La réponse à cette question vient de nous être donnée dans un message que nous envoie un internaute : « A plusieurs reprises j'ai été amené, durant des messes, à intervenir pour intercepter des personnes partant avec l'Eucharistie dans la main sans avoir communié. Récemment, une paroissienne appelée à donner la communion a dû poursuivre jusqu'à sa place une dame qui avait glissé l'Hostie dans sa poche. Pour ma part, dans au moins un cas dont j'ai été témoin, il s'agissait manifestement d'un vol d'Hosties en vue de messes noires. Un couple avait réussi à prendre l'Eucharistie... Dans un autre cas, une jeune fille interceptée, loin de s'excuser, a joué les offensées, allant jusqu'à me reprocher mon intervention tout en m'avouant qu'elle n'était pas baptisée. Dans d'autres cas, il semble plutôt que les personnes - touristes ou simples curieux - communient par "mimétisme" : on suit le mouvement des fidèles sans intention de commettre un sacrilège. Tout cela est néanmoins préoccupant. Dans les grandes villes, certaines églises paroissiales font un peu figure de "hall de gare" : toutes sortes de gens passent, entrent, cassent parfois la croûte... et quand il y a une messe, certains sont tentés de communier "touristiquement" sans nécessairement être même chrétiens. Ces pratiques sont d'autant plus facilitées que dans beaucoup de paroisses, la communion apparait maintenant comme un "self service". Les prêtres ne peuvent connaître personnellement tous ceux qui s'approchent de la table eucharistique et le discernement concernant l'accès à la communion est laissée au for interne des personnes... alors qu'elles sont de moins en moins formées, de moins en moins au courant des exigences de l'Eglise en matière de foi ou de moeurs, ou alors même qu'elles les contestent. Je connais quelqu'un qui, il y a de ça plusieurs années, communiait chaque dimanche alors que sa situation de concubinage était connue du curé. Ne serait-il pas nécessaire de rappeler régulièrement, comme cela se fait dans les grands sanctuaires de pèlerinage et dans certaines paroisses, les exigences de l'Eglise en matière de communion ? En tout cas, je persiste à demander que les notions élémentaires de catéchisme (et de liturgie !) soient régulièrement rappelées par nos prêtres. Car je peux constater chaque jour les lacunes abyssales de beaucoup de catholiques pratiquants dans ces domaines. Juste un exemple pour finir : à la Vigile pascale, beaucoup de fidèles ont allumés leur cierge au feu nouveau avant d'entrer dans l'église, au lieu de recevoir la lumière répandue et communiquée à partir du cierge pascal, selon l'usage traditionnel. Outre l'ignorance fruit des approximations liturgiques généralisées, un tel comportement est typique de la mentalité moderne qui veut se donner à elle-même sa propre lumière, et non plus la recevoir d'En-Haut ».

 

Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg