Les prêtres qui, dans les années 1960 étaient à la tête des paroisses ou ont été nommés à la tête des diocèses sont les premiers responsables de ce qu’en Europe de l’Ouest, l’Eglise est aujourd’hui secouée par une accumulation de « mini-schismes » locaux. Ces prêtres-là ont souhaité ces révoltes : ils les ont longuement préparée à l’aide de leurs liturgies ravagées et ravageuses, de leurs catéchèses creuses et bêtifiantes. Ils les ont obtenue et en savourent aujourd’hui les fruits avec une naïveté qui leur est propre. Le vent de la rébellion des clercs et des fidèles laïcs - tout spécialement des fidèles laïcs que nos évêques à courte vue nomment à des postes de responsabilité dans les secteurs paroissiaux nouvellement créées - souffle désormais sans relâche contre Rome et contre le Pape. 

 

 


http://img.over-blog.com/202x300/0/21/41/34/2008/ND_de_la_Salette.jpgCe vent est né en Autriche ; il a ensuite soufflé en bourrasques sur la Suisse et l’Allemagne. Il s’engouffre maintenant en Belgique et en France. C’est-à-dire partout où les évêques, depuis des années, ont refusé de regarder la réalité en face, ont refusé d’écouter les fidèles laïcs qui se plaignaient d’être les otages de clercs auxquels on s’était employé à apprendre la désobéissance en leur faisant croire que ne pas suivre Rome c’était forcément plus « évangélique » que de mettre ses pas dans ceux de Pierre. Que réclament aujourd’hui ces clercs « schismatiques en herbe » soutenus par des fidèles laïcs auxquels on a fait subir un véritable lavage de cerveau par le biais de réunions de « formation » ? Ils demandent l’admission des divorcés-concubins à la communion, l’ordination de femmes et d’hommes mariés, le droit de confier la prédication dominicale à des laïcs... Bref, tout ce que Martin Luther a demandé bien avant eux et qui a abouti à la disparition pure et simple du sacerdoce ministériel et à la création d’une confession où chaque fidèle peut se croire pape du moment qu’il se promène avec une Bible sous le bras. En Belgique, parmi les meneurs de la rébellion se trouve Roger Dillemans, Président honoraire de l'Université "catholique" de Louvain, Paul Breyne, qui dirige depuis 1997 la province de Flandre occidentale (1,2 millions d'habitants), Trees Dehaene et Agnès Pas, ex-responsables du Conseil pastoral interdiocésain (ça ne s’invente pas), et enfin des prêtres activistes de premier plan comme John Dekimpe, Ignace Dewitte et Staf Nimmegeers. Leur initiative entend s’appuyer sur « un large soutien venu de la base dans tous les diocèses » qui obligera les évêques à engager les réformes « nécessaires ».
 En France, on sait que la rébellion est plus feutrée. Mais elle couve puisque les décisions prises par certains évêques - dont on ne connaît que trop les noms - vont totalement dans le sens de ce qui est demandé dans les pays germaniques et en Belgique. En laminant le clergé local fidèle au Pape, en ne faisant rien pour relancer les vocations sacerdotales, en refusant systématiquement d’appliquer Vatican II, en encourageant la ruine de la liturgie, en nommant à la pelle à des postes de responsabilité des laïcs que l’on sait opposés à Rome, en organisant des messes où des prêtres concélèbrent avec des pasteurs... bien des évêques de France participent activement, eux aussi, à la démolition de l’Eglise. Il y a deux mois le « New York Times » a rapporté qu’à Buizingen, au sud-ouest de Bruxelles, est né un mouvement au sein duquel ce sont des laïcs qui « disent la messe » et non un prêtre. Bien sûr, lorsqu’un prêtre est présent, il « peut » célébrer l’Eucharistie... mais uniquement à condition que la liturgie se déroule comme les laïcs ont décidé. Ce qui signifie en clair qu’un prêtre catholique romain ne peut plus célébrer la messe dans cette communauté. En France, il se passe tout à fait la même chose dans une majorité de paroisses où, avec la bénédiction des évêques, des laïcs « en responsabilité » (qui portent des étoles) font le jeu de ceux qui s’emploient à démanteler tout ce qui permet de conserver la vraie foi. (D'après le blog de Paolo Rodari.)

 

 

--> Face aux "rebelles" contre l'Eglise de Son Epoux, Notre-Dame de la Salette pleure amérement...

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg