Le Motu Proprio Summorum Pontificum va-t-il apporter tous les fruits qu'on serait en droit d'attendre ? Rien n'est moins sûr. Car tel qu'il est le plus souvent appliqué, il risque de contribuer à la constitution de deux Eglise, chacun ayant "sa" forme du rite romain. Ce n'est sûrement pas l'objectif poursuivi par Benoît XVI.
Or il faut bien en convenir: dans les paroisses où l'on célèbre selon les deux "formes", les fidèles ne se fréquentent que très rarement. Il y a le "public" de la messe "tridentine" et le "public" de la messe "conciliaire": deux mondes, deux esprits - et partant deux visions de la liturgie - qui ne se confondent guère.



Il est vrai qu'il semble bien difficile d'inviter les habitués de la messe "tridentine" à participer à une messe présentée comme "conciliaire" mais qui, en réalité, ne l'est que fort peu. Si encore la messe "conciliaire" était célébrée dignement, sans ajouts ni omissions et - pourquoi pas - au maître-autel et en latin, il se trouverait probablement des fidèles "tridentinistes" pour suivre, au moins occasionnellement, une telle liturgie. Mais ce n'est que très rarement le cas. Dès lors, on peut comprendre que des habitués du chant grégorien et de la ritualisation ne se sentent pas enclins à suivre une liturgie qui n'est que "très approximativement conciliaire". 
De même, si les fidèles "conciliaires" étaient habitués à participer à d'authentiques messes "de Paul VI" célébrées avec dignité, ils seraient probablement moins rebutés à l'idée de devoir participer à des messes "tridentines" intégralement dites et chantées en latin. Le Cardinal Ratzinger, au cours d'un colloque à l'abbaye de Fontgombault, n'avait-il pas lui-même remarqué qu'entre l'ancienne et la nouvelle liturgie (correctement célébrée !), il y a peu de différences ? Grosso modo, les différences qui sautent aux yeux d'un fidèle qui fréquente les deux "formes" de la liturgie romaine sont : le nombre de Lectures, les prières universelles après le Credo et l'acclamation après la Consécration... Ceci mis à part, les différences sont minimes pour le "fidèle de base".
Le problème vient essentiellement de ce que peu de prêtres qui célèbrent la forme "ordinaire" de la liturgie romaine respectent véritablement le missel "de Paul VI". De là des variations qui n'affectent pas tant les deux "formes" de la liturgie romaine que la "forme ordinaire" à elle seule. Citons le cas (authentique) de cette église de province où, le dimanche matin, il y a deux messes : la première, selon la forme "extraordinaire", est célébrée par des prêtres de la Fraternité Saint-Pierre qui respectent le missel romain tridentin; la seconde est célébrée par un prêtre diocésain qui s'accompagne lui-même à la guitare et improvise une bonne partie de la liturgie... Il est évident que les fidèles habitués à la première messe ne fréquenteront jamais la seconde, et vice versa.
On semble alors bien loin des objectifs que le Motu proprio Summorum pontificum se proposait d'atteindre et qui étaient clairement précisés dans la
Lettre de Benoît XVI avait adressée aux évêques. A savoir :
- faire cesser les abus dans la célébration de la forme "ordinaire" du rite romain, afin que les fidèles ayant accepté clairement le concile Vatican II ne soient plus obligés de supporter une créativité portant à des déformations de la liturgie;
- permettre un enrichissement réciproque des deux formes d'usage du rite romain;
- faire en sorte que la messe selon le missel de Paul VI soit célébrée avec révérence et en conformité avec les prescriptions, afin que soit manifestée de façon plus forte que cela ne l'a été souvent fait jusqu'à présent la sacralité qui attire de nombreuses personnes vers le rite ancien;
- faire en sorte que le missel de Paul VI puisse unir les communautés paroissiales et être aimé de leur part, afin que soit rendue visible la richesse spirituelle et la profondeur théologique de la liturgie restaurée à la suite de Vatican II.

 

Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg