IRLANDE Drapeau *** Mémoire facultative propre à l'Irlande

• TEXTES LITURGIQUES (S. FRANSISCÆ ROMANÆ, RELIGIOSÆ)

 

- Proverbes 31, 10-31 : Eloge de la femme vaillante

- Psaume 33 : Réjouissez-vous dans le Seigneur

- Matthieu 22, 34-40 : Le plus grand commandement

• TEXTES LITURGIQUES (S. IOANNIS A DEO, RELIGIOSI)

 

- 1 Jean 3, 14-18 : Amour fraternel des enfants de Dieu

- Psaume 111 : Je veux louer le Seigneur de tout mon coeur

- Matthieu 25, 31-40 : Le Jugement dernier

 

*** Mémoire obligatoire propre au Portugal ;

Mémoire facultative pour l'Eglise universelle

« Je te rappelle, ma fille, que chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, immerge-toi tout entière dans Ma Miséricorde en L’adorant et en La glorifiant ; fais appel à Sa toute-puissance pour le monde entier et particulièrement pour les pauvres pécheurs, car à ce moment Elle est grande ouverte à toutes les âmes. A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres ; à cette heure, la grâce été donnée au monde entier, la Miséricorde l’emporta sur la Justice. Ma fille, essaie à cette heure-là de faire le Chemin de Croix autant que tes occupations te le permettent ; mais si tu ne peux pas faire le Chemin de Croix, entre au moins à la chapelle et célèbre mon Cœur qui est plein de Miséricorde dans le Saint Sacrement ; et si tu ne peux entrer à la chapelle, plonge-toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment. J’exige de toute créature de vénérer ma Miséricorde » (Petit Journal de Sainte Faustine - § 1571).

 

 

 heuredelamisericorde

 



Chapelet de la Divine Miséricorde
(seulement deux dizaines) 




POUR NOUS AIDER A CE MOMENT-LA, VOICI DES PRIERES DE SAINTE FAUSTINE :

 

• Ô Sang et Eau, qui avez jailli du Coeur de Jésus comme source de Miséricorde pour nous, j'ai confiance en Vous.  (Petit Journal - § 187)

 

• Vous avez été à l’agonie, Jésus, mais la source de vie a jailli pour les âmes. Un océan de Miséricorde s'est découvert pour le monde entier. Ô source de vie, insondable Miséricorde de Dieu, submergez le monde entier, engloutissez-nous. (…) Vous avez préféré vous charger, Seul, uniquement par amour pour nous, d’une si terrible Passion. La Justice de votre Père aurait été fléchie par un seul de vos soupirs ! Votre anéantissement est uniquement l’oeuvre de votre Miséricorde et de votre inconcevable Amour. (…) Au moment de votre agonie sur la Croix, nous avons été dotés de la vie éternelle. En laissant ouvrir votre saint Côté, Vous nous avez ouvert l’inépuisable source de votre Miséricorde. Vous nous avez donné ce que Vous aviez de plus cher : le Sang et l’Eau de votre Coeur. Telle est la puissance de votre Miséricorde. C’est d’elle que provient toute grâce pour nous. (Petit Journal - § 1747)

 

• Ô Jésus écartelé sur la Croix, je T'en supplie, accorde-moi la grâce d'accomplir fidèlement la très sainte volonté de Ton Père, toujours, partout et en tout. Et lorsque cette volonté de Dieu me semblera bien dure et difficile à accomplir, c'est alors que je Te supplie Jésus, de faire que de tes Plaies coulent en moi force et puissance. Quant à ma bouche, fais qu’elle répète : « que ta Volonté soit faite, Seigneur ». Ô Sauveur du monde, si désireux du salut des hommes : dans une torture si atrocement douloureuse, Tu t’es oublié Toi-même pour ne penser qu'au salut des âmes ! Jésus très compatissant, accorde-moi la grâce de l'oubli de moi-même afin que je ne vive que pour les âmes, en T'aidant à l'oeuvre du salut, selon la très sainte volonté de ton Père. (Petit Journal - § 1264)

 

• Jésus, Vérité éternelle, notre Vie, j'implore et je mendie Ta miséricorde pour les pauvres pécheurs. Très doux Coeur de mon Seigneur, empli de pitié et d'indicible bonté, je Te supplie pour les pauvres pécheurs. Ô Coeur Sacré, source de Miséricorde, dont les rayons de grâces inconcevables se répandent sur tout le genre humain, je T'en supplie, donne la lumière aux pauvres pécheurs. Ô Jésus, souviens-Toi de ton amère Passion et ne permets pas que périssent les âmes rachetées au prix de ton précieux Sang. Ô Jésus, lorsque le contemple le don de ton Sang, je me réjouis de son inestimable valeur, car une goutte aurait suffi pour tous les pécheurs. Bien que le péché soit un gouffre de méchanceté et d’ingratitude, le prix donné pour nous est sans commune mesure : c’est pourquoi chaque âme doit avoir confiance en la Passion du Seigneur, confiance dans sa Miséricorde. Dieu ne refuse son pardon à personne. Le ciel et la terre peuvent changer, mais la miséricorde de Dieu ne s’épuisera jamais. Oh ! quelle joie brûle dans mon coeur, quand je vois ton inconcevable Bonté, ô mon Jésus. Je désire amener tous les pécheurs à tes pieds, pour qu'ils louent ton Amour infini, pendant les siècles sans fin. (Petit Journal - § 72)

« Nous célébrons aujourd'hui la fête de deux saintes martyres qui se sont distinguées par les vertus qu'elles ont fait éclater au milieu des tourments, et qui de plus désignent par leurs noms la récompense assurée à leurs pieux et généreux combats ainsi qu'à ceux de leurs compagnons. En effet Perpétue ou Perpétuelle et Félicité sont à la fois les noms de ces deux femmes et la récompense de tous les martyrs. Tous les martyrs déploieraient-ils momentanément tant de courage pour lutter contre la souffrance et pour confesser la foi, si ce n'était pour jouir d'une Perpétuelle Félicité ? Aussi la divine Providence a fait en sorte que ces deux femmes fussent, non-seulement martyres, mais associées étroitement dans un même martyre; et il en devait être ainsi, afin qu'elles donnassent à un même jour la gloire de leurs noms, et qu'elles invitassent la postérité à célébrer leur mémoire dans une solennité commune. De même que l'exemple de leur glorieux combat nous excite à les imiter; ainsi leurs noms témoignent de l'impérissable récompense que nous devons recevoir. Ah ! qu'elles se tiennent, qu'elles demeurent attachées l'une à l'autre; sans l'une nous n'espérons pas l'autre. Que servirait la Perpétuité sans la Félicité ? Et sans la Perpétuité la Félicité ne serait que passagère. (…) Au nombre de ces glorieux martyrs se trouvèrent aussi des hommes qui le même jour triomphèrent également des tourments avec un indomptable courage. Ce ne sont pas eux toutefois qui ont donné leurs noms à cette fête. Serait-ce que les deux saintes l'emportaient sur eux par la dignité de leurs mœurs ? Non, c'est (...) parce qu'en combattant, [les hommes] avaient les yeux ouverts sur la Perpétuelle Félicité ».

 

Extrait du sermon CCLXXXII de Saint Augustin pour la fête de Sainte Perpétue et de Sainte Félicité, martyres à Carthage

 

• TEXTES LITURGIQUES (SS. Perpetuæ et Felicitatis, martyrum)

 

- Romains 8, 31-39 : Chant de victoire

- Psaume 123 : J’élève les yeux vers Toi

- Matthieu 10, 34-39 : Celui qui perd sa vie à cause de Moi la trouvera

 

*** Fête en Afrique du Nord ; Mémoire obligatoire pour l'Eglise universelle

Mémoire facultative si le 7 mars tombe pendant le Temps du Carême

En ce 3ème Dimanche de Carême, l’Introït de la Sainte Messe nous rappelle la célèbre prière de la spiritualité hésychaste des Pères du désert : « Prends pitié, Seigneur Jésus, du pécheur que je suis ! ». Après deux semaines de pénitence, nous devons vraiment appliquer ces paroles et, avec un peu plus d’ardeur et de courage, entrer avec Jésus dans le grand désert du Carême, conscients d’être de pauvres pécheurs, mais aussi, comme nous le dit toujours l'Introït, « tourner nos yeux » vers Sa Miséricorde infinie qui seule, nous sauvera de la désespérance de notre péché, et donc, in fine, de l'enfer éternel. Introït de la Messe : « Oculi mei semper ad Dóminum, quia ipse evéllet de láqueo pedes meos. Réspice in me et miserére mei, quóniam únicus et pauper sum ego. Ps. Ad te, Domine, levavi animam meam : Deus meus, in te confido, non erubescam. Gloria Patri… Oculi mei... » (« Mes yeux sont sans cesse tournés vers le Seigneur, parce que c’est Lui qui dégagera mes pieds du lacet ; tournez vos regards vers moi, et ayez pitié de moi, qui suis abandonné, et pauvre. Ps. Vers vous, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; en vous, je me confie, o mon Dieu, je n’aurai point à en rougir. Gloire au Père… Mes yeux... ») Confiteor + Kyriale XVII + Credo Ambrosien

 

 

 

 

moise• ANNÉE A - TEXTES LITURGIQUES (DOMINICA III IN QUADRAGESIMA)

 

- Exode 17, 3-7 : Par Moïse, Dieu donne l'eau à son peuple

- Psaume 95, 1 : Aujourd'hui, ne fermons pas notre coeur, mais écoutons

- Romains 5, 1-2 ; 5-8 : L'amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs

- Jean 4, 5-42 : La Samaritaine et le don de l'eau vive

 

• ANNÉE B - TEXTES LITURGIQUES (DOMINICA III IN QUADRAGESIMA)

 

- Exode 20, 1-17 : Dieu donne Sa Loi par Moïse

- Psaume 19, 8 : Dieu ! Tu as les paroles de vie éternelle

- 1 Corinthiens 1, 22-25 : Nous, nous proclamons un Messie crucifié

- Jean 2, 13-25 : La prophétie du Temple relevé en trois jours

 

• ANNÉE C - TEXTES LITURGIQUES (DOMINICA III IN QUADRAGESIMA)

 

- Exode 3, 1-8 ; 13-15 : Le Dieu Sauveur se révèle à Moise

- Psaume 102,1 : Le Seigneur est tendresse et pitié

- 1 Corinthiens 10, 1-6 ; 10-12 : Les leçons de l'exode : appel à la conversion

- Luc 13, 1-9 : La parabole du figuier stérile pour nous inviter à la conversion



 

Introït de la Messe : "Oculi mei"

 
   
 
*** Appelé encore le "Dimanche de Moïse" (à cause des 1ères lectures des 3 années)
L'Évangile de l'année A peut être lu l'année B et C, surtout s'il y a des catéchumènes
(cf : "De festis paschalibus §24" (16/01/1988) de la Congrégation pour le Culte Divin)
 

 

 

 

Liens : Commentaire de Sœur Marie-Jérémie, bénédictine du Sacré-Cœur de Montmartre (ANNÉE B) Le 3ème Dimanche de Carême, par l'Abbé Gérard Thieux (ANNÉE C) + (ANNÉE A) + Commentaire de la Parole de Dieu, par la bibliste Marie-Noëlle Thabut (ANNÉE B) + (ANNÉE C) + (ANNÉE A) + Commentaires pour le 3ème Dimanche de Carême (forme ordinaire) + Oraisons super populum pour la 3ème semaine de Carême (forme ordinaire) + Remarques Liturgiques sur les Dimanches de scrutin du Carême (3ème, 4ème et 5ème) (forme ordinaire) + Rappel des Règles Liturgiques pour le Temps du Carême (forme ordinaire) + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Propre de la Messe (forme ordinaire) + LIENS GENERAUX (Temps du Carême) + Homélie de Mgr Rey, Evêque de Fréjus-Toulon (ANNÉE C)

flags of Germany *** Mémoire facultative propre à l'Allemagne

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Actualité du livre

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg