drapeau-usa *** Mémoire facultative propre aux Etats-Unis

 

RAPPEL : La mémoire facultative est le 14 juillet pour l'Eglise Universelle

 

Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !
Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !

 

Exaudi, Christe.
Ecclesiae sanctae Dei salus perpetua.

 

Redemptor mundi, tu illam adiuva.
Sancta Maria, tu illam adiuva.
Sancta Mater Ecclesiae, tu illam adiuva.
Regina Apostolorum, tu illam adiuva.
Sancte Michael, tu illam adiuva.
Sancte Ioannes Baptista, tu illam adiuva.
Sancte Ioseph, tu illam adiuava.

 

Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !

 

Exaudi, Christe.
Benedicto, Summo Pontifici et universali Parti, vita !

 

Salvator mundi, tu illum adiuva.
Sancte Petre, tu illum adiuva.
Sancte Paule, tu illum adiuva.

 

Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !

 

Exaudi, Christe.
Episcopis catholicae et apostolicae fidei cultoribus,

eorumque curis fidelibus, vita !

 

Salvator mundi, tu illos adiuva.
Sancte Andrea, tu illos adiuva.
Sancte Iacobe, tu illos adiuva.
Sancte Ioannes, tu illos adiuva.
Sancte Thoma, tu illos adiuva.
Sancte Iacobe, tu illos adiuva.
Sancte Philippe, tu illos adiuva.
Sancte Bartholomaee, tu illos adiuva.
Sancte Matthaee, tu illos adiuva.
Sancte Simon, tu illos adiuva.
Sancte Thaddaee, tu illos adiuva.
Sancte Matthia, tu illos adiuva.
Sancte Barnaba, tu illos adiuva.
Sancte Luca, tu illos adiuva.
Sancte Marce, tu illos adiuva.
Sancti Timothee et Tite, vos illos adiuvate.

 

Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !

 

Sancti Protomartyres Romani, vos illos adiuvate.
Sancte Ignati (Antiochene), tu illos adiuva.
Sancte Polycarpe, tu illos adiuva.
Sancte Cypriane, tu illos adiuva.
Sancte Bonifati, tu illos adiuva.
Sancte Stanislae, tu illos adiuva.
Sancte Thoma (Becket), tu illos adiuva.
Sancti Ioannes (Fisher) et Thoma (More) vos illos adiuvate.
Sancte Iosaphat, tu illos adiuva.
Sancte Paule (Miki), tu illos adiuva.
Sancte Ioannes (de Brebreuf) et Isaac (Jogues), vos illos adiuvate.
Sancte Petre (Chanel), tu illos adiuva.
Sancte Carole (Lwanga), tu illos adiuva.
Sancta Agnes, tu illos adiuva.
Sancta Caecilia, tu illos adiuva.
Omnes sancti martyres, vos illos adiuvate.
Sancte Clemens tu illos adiuva.
Sancte Athanasi, tu illos adiuva.
Sancte Leo Magne, tu illos adiuva.
Sancte Magne, tu illos adiuva.
Sancte Ambrosi, tu illos adiuva.
Sancte Augustine, tu illos adiuva.
Sancti Basili et Gregori (Nazianzene), vos illos adiuvate.

Sancte Ioannes (Chrysostorme), tu illos adiuva.
Sancte Martine, tu illos adiuva.
Sancte Patrici, tu illos adiuva.
Sancti Cyrille et Methodi, vos illos adiuvate.
Sancte Carole (Borromeo), tu illos adiuva.
Sancte Roberte (Bellarmino), tu illos adiuva.
Sancte Francisce (de Sales), tu illos adiuva.
Sancte Ioannes Nepomucene (Neumann), tu illos adiuva.
Sancte Pie (decime), tu illos adiuva.
Omnes sancti potifices et doctores, vos illos adiuvate.



Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat ! 



Exaudi, Christe.
Populis cunctis et omnibus hominibus bonae voluntatis :

pax a Deo, rerum ubertas morumque civilium rectitudo.



Sancte Antoni, tu illos adiuva.
Sancte Benedicte, tu illos adiuva.
Sancte Bernarde, tu illos adiuva.
Sancte Francisce, tu illos adiuva.
Sancte Dominice, tu illos adiuva.
Sancte Philippe (Neri), tu illos adiuva.
Sancte Vincenti (de Paul), tu illos adiuva.
Sancte Ioannes Maria (Vianney), tu illos adiuva.
Sancta Catharina (Senensis), tu illos adiuva.
Sancta Teresia a Iesu, tu illos adiuva.
Sancta Rosa (de Lima), tu illos adiuva.
Omnes sancti presbyteri et religiosi, vos illos adiuvate.
Omnes sancti laici, vos illos adiuvate.

 

Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !



Ipsi soli imperium, laus et iubilatio per saecula saeculorum. Amen.

 

Christus vincit ! Christus regnat ! Christus imperat !



Tempora bona veniant ! Pax Christi veniat !

Redemptis sanguine Christi. Feliciter ! Feliciter ! Feliciter !
Regnum Christi veniat ! Deo gratias ! Amen.

 

 

Chantées à St-Eugéne-Ste-Cécile le 16/11/14
(Enregistré dans les conditions du direct)
 
 
Chantées à Rome le 5/10/08 (Basilique du Latran)
(Enregistré dans les conditions du direct)
 
 


 

773051Portugal *** Mémoire obligatoire propre au Portugal

grece-drapeau *** Mémoire obligatoire propre à la Grèce

Slovaquiedrapeau *** Propre à la Slovaquie

*** Mémoire facultative propre à l'Afrique du Nord

*** Mémoire obligatoire propre à l'Ordre du Carmel - Voir article correspondant

Extrait de la toute nouvelle édition du Directoire pour le ministère et la vie des prêtres (N°61) :

 

 

 

« Dans une société sécularisée et qui tend au matérialisme, où les signes extérieurs des réalités sacrées et surnaturelles s’estompent souvent, on ressent, particulièrement aujourd’hui, la nécessité pour le prêtre – homme de Dieu, dispensateur de ses mystères – d’être reconnaissable par la communauté, également grâce à l’habit qu’il porte, signe sans équivoque de son dévouement et de son identité de détenteur d’un ministère public. Le prêtre doit être reconnu avant tout par son comportement mais aussi par sa façon de se vêtir, pour rendre immédiatement perceptible à tout fidèle et même à tout homme son identité et son appartenance à Dieu et à l’Église. L’habit ecclésiastique est le signe extérieur d’une réalité intérieure : « En effet, le prêtre n’appartient plus à lui-même, mais, par le sceau sacramentel reçu (cf. Catéchisme de l’Église catholique, 1563 ; 1582), il est “propriété” de Dieu. Ce fait “d’être à un Autre” doit devenir reconnaissable par tous, à travers un témoignage transparent. Dans la manière de penser, de parler, de juger les faits du monde, de servir et d’aimer, de se mettre en relation avec les personnes, même dans l’habit, le prêtre doit trouver la force prophétique de son appartenance sacramentelle ». Pour cette raison, le prêtre comme le diacre ordonné en vue du sacerdoce, doit :

 

a) Porter soit la soutane ou « un habit ecclésiastique digne, selon les normes indiquées par la conférence épiscopale et selon les coutumes locales légitimes ». Lorsque l’habit n’est pas la soutane, il doit être différent de la manière de se vêtir des laïcs, et conforme à la dignité et à la sacralité du ministère. La coupe et la couleur doivent en être établies par la conférence épiscopale.

b) À cause de leur incohérence avec l’esprit de cette discipline, les pratiques contraires ne contiennent pas de fondements suffisants pour devenir des coutumes légitimes et doivent être supprimées par l’autorité compétente.

 

À l’exception de certaines situations, ne pas utiliser l’habit ecclésiastique peut manifester chez le clerc un faible sens de son identité de pasteur entièrement disponible au service de l’Église. En outre, la soutane – dans sa forme, couleur et dignité – est particulièrement indiquée car elle distingue les prêtre des laïcs et fait mieux comprendre le caractère sacré de leur ministère en rappelant au prêtre lui-même qu’il est toujours et en tout moment prêtre, ordonné pour servir, pour enseigner, pour guider et pour sanctifier les âmes, principalement par la célébration des sacrements et la prédication de la Parole de Dieu. Porter un habit clérical est, en outre, une sauvegarde pour la pauvreté et la chasteté ».

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg