O Dieu dont la miséricorde dépasse toutes Vos œuvres, je Vous remercie des innombrables grâces dont Vous avez comblé l'âme de Votre servante : Sœur Faustine, et en particulier, de Votre miséricorde, que Vous désirez répandre sur chaque âme, ainsi que sur toute l'humanité en détresse. Je Vous le demande, avec grande confiance, daignez me montrer Votre miséricorde et, si cela n'est pas contraire au bien de mon âme, accordez-nous la grâce d'éloigner de nous toutes les personnes de mauvais conseil qui sont une entrave à notre sanctification et à l'accomplissement de la Volonté Divine. Faites-le par les mérites et l'intercession de Sœur Faustine, que Vous avez voulu choisir pour être la confidente et l'apôtre de Votre Miséricorde. Et puisque cette Miséricorde n'a pas des limite, je Vous supplie aussi par Votre fidèle servante, entourez de Votre Miséricorde notre famille, la patrie bien-aimée et le monde entier. Faites que nous soyons toujours fidèles à Votre Divin Fils et à la Sainte Église Catholique. Amen.

Notre Père à tous, 
Nous voici aujourd'hui réunis ici devant Vous, 
nombreux par les pays dont nous venons et par les races que nous représentons, 
mais ne faisant qu'un par la fraternité qui nous unit sous votre regard, 
ô notre Divin Père. 

Nous nous présentons devant vous, le cœur plein de gratitude et de joie, 
à cause des nombreuses bénédictions que vous nous avez accordées,
et nous vous sommes reconnaissants 
de ce que notre Mouvement ait prospéré en trouvant grâce à vos yeux. 

En retour nous déposerons à Votre autel, en humble offrande d'action de grâces, 
le sacrifice que nous pouvons faire : 
celui de notre personne au service des autres. 

Pendant ce temps de communion, nous vous prions de nous accorder, 
par votre inspiration divine, un esprit plus ouvert, 
une vision plus claire des perspectives qui se présentent 
et des possibilités qui s'offrent à nous. 

Que nous puissions ensuite repartir avec une foi plus forte 
pour mener à bien notre mission, 
qui est de faire grandir l'idéal et les possibilités de l'homme
en contribuant par une compréhension mutuelle plus étroite, 
à l'avènement de votre Royaume, 
de bonne volonté, de bonheur et de Paix. 

En 1983 et en 2004, à Lourdes, le pape Jean-Paul II s'est fait pèlerin de l'Assomption. Cette vidéo, sous forme de méditation, propose de le retrouver dans le sanctuaire, lors de ses deux pèlerinages. La voix de Jean Paul II parcourt ce sujet, à partir d'extraits de ses allocutions de 1983. Un montage de Laurent Jarneau.


 

 

Dans une lettre ouverte adressée aux candidats à l'Elysée, Mgr Cattenoz, évêque d'Avignon, dénonce la "culture de mort" dont est empreinte leurs programmes et montre du doigt la démagogie des candidats "qui promettent tout et n'importe quoi aux lobbys, qui adaptent leur langage au fur et à mesure de leurs rencontres" et en conclue "qu'il n'est plus possible d'être complice du silence devant certaines situations". Il invite ainsi les candidats qui si disent chrétiens à ne pas cantonner le religieux à la sphère privée.
 
 
 
« Au nom de l'Evangile, je veux défendre la vie, l'Evangile de la vie », répète-t-il contre « une sorte de conspiration contre la vie ». Il dénonce les « coups portés » à la famille, « sanctuaire de la vie » et à l'institution du mariage, « fondement de la famille ». Il fustige la « banalisation de l'avortement et le silence sur les conséquences psychologiques, les blessures et les souffrances cachées » des femmes qui ont avorté. L'avortement bien que légalisé, demeure immoral parce qu'il est « le meurtre délibéré et direct, quelle que soit la façon dont il est effectué, d'un être humain dans la phase initiale de son existence » (Jean-Paul II, Evangelium Vitae). Il rappelle son opposition à l'euthanasie. « La vie humaine est sacrée, de son commencement naturel jusqu'à son terme. Tout être humain a le droit au respect intégral de ce bien qui est pour lui primordial ». "Personne humaine", "être vivant qui possède un patrimoine génétique humain", l'embryon ne peut faire l'objet de manipulations. « Il faut prendre conscience que la chosification de l'embryon nous conduira tôt ou tard à l'eugénisme ». Eugénisme déjà présent dans la technique du diagnostic prénatal qui « n'est plus destiné à traiter mais bien à supprimer » et qui renvoie à la perspective de "l'éradication". Certains enfants sont devenus non souhaitables, alors que la science offre la possibilité de l'enfant parfait... Mgr Cattenoz souhaite par cette lettre ouverte "éclairer les consciences" des chrétiens pour qu'ils votent en adéquation avec leur foi. Ce week-end, au cours d'un meeting à la Mutualité sur le thème des femmes et de l'égalité des chances, Nicolas Sarkozy est venu pour soutenir publiquement Simone Veil : "Je vous aime", a-t-il déclaré, et "les Français vous aiment" parce que (vous êtes) "l'image du courage, de la droiture en politique".

1. Aurora lucis rutilat,
Cælum laudibus intonat,
Mundus exultans iubilat,
Gemens infernus ululat,

L'aurore a du vrai jour ramené la lumière,
Le ciel fait des concerts charmants,
Le monde par les siens marque une joie entière,
Et l'enfer n'y répond que par des hurlements.

 


2. Cum rex ille fortissimus,
Mortis confractis viribus,
Pede conculcans tartara
Solvit a pœna miseros.

Aussi c'est en ce jour que l'auteur de leur être,
Brisant les chaînes de la mort,
Foulant aux pieds l'Averne et son orgueilleux maître,
Change des malheureux le déplorable sort.

 


3. Ille, qui clausus lapide
Custoditur sub milite,
Triumphans pompa nobili,
Victor surgit de funere.

Ce corps d'un froid tombeau renfermé sous la pierre,
Ce corps gardé par des soldats,
En pompe triomphante est revenu sur terre,
Réparateur du siècle, et vainqueur du trépas.

 


4. Solutis jam gemitibus
Et inferni doloribus,
Quia surrexit Dominus,
Resplendens clamat angelus.

Qu'on cesse de gémir, il n'est plus de misères,
Leur triste cours est arrêté :
De la prison du limbe un mort tire nos pères,
Et l'ange nous annonce un Dieu ressuscité.

5. Quæsumus, Auctor omnium,
In hoc Paschali gaudio,
Ab omni mortis impetu
Tuum defende populum.

Sauveur de tout le monde, en cette pleine joie
Dont la Pâque remplit nos cœurs,
Daigne si bien guider ton peuple dans ta voie,
Que d'une mort funeste il échappe aux rigueurs.

6. Gloria tibi, Domine,
Qui surrexisti a mortuis,
Cum Patre et Sancto Spiritu,
In sempiterna sæcula. Amen.

Gloire à toi, rédempteur et monarque suprême,
Par toi-même ressuscité !
Même gloire à ton père, au Saint-Esprit la même,
Et durant tous les temps et dans l'éternité !

 

Ce chapelet permet de méditer les cinq plaies principales infligées à Notre Seigneur Jésus-Christ…

 

 

N. B. : Origine : Pères Passionistes, (+) approuvé par Pie VII en 1822

 

 

Voici comment le réciter :

Sur les cinq série de cinq grains, en méditation des cinq plaies de Jésus Crucifié (pieds, mains, côté), réciter cinq Gloire au Père. Sur les trois grains séparés, réciter un Notre Père, un Je vous Salue Marie et un Gloire au Père. On peut aussi, sur chaque plaies réciter l’invocation du chapelet des Saintes Plaies : « Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. » On peut commencer et terminer le chapelet en faisant 5 fois le signe de croix, en souvenir des cinq plaies.

Seigneur, ayez pitié de nous --> Seigneur, ayez pitié de nous

O Christ, ayez pitié de nous --> O Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous --> Seigneur, ayez pitié de nous

 

Jésus, écoutez-nous --> Jésus, écoutez-nous

Jésus, exaucez-nous --> Jésus, exaucez-nous


Père du Ciel qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous
Saint-Esprit qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous

Sainte Trinité qui êtes un seul Dieu, --> ayez pitié de nous

 

Jésus, Agneau sans tache, sacrifié dès le commencement du monde, --> ayez pitié de nous

Jésus, qui avez désiré répandre votre Sang pour le salut des hommes, --> ayez pitié de nous

Jésus, qui, pour racheter les hommes, avez répandu tout votre Sang sur la croix, --> ayez pitié de nous


Sang précieux, qui coulez avec abondance des plaies sacrées de Jésus, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, qui sortez de l'adorable Cœur de Jésus ouvert par la lance, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, rançon d'un pris infini, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, bain salutaire toujours préparé à nos âmes pécheresses, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, source toujours jaillissante de grâces et de bénédictions, --> rejaillissez sur nous
Sang précieux, du Testament nouveau et éternel, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, dont la voix s'élève au Ciel et crie miséricorde, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, force et soutien des âmes languissantes, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, qui êtes le grand océan de la miséricorde divine, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, céleste rafraîchissement et divin breuvage des âmes saintes, --> rejaillissez sur nous

Sang précieux, qui effacez les péchés du monde, --> rejaillissez sur nous


Par votre précieux Sang, --> écoutez-nous, Jésus

Par votre précieux Sang, --> exaucez-nous, Jésus


De tout péché, par votre précieux Sang, --> délivrez-nous, Jésus

De l'esprit de mensonge et d'incrédulité, par votre précieux Sang, --> délivrez-nous, Jésus.

Du mépris des choses saintes, par votre précieux Sang, --> délivrez-nous, Jésus

De la réception indigne de votre Corps sacré et de votre Sang adorable, par votre précieux Sang, --> délivrez-nous, Jésus

De la damnation éternelle, par votre précieux Sang, --> délivrez-nous, Jésus


Par la sueur de sang qui découla de tous vos membres pendant votre agonie au jardin des Oliviers, --> exaucez-nous, Jésus

Par le Sang précieux que la couronne d'épine fit couler de votre tête sacrée, --> exaucez-nous, Jésus

Par le Sang précieux que vous avez répandu en portant votre croix jusqu'au Calvaire, --> exaucez-nous, Jésus

Par le Sang précieux qui coula de vos mains et de vos pieds quand vous fûtes attaché à la croix, --> exaucez-nous, Jésus

Par le Sang précieux que vous avez versé pendant les trois heures de votre agonie sur la croix, --> exaucez-nous, Jésus

Par le Sang précieux et l'eau sacrée qui sortirent après votre mort de votre cœur percé par la lance, --> exaucez-nous, Jésus


Daignez gouverner et conserver l’Église votre épouse acquise au prix de votre précieux Sang, --> exaucez-nous, Jésus

Daignez nous donner la persévérance finale et la vie éternelle, que vous nous avez méritée en répandant votre précieux Sang, --> exaucez-nous, Jésus

Daignez accorder aux âmes des fidèles trépassés la jouissance éternelle de votre gloire, acquise au prix de votre précieux Sang, --> exaucez-nous, Jésus


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, --> pardonnez-nous, Jésus

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, --> exaucez-nous, Jésus

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, --> ayez pitié de nous.


Jésus-Christ, --> écoutez-nous

Jésus-Christ, --> exaucez-nous 


R. Les fontaines du grand abîme se sont répandues avec abondance des entrailles de Jésus, et les portes du ciel se sont ouvertes. Hâtez-vous, âme pécheresse

V. Et lavez-vous sept fois dans ce Jourdain de sang.


Prions : O Jésus ! Sauveur adorable, qui avez daigné répandre miséricordieusement votre Sang sur la croix pour nous racheter de nos péchés, daignez nous accorder un pardon que nous ne méritons point, ne vous souvenant que de votre infinie miséricorde et de votre tendre amour pour nos âmes. Répandez sur nous l'abondance de vos grâces, afin que nous arrivions au Ciel pour jouir de votre gloire pendant toute l'éternité. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Amen.

Le chapelet des Saintes Plaies ne doit pas être confondu avec le chapelet de cinq plaies. En effet, le chapelet des Saintes Plaies se récite sur un chapelet normal. De plus, il permet de méditer sur l'ensemble des plaies qui furent infligées au corps meurtri de Notre Seigneur Jésus-Christ durant tout son calvaire, c'est à dire du moment de son arrestation à sa crucifixion. L'examen du suaire montre ainsi la torture et la mutilation du corps du Christ. Par ce chapelet, nous voyons et méditons sur la mort douloureuse du Christ pour nous, en rachat de nos péchés. Ce chapelet est dû à Sœur Marie Marthe Chambon (1841-1907) qui assurait tenir de Jésus les deux invocations qui le compose. Elle disait avoir reçu du Seigneur la mission de raviver dans le monde la dévotion aux Saintes Plaies. Jésus lui assura entre autres : « Avec mes plaies et mon Cœur, vous pouvez tout obtenir, mes Plaies couvriront toutes vos fautes, offrez les moi souvent pour les pécheurs, car j'ai faim des âmes ». 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la croix, on récite la prière suivante :

« O Jésus, Divin Rédempteur, soyez miséricordieux pour nous et pour le monde entier. Amen. Dieu Saint, Dieu fort, Dieu immortel, ayez pitié de nous et du monde entier. Amen. Grâce et miséricorde, mon Jésus, pendant les dangers présents. Couvrez nous de votre sang précieux ! Amen. Père éternel, faites-nous miséricorde par le sang de Jésus-Christ votre Fils unique. Faites-nous miséricorde, nous vous en conjurons. Amen. » 

 

 

 

Sur les gros grains :

« Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. » 

 

 

 

Sur les petits grains :

« Mon Jésus, pardon et miséricorde. Par les mérites de vos Saintes Plaies. » 

 

 

 

A la fin du chapelet on récite 3 fois :

« Père éternel, faites-nous miséricorde par le sang de Jésus-Christ votre Fils unique. Faites-nous miséricorde, nous vous en conjurons. Amen. » 

 

 

 

 

N. B. : la méditation des saintes plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ peut se poursuivre, après la récitation de ce chapelet, par une consécration.

Dieu tout puissant qui avez voulu vous incarner

Sous forme de l'une de vos créatures par amour pour moi,

Afin de supporter l'insupportable,

Je vous consacre ma vie et mon éternité.

     

  
  

O Saintes Plaies des mains de Jésus-Christ,

Je vous consacre mes mains,

Afin de travailler toujours à votre gloire.

  

     
  

O Saintes Plaies des pieds de Jésus-Christ,

Je vous consacre mes pieds,

Afin de marcher toujours à votre suite.

  
  

  

O Saintes Plaies du dos de Jésus-Christ,

Je vous consacre ma chair,

Afin qu'elle soit toujours soumise

A Votre Très Sainte Volonté.

  
  

  

O Saintes Plaies de la tête de Jésus-Christ,

Je vous consacre mon esprit,

Afin que mon intelligence

Ne soit pas un obstacle à ma sanctification.

  

  
  

O Saintes Plaies du Cœur de Jésus-Christ,

Je vous consacre mon cœur,

Afin que, désormais uni au votre,

Il déborde d'amour pour les hommes, mes frères.

 

   
  

O Très Précieux Sang de Jésus-Christ,

Je vous consacre tout mon sang,

Afin que désormais ne coule dans mes veines,

Que Foi, Espérance et Charité.

Confírma hoc, Deus, quod operátus es in nobis :

a templo tuo, quod est in Ierúsalem, tibi ófferent reges múnera, allelúia.

Affermissez, ô Dieu, ce que vous avez fait parmi nous,

dans votre temple de Jérusalem, les rois vous offriront des présents, alléluia.

 

   grego3.gif

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

 

 

 

Intentions de prières

 

Actualité du livre

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg