dit que "le Seigneur de gloire a été crucifié" (1 Cor 2-7), c'est toujours faux ? Et lorsque Jésus
Lui-même nous dit que nous avons bien raison de l'appeler "Seigneur", c'est aussi une erreur de sa part ? (Jean 13, 13). St Paul nous dit qu'en Jésus habite toute la PLENITUDE de la divinité. C'est encore un texte falsifié selon vous ? (cf : Colossiens 1, 19). L'intégralité du Nouveau Testament
est faux, c'est ça ? Vous me dîtes que je n'ai pas la monopole de décider qui est chrétien ou pas, et vous, de quel droit avez-vous le monopole de "trier" les versets bibliques qui ne vous
plaisent pas ? De quel droit relativisez-vous l'inspiration divine qu'est la Parole de Dieu ? De quel droit mettez-vous en doute la parole de St Pierre apôtre lui-même qui a été TEMOIN DIRECT du Christ, contrairement à vous ?


 


Non. Il n'a pas fallu attendre le IVème siècle pour que la divinité de Jésus soit formellement reconnue. Les chrétiens de l'avant-concile avaient la certitude que
Jésus était bien Dieu-Incarné. Comme je vous l'ai dit, St Pierre lui-même affirma DEVANT Jésus qu'Il est le Fils de Dieu. Et puis
si Jésus n'était pas Dieu, on se demande alors pourquoi les juifs ont crié au "blasphème". Quel interêt de mettre à mort un homme qui ne se serait pas dit Dieu ? Les juifs de l'époque l'ont mis à
mort "pour le plaisir" de le mettre à mort, c'est ça ?


 


Bref, pour résumer, vous vous dîtes "chrétienne" mais tout en rejetant la Bible inspirée.


Frédéric Lenoir vous a bien déformé... c'est triste à voir... Formez-vous !



Janine Lafais 30/04/2013 14:29


Je suis chrétienne unitarienne. Je considèré que personne n'a le droit de me refuser le nom de chrétien. Je crois en Jésus le christ=l'ouint, en son message, son vrai message d'amour et cela me
suffit.

Admin 30/04/2013 18:08



Un chrétien, c'est celui qui croit que Jésus-Christ EST Dieu en Personne. "Moi et le
Père, nous sommes UN" (Jean 10, 30). Si vous pensez que Jésus n'est pas "UN" avec le Père, vous n'êtes pas chrétienne et vous contestez même les paroles du Christ-Jésus. Et je
pourrais continuer à vous donner pas mal de passages bibliques prouvant que la doctrine unitarienne est purement contraire au christianisme. Si Jésus n'est pas Dieu, on se demande aussi pourquoi
ce dernier nous dit "qu'avant qu'Abraham fût, je suis" (Jn 8, 58).



PELLETIER 12/12/2012 13:36


Mon Dieu quelle haine !! Je suis catholique, j'aime mon Eglise du plus profond de mon coeur, mais je ne me retrouve pas dans votre déballage de jugements, sans miséricorde, sans charité, qui
émanent de vos articles. Dieu est Amour et il nous invite à AIMER. C'est le premier commandement. Qui vous permet de juger Frédric Lenoir et les autres. Seul DIEU scrute les coeurs et personne
d'autre. Vous devez aimé vos ENNEMIS nous dit aussi le Seigneur. Ce sont des "cathos" comme vous qui éloignent toute conversion. St Augustin n'a t-il pas été manichéen avant de rencontrer le
Christ. Et que dire du BIENHEUREUX Charles de Foucault...Laisser donc cheminer Frédéric Lenoir..mettez vous à genoux et prier pour lui. Et mettez de la Joie et de l'Amour, de la
Miséricorde dans votre coeur et notre Eglise brillera de la Gloire de Dieu... Que Dieu vous bénisse !


"AMOUR AMOUR AMOUR" : les dernières paroles de mon enfant (24 ans) avant son retour vers le Père. Je vous confie à elle

Admin 12/12/2012 16:26



Rappeler la doctrine catholique, c'est de la "haine" ?


 


La plus grande des charités, c'est de dire la vérité. Une charité sans la vérité est un fruit pourri. Je ne juge pas Lenoir et je n'ai aucune haine envers sa
personne. Je constate tout simplement que ses écrits ne sont pas catholique. Je demande juste à Lenoir d'avoir un minimum de cohérence, et donc, de ne plus se proclamer
catholique (un peu comme la revue "Golias" qui se prétend "catholique"). Une personne qui relativise la divinité du Christ, qui ne croit plus aux dogmes et à la morale de l'Eglise, etc... ne peut
se dire catholique. 


 


Mais je vous retourne le commentaire. De quel droit me jugez-vous ? Etes-vous bien sûr que je ne prie pas pour Lenoir ? J'en doute... Je l'ai entendu plusieurs fois
à la radio et à la télévision s'acharner sur l'Eglise et le Pape avec une telle violence et une telle malhonnêteté intellectuelle que mon texte est très "soft" à côté. Mais si mon texte (qui est
écrit au vitriol, je le reconnais) manque de charité, j'irai à confesse. Si le rappel des vérités de foi (à savoir que Jésus-Christ est véritablement une Personne Divine, la deuxième de la
Trinité) est anti-charitable, c'est désespérant... 


 


Comme nous le rappelle le commentaire N°15, le Christ nous a prévenu face à toutes les brebis galeuses qui pervertissent et violent la pureté de la Foi. Mais
peut-être que Jésus manquait aussi de charité en dénoncant les faux-prophètes ? en dénonçant les très orgueilleux-intellectuels de son époque qu'étaient les grands-prêtres et les pharisiens
?



Charly 09/12/2012 17:25


Qu’on le veuille ou non, Frédéric Lenoir,
n’est pas/plus chrétien. Et s’il l’a été un jour (?),  il ne l’est plus de nos jours ! Les
faits (ses livres, ses  commentaires, etc.) le prouvent et contre les FAITS il n’existe pas d’argument. « Contra factum non datur
argumentum » (Saint Thomas
d’Aquin).


Frédéric Lenoir, est le parfait apostat
annoncé pour la fin des derniers temps : 


«
L’Esprit dit expressément : dans les derniers temps, beaucoup renieront la foi, s’attacheront à des esprits séducteurs et à des doctrines
inspirées par les démons, égarés qu’ils seront par l’hypocrisie des menteurs marqués au fer rouge dans leur conscience. » (1Timothée 4, 1)


«
Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront imbus d’eux-mêmes, enflés d’un orgueil qui les aveuglera…
ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui
en fait la force. Certes, ils resteront attachés aux traditions extérieures de la religion et, pour sauver la façade, garderont
l’apparence de la religiosité, mais, en réalité, ils ne voudront rien savoir de ce qui en fait la force, ils ne Lui [Jésus] laisseront exercer aucune influence sur leur vie ; aussi leur
conduite démentira-t-elle [au jour de l’apostasie] leur profession de foi.»   (2Timothée 3, 1-5)                                                             
      


«
Car il viendra un temps où les hommes ne voudront plus rien savoir de l’enseignement authentique. Sous l’influence de leurs désirs et pour satisfaire leurs convoitises, ils se choisiront une
foule de maîtres, ils courront de doctrine en doctrine au gré de leur fantaisie. Ayant la démangeaison d’entendre des paroles qui chatouillent agréablement leurs oreilles, ils se détourneront de
plus en plus de la vérité et se rabattront sur des mythes. » (2 Timothée 4, 3-4).


Et du fait que Frédéric Lenoir est un
parfait apostat des derniers temps, il devient un admirable et remarquable « apôtre » du Prince de ce monde, une sorte de courroie de « trans….mission » du mensonge et de la
fausse lumière. Sa mission est donc de « trans…mettre » et de séduire les « petits » du Seigneur pour qu’ils tombent dans l’apostasie. Ces bien ces gens-là qui « viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups rapaces. » (Mt 7, 15). C’est ce type de personne annoncé par saint Jude
qui  «s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en
dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ… Souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de
Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ils vous disaient qu’à la fin des temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies ; ce sont ceux
qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’Esprit. » (Jude 1, 4 et 17-19)   

Admin 09/12/2012 18:14



Merci pour votre message.


 


Quelle croix de supporter et d'aimer ces intellectuels-faussaires qui séduisent les "simples gens", dans le sens positif du terme, tout simplement parce qu'ils ont reçu quelques bagages
intellectuels (quoique très limité car je me suis amusé à lire en diagonal quelques bouquins de Lenoir... et il faut en conclure que son niveau intellectuel est assez bas). Dieu seul sonde
les reins et les coeurs mais si Lenoir écrit toutes ses hérésies en "toute bonne conscience" ou dans une intention de "nuire à l'Eglise", je crains pour son salut... Prions pour lui.



Claude INIGUES 05/11/2012 15:24


Le livre" Dieu" est intéressant, généralement bien documenté, la présentation des autres religions permet une introduction à cette interrogation très actuelle et nécessaire pour mieux connaître
l'autre et ouvrir un vrai dialogue interreligieux. Quel dommage d-y avoir ajouté cet épilogue-confession, qui retire tout son intérêt à l'ouvrage et lui retire la plus grande crédibilité.
Monsieur LENOIR n'est pas chrétien, c'est son droit, mais il devrait clairement le dire et se présenter entant que tel.

sophie 08/05/2012 15:19


incroyables ces commentaires! au moins vous êtes lu par des gens bizarres, pas seulement par des co-religionnaires! Ce sont au minimum des buonistes au pires des francs maçons qui sont tellement
tordus dans leur raisonnement qu'on ne peut jamais s'en sortir. Ils sont comme liés.


Quand à F Lenoir que je n'ai pas envie de lire, je m'étonne qu'il parle à radio notre dame, ils sont vraiment partout!


Heureusement que vous existez!

marie juste 24/09/2011 14:11



Monsieur Tomo Marusta,


vous dites que Lenoir a une autre définition de la Chrétienté, et vous avez raison, car il commence par préciser qu'il "ne peux pas dire Jésus, Fils de Dieu". Or Pierre, dans Matthieu 16, 16
prophétise sous l'action du Saint Esprit (qui est la Troisième Personne de la Très Sainte et Chaste Trinité) que Jésus est "le Christ, le Fils du Dieu Vivant". A la messianité de Jésus, il ya
aussi sa Filiation Divine et ce n'est pas un ajout fantaisiste! 


Pierre a donc donné la vraie définition du Christianisme, à savoir croire en Jésus, Fils de Dieu et Dieu le Fils. Une Chrétienté à la Lenoir, où Jésus n'est plus cru et vu comme Fils de Dieu est
tout sauf une Chrétienté. Jésus est, a été et sera toujours Dieu et Fils de Dieu et cela n'a pas commencé avec la foi de Pierre,
et cela ne changera pas avec la mort de Pierre! que Lenoir le dise ou ne le dise pas!


Cependant, nul ne peut dire que Jésus est Seigneur, comme Pierre l'a dit, s'il n'a l'Esprit de Dieu! on peut donc se demander ce qui pousse Lenoir à dire : "je ne peux pas dire "Jésus Fils de
Dieu", pourquoi est-ce qu'il ne peut pas le dire, eh bien cher Tomo, c'est parce qu'il "trouve que ces mots ne veulent rien dire"! Le pauvre! c'est plutôt lui, Lenoir, qui ne dit rien et dans
tout ce qu'il dit il n'y a pas la moindre trace de vie, de joie et d'amour, c'est un sépulcre béant dans lequel s'engoufrent ceux qui vivent avec "des apparences de la piété mais qui rejettent ce
qui en est la force" (2Tim 3, 5).


Du coup il devient facile pour Lenoir de définir l'Ineffable Mystère de la Divinité et de l'Humanité de Jésus en dehors du Souffle de Dieu (l'Esprit Saint, Lui-même étant Dieu) et donc en dehors
de la foi de Pierre pour laquelle Jésus le Fils de Dieu a prié, foi pétrinienne qui est la foi de L'Epouse de Jésus (Ep 4, 25-27, 29b, 32.), l'Eglise Catholique Romaine, la seule et unique fondée
par Jésus le Fils de Dieu en personne!


Est-il (Lenoir) encore de l'Eglise Catholique Romaine? puisque « demeurer dans le Christ signifie, comme nous l’avons déjà vu, demeurer
aussi dans l’Église » dixit Benoit XVI lors de son homélie prononcée lors de la messe à l’Olympiastadion de Berlin le jeudi 22 septembre 2011.


Voilà, bien-aimé Tomo Maruta, un peu de la Vérité, de l'Amour et de la Beauté de La Divibité-Humanité de Jésus et son Epouse, l'Eglise qui finalement est Catholique et Romaine (afin de permettre
aux faux prophètes de se convertir..!)



Tomo Maruta 17/09/2011 03:44




Bonjour à tous,

Je suis choqué par les propos de l'auteur de ce réquisitoire malhonnête qui croit fonder ce qu'il avance mais ne fait que cracher du venin en citant des belles paroles qui nécessitent d'intenses
réflexions et interprétations.

« Un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de
leurs passions et l’oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l’oreille de la Vérité pour se tourner vers les fables. Pour toi, sois prudent en tout,
supporte l’épreuve, fais œuvre de prédicateur de l’Evangile, acquitte-toi à la perfection de ton ministère » (2 Tm 4, 3-5)
Cette citation par exemple est très profonde et ne peut être invoquée à la légère à chaque fois qu'un homme semble hérétique. Frédéric Lenoir a une autre définition de la
Chrétienté. Le Catholicisme a sa définition, ainsi que les autres courants chrétiens à l'instar de l'Eglise Protestante et Orthodoxe. L'auteur pense que la définition de son Eglise est
orthodoxe.

Dès lors, le message du Christ étant profond, il nécessite une interprétation, or plusieurs interprétations sont possibles, et le Christ ne dit pas quelle est la bonne.

Il semblerait pourtant que le Christ soutienne le fait que les hommes sont frères, et qu'il faut s'aimer les uns les autres. D'autre part il met en garde contre les trahison de son coeur dans
l'Apocalypse selon Jean.

Ainsi, l'auteur de ce réquisitoire trahit le message d'amour et de fraternité du Christ par sa haine, et son venin. Il fait donc partie de ces hommes qui ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l’oreille les
démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l’oreille de la Vérité pour se tourner vers les fables.
L'auteur semble ainsi se détourner de l'oreille de la Vérité, et se laisser guider par la passion de la destruction de l'autre, céder au
péché d'orgueil et de jalousie, face au succès de Frédéric Lenoir, à sa médiatisation ou que sais-je encore.
Je lui rappelle donc 
Pour toi, sois prudent en tout, supporte l’épreuve, fais œuvre de prédicateur de l’Evangile, acquitte-toi à la perfection de ton
ministère  
 
Contre ses effluves rappelant l'odeur nauséabonde de l'Inquisition, je lui conseille de lire "Le Grand Inquisiteur" des Frères Karamasov, de Dostoïevski.

http://bibliotheque-russe-et-slave.com/Livres/Dostoievski%20-%20Le%20Grand%20Inquisiteur.htm
 



GL 30/07/2011 20:23



Je ne dis pas que quelqu'un qui fait le mal est dans le bon chemin, je dis que si un Chrétien comme F Lenoir se pose la question ou doute sur le fait que Jésus=Dieu, cela ne me choque pas du
tout. Au contraire, c'est le propre de l'intelligence de douter, de remettre en cause un dogme établi ou une vérité. Vous êtes comme ces catholiques qui condamnaient Galilée lorsqu'il a remis en
cause le fait que la Terre soit le centre du Monde. Cela représentait un blasphème qui contredisait l'écriture, une vérité établie. Ce que je dis c'est que le doute de F Lenoir, comme pour
Galilée, n'a aucune importance vis à vis du fond de l'écriture, cela ne la remet pas en cause. Ce qui m'étonne c'est que vous n'ayez aucun doute, vous êtes absolument sûr de connaître la vérité.
Pour moi un bon chrétien doit douter. Qui ne doute pas de ce qui se passera après sa mort ? Si vous ne doutez jamais au plus profond de vous, c'est que vous manquez d'honnêteté. Socrate disait
"Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien", je pense qu'il nous faut de l'humilité face à ce que nous savons. Par exemple vous affirmez que "Dieu n'a jamais cessé d'être". Je pense
personnellement que le contraire est possible, ou doit au moins être envisagé.



Admin 30/07/2011 22:31






Je ne peux pas douter des vérités de la foi catholique car Dieu n’est pas un menteur. S’Il s’est incarné, c’est
pour nous donner les paroles de la vie éternelle. Par Son Eglise, Il nous enseigne toujours infailliblement la Vérité qui sauve. Acte
de Foi : « Mon Dieu, je crois fermement en toutes les vérités que vous nous avez révélées et que
vous nous enseignez par votre Église, parce que vous ne pouvez ni vous tromper ni nous tromper ». Citation de Saint Cyprien de Carthage : « Si un homme sérieux et honnête vous faisait une
promesse, vous croiriez à sa parole, vous le jugeriez incapable de vous tromper, parce que vous savez qu’il est sincère dans ses discours et dans ses actes. Voilà que Dieu vous parle, et vous, homme de peu de foi, vous êtes indécis et flottant ! Dieu, à votre sortie
de ce monde, vous promet l’immortalité et l’éternité bienheureuse, et vous doutez ! C’est ne pas connaître Dieu; c’est offenser par son incrédulité le Christ, maître des croyants; c’est
manquer de foi dans l’Église, qui est le sanctuaire de la foi ».


 


Désolé, mais je préfère croire en la Parole de Dieu qu’en la parole de Lenoir. Les paroles de Lenoir passeront… celles du Christ
ne passeront pas (Marc 13, 31). Le seul point positif chez Lenoir, c’est qu’il prouve par ses hérésies que le Christ dit vraiment la Vérité : « Un temps viendra où les hommes ne
supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l’oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l’oreille de la Vérité pour
se tourner vers les fables. Pour toi, sois prudent en tout, supporte l’épreuve, fais œuvre de prédicateur de l’Evangile, acquitte-toi à la perfection de ton ministère » (2 Tm 4,
3-5). Vous dîtes que les « doutes » de Lenoir ne remettent pas en cause l’Ecriture ? Ah bon ? Lorsque
Saint Pierre prononce sa foi en disant qu’Il est le Fils du Dieu vivant (Matthieu 16, 13-20), et que le Christ l’approuve, n’est-ce pas une offense faîte au Christ par Lenoir que de contredire
les paroles du Christ ? Par Saint Pierre, le Christ nous dit qu’il est le Fils de Dieu… et Frédéric Lenoir aurait l’orgueil de penser que le Christ n’est pas le Fils de Dieu ? Lenoir
n’est qu’un idéologue. D’ailleurs, quelques théologiens sérieux (c’est-à-dire des personnes qui ont quelques bagages théologiques… ce que le simple journaliste Lenoir n’a pas), n’hésitent pas à
rédiger des livres pour détruire les thèses hérétiques de Lenoir. Même le théologien jésuite Sesbouë (qui est très loin d'être un "conservateur") est obligé d'intervenir pour nous dire que Lenoir
est en plein délire. (cf :
vidéo de CroireTV) + (cf : vidéo de la Procure - 1) + (cf : vidéo de la Procure - 2).


 


L’affaire Galilée est beaucoup plus complexe que ce que vous pensez. Galilée était incapable à cette époque de prouver avec
certitude scientifique sa théorie qui n’était qu’une hypothèse. L’Eglise, comme le dit le philosophe Paul Feyerabend, « est restée beaucoup plus fidèle à la Raison que Galilée lui-même. Le procès de Galilée a donc été raisonnable et juste ». Mieux vaut
condamner quelqu’un qui n’a pas encore réussi à prouver rationnellement ses hypothèses plutôt que d’abdiquer la Raison. C’est un acte de prudence qui ne peut être blâmable. L’Eglise était du côté
de la Raison. Galilée du côté des hypothèses. Même si ces théories se sont avérées juste par la suite (et encore, il faudrait relativiser cela pour aujourd’hui car la cosmologie moderne vous dira
que le centre de l’Univers n’existe pas), à l’époque de Galilée, l’Eglise n’a pas voulu abdiquer la Raison scientifique. Ce procès honore donc l’Eglise.



GL 29/07/2011 22:53



Je pense que chaque chrétien a le droit d'avoir sa propre vision des choses, de ce qu'est Jésus, Dieu, Marie etc... Chacun a sa propre sensibilité, et sa propre culture. Cela n'empêche pas de se
sentir catholique. Je trouve ça assez sectaire d'écarter toute personne qui a un point de vue qui peut être différent sur telle ou telle chose de sa famille religieuse. D'ailleurs, c'est ce qui a
engendré les guerres de religions et schismes, sur des choses qui peuvent paraître stupides. Quand je vais à l'église, certains rites ne me plaisent pas toujours, sur la forme, mais j'écoute le
fond des choses. Pour moi ce qui compte vraiment, c'est le fond de la parole, le contenu de ce qu'a dit Jésus sur ce qu'est le bon. Il nous éclaire sur comment être heureux et rendre heureux,
aimer et être aimé. Il nous donne une réponse sur ce qu'est la mort. Que Jésus soit Dieu ou pas, cela m'importe peu, cela ne change rien. Que Marie soit immaculée ou non, que les miracles aient
eu lieu ou non, ça n'a aucune importance. Dieu existe-t-il ? Je crois que oui, mais je ne m'interdis pas de me poser cette question. J'ai par exemple une question fondamentale que je me pose : si
Dieu existe, qui l'a créé ? Pourquoi existe-t-il plutôt que rien ? Par ailleurs, vous affirmez "le Christ, seul chemin de la vérité". Je comprends bien que votre foi est très forte et exclusive,
mais pourquoi être aussi fermé ? Dieu est en nous tous, cela prouve bien que vous pouvez trouver le chemin de la vérité en tous, à commencer par soi même. Diriez-vous que toute personne non
Chrétienne, ne peut pas être bonne, qu'elle ne peut pas trouver le bon chemin ? Un bébé qui nait dans une famille non catholique est donc vraiment malchanceux ! G. Lafarge



Admin 30/07/2011 10:06






Ben voyons…


 


Votre commentaire peut se résumer de cette façon : « tout le monde il y est beau, tout le
monde il est gentil ». Qu’un chrétien soit marxiste ou fasciste ? Bah du moment que c’est sa propre sensibilité, où est le problème ? Qu’un chrétien aime bien la
polygamie, l’infidélité ou l’homosexualité ? Bah du moment que c’est ce qu’il aime ? Vous nagez dans un relativisme fou qui ne reconnaît rien pour vrai. Vous êtes apparemment incapable
de faire la distinction entre le vrai et le faux, le mal et le bien. Jésus
nous dit ce qui est bon… vous avez raison. C’est bien pour cela qu’il nous faut rejeter ce qui n’est pas bon. Il nous dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »
(Jean 14, 6). Bref, tout ce qui n’est pas ce Chemin, cette Vérité et cette Vie n’est pas de Jésus. Lenoir a choisi de prendre un autre chemin, une autre vérité et une autre vie que
chrétienne, c’est son droit le plus strict. Mais qu’il ne vienne surtout pas nous dire que cela vient du Christ.


 


Je suis très ouvert… toute personne humaine est une créature de Dieu. Raison de plus pour évangéliser ces personnes qui ne
connaissent pas encore le vrai Dieu incarné en Jésus-Christ. Une créature qui ne connaît pas son Créateur n’est pas vraiment libre... car "seule la Vérité rend libre" (Jean 8,
32). Les idéologies ne rendent pas libre. Au contraire : cela détruit l’humanité et engendre les guerres.


 


Dieu n’a jamais cessé d’être.



GL 24/07/2011 18:14



A lire votre réaction contre Frédéric Lenoir, et le ton que vous employez, il est clair que ses propos vous dérangent parcequ'ils sont vrais, Vous devriez lire son livre "Petit traité de vie
intérieure", qui montre qu'il a une lucidité exceptionnelle sur la vie et comment accéder au bonheur, sans être aveuglé par la foi de sa religion. Sa culture philosophique est remarquable, ce qui
vous manque je pense. J'ai l'impression que vous buvez l'évangile sans y réfléchir, ie sans pouvoir le remettre en cause par votre indépendance d'esprit, par le discernement. En plus vous ne
signez pas votre critique, bravo !



Admin 29/07/2011 17:09



Ah bon, Jésus n'est pas Dieu ? Un chrétien qui ne croit pas en Jésus-Dieu n'est qu'un schizophrène.


Si demain, un athée vous dirait que Dieu existe, le prendriez-vous aussi pour quelqu'un de super "lucide" ?


F. Lenoir est au même niveau. Il se dit chrétien mais ne croit pas que Jésus-Christ soit Dieu en Personne. lol.


Lenoir fait sûrement parti de ces 34% de "catholiques" qui ne croient pas en Dieu (sondage Harris Interactive).


Des pseudos "philosophes" qui ne cessent d'endoctriner leur auditoire par leur propre idéologie, j'en connais pas mal.


Si vous préférez suivre l'idéologie de Lenoir, libre à vous. De mon côté, je préfère suivre le Christ, seul chemin de Vérité.



Antonio.Ochando 01/06/2011 00:37



 


je ne suis pas convaicu de la divinité de l'Eglise catholique.Ni d'aucune autre église dailleurs.  Je ne sait si vous avez conscience mais prétendre que je suis tombé dans  le piége de
Lenoir est assez bléssant.Dabord parceque je ne vois pas où il y a un piége???


ensuite parceque je suis plus agé que lui et que ses opinions au sujet de l'Evangile étaient déja les miennes avant de le connaître.


Et je vous sent trés remonté, surtout aprés tous ceux qui parlent d'Evangile et de Christianisme, autrement que pour dire amen aux  décisions prises par les sinodes et autres conciles. C'est
comme si  vous consideriez que les seuls autorisés à dire la vérité au sujet de Jesus, sont les Catholiques Romains dans le cadre qu'ils se sont fixés


.C'est le christianisme dans sa dimension du berger et du troupeau.


Cest bien que Dieu se soit fait homme. pourquoi pas, J'en sait rien. Et je ne vois aucun argument convaincant à ce sujet


ni dans un sens ni dans un autre


Mais pour l'amour de Dieu si je peut me permettre  Il manque l'essentiel. et ce n'est  pas  du Peace and love.


 


 



Admin 07/06/2011 21:48



La Vérité est unique. Une seule "autorité" peut donc s'autoriser à dire le vrai du faux. Jésus-Christ Lui-même nous dit qu'Il a fondé UNE Eglise et que les portes de l'Enfer ne pourront pas entrer chez elle (Matthieu 16, 18). Si vous êtes chrétien, il faut appliquer ce que nous
demande Jésus. L'Eglise catholique, par l'Esprit-Saint qui est en elle, ne fait qu'appliquer à la lettre l'Evangile du Seigneur-Jésus.



Antonio Ochando 31/05/2011 20:37



Dabord Je ne sait pas si moi même je merite le nom de Chrétien. Ce qui est certain c'est que l'église est une institution des plus humaines, c'est en tout cas ce que je m'égozille à dire aux
bouffeurs de curés ou ceux qui ne voient dans l'église que des pedophiles (de moins en moins nombreux dailleurs).


Il y a de tout dans l'église du bon, du moyen et de l'odieux, des saints et des salauds.


Des collabos et des resistants, des Papes comme Alexandre 6 Borgias qui organisait des parties fines au Vatican et des abbés Pierre. De vrais saints comme Franz Stocks et j'arréterai là la
litanie des tout et son contraire.cette histoire de l'eglise  nous amméne à mediter sur l'homme et sa prétention à la perfection.


F.L ne se présente pas non plus comme un chrétien au sens que vous l'entendez vous même. Si je le défends c'est parcequ'avec d'autres comme JC Guillebaud  ils nous rappellent à quel point,
le meilleur de notre société (qui n'est pas que mauvaise) doit au message évangélique. Il est temps enfin que les hommes et les femmes de notre époque lisent les évangiles et en apprecient la
grandeur. Et que cela nous rende meilleur


Et FL le fait avec brio. C'est infiniment plus important que ce qu'il peut dire de l'église.que nous savons tous déja.


qu'il soit plus Chrétien que vous ou pas ou que nous ne soyons pas de la même paroisse , et alors...??


peu m'importe que Jesus soit le fils de Dieu ou de sa mére ce qui est important c'est que l'esprit et la vérité ont triomphé de la mort.


 



Admin 31/05/2011 21:15






Non, l’Eglise est divine mais est malheureusement composée de pécheurs. Comme de très nombreux contemporains, vous venez de
tomber dans le piège de Lenoir. Vous êtes prêt à "sacrifier" ce qui est la source du christianisme (à savoir l’Incarnation du Verbe) pour vous émerveiller des belles valeurs de "paix", "d’amour"
et de "tolérance" du message évangélique. Vous oubliez une chose : la "paix", "l’amour" et la "tolérance", un athée peut en faire aussi son Credo. Toute personne de bonne volonté peut être
porteuse de "paix", "d’amour" et de "tolérance". Sauf que la foi catholique nous enseigne que la "paix", "l’amour" et la "tolérance" doivent se réaliser en plénitude dans la seule Personne du Christ qui est la Vérité Incarnée (Dieu en Personne).


 


Une "paix", un "amour" et une "tolérance" qui n’ont pas pour source le Christ-Dieu-Verbe ne sont pas véritable.


On peut très bien être porteur de "paix", "d’amour" et de "tolérance" tout en se trouvant dans l’erreur et le mensonge.


C’est la Vérité qui sauve. Ce ne sont pas les belles valeurs, aussi nobles soient-elles, de "paix", "d’amour" et de
"tolérance".


 


Défendre la "paix", "l’amour" et la "tolérance", ok …mais dans la Vérité objective du Dieu Incarné !


Frédéric Lenoir défend peut-être la "paix", "l’amour" et la "tolérance" mais dans l’erreur
subjective.


La vraie paix, le vrai amour, et la vraie tolérance ont comme source Dieu Incarné en Jésus-Christ.



antonio Ochando 31/05/2011 17:39



Je suis consterné par la  virulence de la réaction contre F. Lenoir.


Depuis plusieurs années tous les jours un peu, je lit et relit en boucle les quatre évangiles. Cela me rend un peu meilleur, un peu plus tolérent. Et je nourris ainsi ma priére. Je cherche Dieu
plus que je n'y "crois". J'essaye de pardonner plus que je ne pardonne. je cherche la vraie foie .ou le royaume de Dieu, comme vous voudrez.


Je n'ai pas envie de vous donner des leçons d'Evangile Je ne suis pas le dépositaire du message Chrétien.


Sans vouloir vous offenser je pense que vous portez préjudice au message que vous esperez défendre. Votre réaction est bien plus dévastatrice pour l'esprit du chistianisme dont vous vous réclamez
et l'idée que les gens s'en font qu'un Michel Onfray.


Je pense que vous avez entendu parler de cet anti-clérical plus bigot que bigot à sa façon.


Je pense que F.Lenoir au contraire nous conduit à la source du mesage du Christ.et à l'origine du dogme catholique Que nous sachions aujourd'hui, que la dimension divine de Jesus à fait polémique
et qu'un point de vue se soit imposé faisant de Jesus l'égal de Dieu comme disait St Paul n'enléve rien au message évangélique Infiniment au-dessus de ces querelles byzantines.


 



Admin 31/05/2011 18:49



Pourquoi n'êtes vous pas consterné par la virulence de Lenoir contre l'Eglise et le Pape ?


 


Si vous cherchez la "vraie foi", mettez les livres de Lenoir à la poubelle. La "vraie foi", Notre Seigneur Jésus-Christ nous la donne infailliblement par Son Eglise.
Lenoir développe des théses purement hérétiques et contraire à l'Evangile du Christ. C'est son droit. Mais c'est le devoir de l'Eglise que de lui rappeler qu'il est en dehors de la "vraie foi"
salvatrice. Encore une fois, on ne peut pas être chrétien si on ne reconnaît pas la pleine divinité du Christ. A preuve du
contraire, Lenoir n'y croit pas (comme un musulman d'ailleurs). Je lui demande juste d'être cohérent avec ses théses. Si Jésus n'est pas Dieu en Personne, alors il ne peut pas se dire "chrétien",
c'est aussi simple que cela.


 


Je pense que Frédéric Lenoir est beaucoup plus dangereux que Michel Onfray. On peut reprocher beaucoup de chose à Michel Onfray (des
intellectuels le font avec brio d'ailleurs) mais lui est en "accord" avec sa religion athée. Il n'est pas incohérent. Si Lenoir veut être "cohérent" avec son soi-disant
"christianisme", il doit reconnaître que Jésus est véritablement et réellement Dieu en Personne (chose qu'il refuse de faire).
Les évangéliques, les orthodoxes, les luthériens sont encore bcp plus proche de la "vraie foi" que Lenoir. Ces derniers acceptent l'expression "Jésus Fils de Dieu". Lenoir est un sectateur
unitarien. C'est son droit. Mais ce n'est pas la "vraie foi". C'est par charité chrétienne que je vous le dis. Aimer une personne, c'est lui dire la Vérité. Le Christ vous aime. C'est pour cela
qu'il nous a donné Son Eglise qui transmet de génération en génération - avec l'Esprit-Saint qui est en elle - la vraie foi que le Christ est venu apporter au monde.



landry 23/05/2011 13:45



Brrr !!! Quel déferlement de haine ! Quelles certitudes assénées comme des coups de marteau sur le crâne des misérables incroyants ! Pensez-vous que la violence de vos "jugements" ont quelque
chance de les convertir ?


Les certitudes ne font pas avancer. C'est le doute qui fait avancer parce qu'il fait chercher !



Admin 24/05/2011 21:34



Je ne juge pas la personne mais les écrits. La plus grande des charités, c'est de dire la vérité. Il n'y a aucune haine dans mes propos. Par contre, du côté de
Lenoir, il y a énormément de haine envers le Pape et l'Eglise. Si Lenoir ne supporte plus la sainte doctrine, qu'il ne se dise plus chrétien dans les médias. Un chrétien, c'est celui qui croit
fermement que Jésus-Christ est véritablement Dieu incarné dans la plénitude de Sa Divinité. A preuve du contraire, Lenoir n'y croit pas. C'est un sectateur unitarien... rien
de nouveau sous le Soleil.



MICHEL 31/03/2011 18:50



J'ai lu plusieurs livres de F. Lenoir où j'ai trouvé du bon et du moins bon, ce qui n'a rien enlévé à ma foi profonde en Jésus-Christ fils de Dieu, Dieu il est et s'est fait homme (d'où
l'interprétention de la double nature du Christ).  Je soutiens la chrétienté et aide les "Petites Soeurs des Pauvres"; je suis d'accord avec beaucoup de points de votre article,
mais contre toute forme d'intégrisme quelqu'il soit..."aimez-vous les uns les autres comme je vous ai
aimé..."                                                                                                        
Cela va peut-être étonner et ne pas plaire car je suis catholique et... franc-maçon (pas au G.O.) et beaucoup de "frères" pensent comme moi, contrairement à ce que peuvent croire un grand
nombre de catholiques...intégristes.



Admin 31/03/2011 21:51



Si vous êtes un adepte de la secte de la franc-maçonnerie, vous ne pouvez pas vous dire "catholique". On ne peut pas adorer en même temps le Bon Dieu et le
Diable, il faut choisir (à moins que vous soyez atteint de schizophrénie : ce serait la seule excuse valable). Les "intégristes", ce sont ceux qui n'acceptent pas la doctrine de
l'Eglise.


 


RAPPEL DOCTRINAL : Vous êtes actuellement en état de
péché grave et vous ne pouvez pas communier.




Jean Nerry 29/01/2011 05:08



La hargne de ces débats est triste. Pour qui ce n'est pas facile de croire il faudrait un autre ton. Le plaisir d'un mot assassin n'est pas un argument pour croire. On croit parce qu'on aime?
Non?



Admin 29/01/2011 10:01



Il n'y a aucun débat à avoir sur ce sujet. Si vous ne croyez pas que Jésus-Christ EST Dieu, vous n'êtes pas chrétien. Lenoir n'y croit pas. Il se permet même de
cracher à longueur de journée sur le Pape et l'Eglise avec une violence inouïe dans les médias. Aimer une personne, c'est lui dire la vérité bien en face.



Jean 04/05/2010 13:43



Il y a un nom pour la foi de ce monsieur : l'unitarianisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Unitarisme_(théologie)). Rien ne l'empêche de devenir Unitarien et de vivre librement sa foi avec ses
frères unitariens.


Et de laisser les catholiques conserver la vraie foi reçue des Apôtres. Pourquoi chercher à scandaliser par la tromperie les petits qui croient au Christ Jésus, Vrai Dieu et Vrai homme ?


Triste affaire.



Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg