« On attend d’un prêtre qu’il ne remplace pas le texte de la messe par des formulations ou des prières personnelles » a dit le Cardinal Raymond Burke, Préfet de la Signature Apostolique, lors d’une interview pendant la semaine liturgique internationale qui s’est tenue à Cork (Irlande). Et d’ajouter : « Le prêtre n’est que le serviteur du rite, et non pas l’acteur principal ; l’acteur principal étant le Christ lui-même. » Le Cardinal émet aussi des critiques à l’encontre de nombreux prêtres dont le souci dominant est de vouloir séduire les fidèles : « Le prêtre qui se demande « comment pourrais-je rendre cela plus intéressant » ou « comment pourrais-je améliorer ceci ou cela », fait fausse route. Il est absurde de croire que l’on peut améliorer la liturgie, elle qui a été transmise par l’Eglise au long des siècles. C’est pourquoi l’Eglise impose aux prêtres de s’en tenir aux livres et aux rubriques liturgiques qu’elle a elle-même donnés ». « Le Cardinal s’est aussi positionné contre la place exagérée, selon lui, donnée aux concélébrations. Il craint que si un prêtre est amené à célébrer trop souvent de façon communautaire, il en vienne à oublier le rôle irremplaçable qui est le sien dans la liturgie. Il pourrait avoir l’impression de n’être qu’un participant parmi d’autres, et non pas celui par qui est offert le sacrifice de la messe. Ces craintes avaient déjà été exprimées en mars de cette année par le Cardinal Antonio Canizares, Secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin. »

 

Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg