ratzinger_munich_afp220.jpeg- « Non seulement des prêtres, mais des évêques ont l'impression qu’ils ne sont pas fidèles au Concile s’ils reprennent les prières telles qu’elles figurent dans le Missel ; il faut y glisser au moins une formule « créative », si banale soit-elle. Et les souhaits de bienvenue aux assistants, éventuellement aussi un « au revoir » amical, sont déjà devenus des éléments obligatoires de l’action sainte, auxquels personne n’oserait se soustraire. » (« Un chant nouveau pour le Seigneur », pp. 153-154)

 

- « La créativité des liturgies autofabriquées se meut dans un cercle restreint, nécessairement misérable, comparée à la richesse d’une liturgie dont la croissance couvre des siècles et même des millénaires. » (« La célébration de la Foi », p. 67)

 

- « Nous devons redonner à la liturgie la dimension du sacré. La liturgie n’est pas un festival, elle n’est pas une réunion de détente. Ce qui importe, ce n’est pas que le curé réussisse à produire de son cru des idées suggestives ou des élucubrations. (...) Les gens se sentent trompés lorsque le mystère se transforme en distraction, quand l’auteur principal dans la liturgie n’est pas le Dieu vivant mais le prêtre ou l’animateur liturgique. » (Discours aux évêques chiliens, in « La Pensée Catholique », n°237)

 

- « La liturgie n'est pas un show, un spectacle qui ait besoin de metteurs en scène géniaux, ni d’acteurs de talent. La liturgie ne vit pas de surprises sympathiques, de trouvailles captivantes mais de répétitions solennelles. Elle ne doit pas exprimer l’actualité et ce qu’elle a d’éphémère, mais le mystère du sacré. » (« Entretien sur la Foi », p. 151)

 

- « La banalité et le rationalisme enfantin de liturgies autobricolées, avec leur théâtralité artificielle, laissent de plus en plus apparaître leur grande pauvreté : leur inconsistance saute aux yeux. Le pouvoir du mystère s’est évanoui et les petites autosatisfactions qui prétendent compenser cette perte ne peuvent plus satisfaire à la longue les fonctionnaires eux-mêmes. » (« Un chant nouveau pour le Seigneur », pp. 49-50)

 

- « L’exigence aujourd’hui vraiment répandue n’est pas celle d’une liturgie sécularisée, mais au contraire d’une nouvelle rencontre avec le sacré au moyen d’un culte qui permette de reconnaître la présence de l'Eternel. » (« La célébration de la Foi », p. 56)

 

- « Le respect des normes [liturgiques] établies exprime l’amour et la fidélité à la foi de l’Eglise, au trésor de grâce qu’elle garde et transmet ; la beauté des célébrations, bien plus que les innovations et les accommodements subjectifs, fait œuvre durable et efficace d’évangélisation. » (Allocution aux évêques de France en visites « ad limina » en 2012)

commentaires

bitika 28/12/2012 13:56


Merci beaucoup ; voila un beau texte que je vais delicatement remettre a mon cure.

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg