Proses médiévales de la Dédicace pour le Diocèse de Paris (D'Adam de Saint-Victoir, 1112-1192, préchantre de la cathédrale de Paris). Plain-chant recomposé au XVIIIème siècle par l'Abbé d'Haudimont, maître de chapelle de la cathédrale de Châlons-sur-Saône puis de Notre-Dame de Paris et de Saint Germain l'Auxerrois (avant 1790)    

 

 

1. Jerúsalem et Sion fíliæ, 
Cœtus omnis fidélis cúriæ, 
Melos pangant jugis lætítiæ. 
Allelúia.
1. Filles de Jérusalem et de Sion, 
saints habitants des demeures célestes, 
chantez de concert un cantique de joie. 
Alléluia.
2. Christus enim norma justítiæ 
Matrem nostram despónsat hódie, 
Quam de lacu traxit misériæ 
Ecclésiam.
2. Le Christ, le modèle de toute justice, 
prend aujourd’hui pour épouse notre mère, 
qu’il a tirée de l’abîme de misère : 
l’Église.
3. Hanc sánguinis et aquæ múnere, 
Dum pénderet in crucis árbore, 
De próprio prodúxit látere 
Deus homo.
3. Du don du sang et de l’eau, 
quand il était attaché à l’arbre de la croix, 
il la tira de son propre côté ouvert, 
lui, l’Homme-Dieu.
4. Formarétur ut sic Ecclésia, 
Figurátur in prima fémina, 
Quæ de costis Adæ est édita 
Mater Eva.
4. Ainsi fut formée l’Eglise, 
figurée par la première femme, 
qui fut tirée d’une des côtes d’Adam 
Ève, mère du genre humain.
5. Eva fuit novérca pósteris ; 
Hæc est mater elécti géneris, 
Vitæ portus, ásylum míseris, 
Et tutéla.
5. Ève fut marâtre pour sa descendance, 
l’Eglise est mère de la race élue, 
le port du salut, l’asile des malheureux, 
et leur protectrice.
6. Hæc est cymba qua tuti véhimur ; 
Hoc ovíle quo tecti cóndimur ; 
Hæc cólumna, qua firmi nítimur 
Veritátis.
6. Elle est la barque où nous naviguons en sureté, 
la bergerie où nous sommes rassemblés protégés, 
la colonne sur laquelle nous sommes appuyés fermement 
la colonne de la Vérité.
7. O sólemnis festum lætítiæ, 
Quo únitur Christus Ecclésiæ, 
In quo nostræ salútis núptiæ 
Celebrántur.
7. O fête solennelle de liesse, 
où le Christ s’unit à l’Église, 
où les noces de notre salut 
sont célébrées.
8. Justis inde solvúntur prǽmia, 
Lapsis autem donátur vénia, 
Et sanctórum augéntur gáudia 
Angelórum.
8. Par ces noces aux justes sont données les récompenses, 
aux pécheurs concédé le pardon, 
et même sont augmentées les joies 
des saints Anges.
9. Ab ætérno fons sapiéntiæ, 
Intúitu solíus grátiæ, 
Sic prævídit in rerum série 
Hæc futúra.
9. De toute éternité la source de la sagesse, 
par le seul motif de sa grâce, 
ainsi a predestiné le cours des choses : 
les biens futurs.
10. Christus jungens nos suis núptiis, 
Recréatos veris delíciis, 
Intéresse fáciat gáudiis 
Electórum. Amen.
10. Que le Christ nous accueille à ses noces, 
rassasiés des vraies délices, 
qu’il nous fasse participer aux joies 
des Élus. Amen.

 

 

Organiste : Pierre Cochereau
Choeur de Notre-Dame de Paris

 

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg