Depuis plusieurs années il n'y a plus, dans les séminaires de France, de formation théologique solide pour les futurs prêtres. Parallèlement, dans bien des paroisses, il n'y a plus de catéchisme solide pour les jeunes. Résultat : chacun se fait "sa" religion. En observant bien le fonctionnement des diocèses, il apparaît clairement aujourd'hui que ce ne sont désormais que quelques laïcs imbibés de l'esprit soixante-huitard (donc, complètement déformés au niveau doctrinal et liturgique) qui contrôlent tout et tirent les ficelles. Au point que dans certaines paroisses, un nouveau prêtre nommé par l'évêque ne pourra venir que si les laïcs qui composent l'équipe "d'animation" pastorale [oui, le Saint-Sacrifice de la Messe est devenu une "animation" pour ces personnes] sont d'accord. Et gare au prêtre qui n'accepte pas cette situation le forçant à se plier aux exigences d'une petite poignée de fidèles laïcs qui s'imaginent représenter la totalité de la paroisse : ce groupe de laïcs ira voir le vicaire épiscopal qui ira trouver l'évêque... qui préfèrera évincer le prêtre plutôt que de risquer d'avoir à affronter deux ou trois "mamies-bigoudis" surexcitées qui, avec l'appui de vicaires épiscopaux peu formés sur le plan pastoral et théologique, forment un véritable magistère parallèle au sein des diocèses. Dans un tel contexte, la doctrine catholique n'est plus enseignée et le Pape n'est plus écouté; le sacerdoce ministériel lui-même est remis en cause par des personnes qui se disent "catholiques", et la célébration des sacrements n'est assurée que lorsqu'elle peut devenir l'occasion de valoriser les membres des équipes liturgiques qui participent activement à la démolition de la célébration de la foi. Un exemple parmi d'autres de cette situation : dans le diocèse de Strasbourg, tous les vicaires épiscopaux et tous les responsables de la liturgie !!!!!! ont été cooptés parmi les prêtres imbibés de l'esprit de mai 68 (anti-romain) et n'ayant eu aucune formation théologique solide. Dans un tel contexte, les prêtres qui, par fidélité aux enseignement magistériels, font cavalier seul et refusent de suivre les orientations pastorales mises en place par les groupes de pression cités plus haut, sont peu à peu évincés et privés du droit d'exercer un ministère. Dans ce contexte, le sacerdoce ministériel disparait pour être peu à peu remplacé par une fonction ministérielle exercée par délégation d'une communauté paroissiale donnée : c'est la mise en place d'une Eglise de type luthérien. Ici comme en beaucoup d'autres endroits, le ras-le-bol de certains prêtres dont on est sûrs qu'ils sont catholiques atteint un degré qui devrait - normalement ! - inquiéter les évêques diocésains.

commentaires

millou yves 05/11/2009 16:59


Merci de votre réponse.
Mais cependant, pensez-vous vraiment que les EAP soient à ce point manipulatrices? Je viens d'une paroisse, en ce qui me concerne, où c'est l'inverse qui se produit: le curé (même s'il a beaucoup
de qualités par ailleurs) n'a pratiquement pas laissé de rôle aux membres de l'EAP, sans parler du CPP qu'il ne convoque même plus.
Les EAP ne sont pas responsables de la désaffection des églises dans leur ensemble, tout de même.
Merci.


millou yves 05/11/2009 15:03


Bonjour,

Je ne pense pas que vous rendez service à l'Eglise en utilisant, pour vos critiques, qui peuvent être utiles, des mots violents comme "liquider": peut-être n'y prêtez-vous pas attention, mais ce
mot a des connotations racistes et totalitaires, et son utilisation empêche que l'on continue à lire ce que vous écrivez. Vous n'aurez de lecteurs que les personnes qui comme vous, utilisent ce
vocabulaire, et risquent fort d'y voir un signe de ralliement plus qu'une critique fondée.
Merci.


Admin 05/11/2009 15:35



C'est bien pour cela que je l'utilise. Ceux qui sont totalitaires envers la liturgie, c'est bien eux. Il suffit de constater le désastre
totalitaire que ces EAP fabriquent au quotidien envers les personnes qui demandent dans la souffrance (depuis plus de 40 ans !) le respect des normes
liturgiques. C'est ce totalitarisme qui fait qu'il n'y a plus personne aujourd'hui dans les églises. Désolé si je choque, mais ce totalitarisme liturgique doit être liquidé. Je ne vise par les
personnes mais l'esprit soixante-huitard.



Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg