Très Miséricordieux Jésus, ta bonté est infinie et les trésors de ta grâce sont innombrables. J'ai une confiance sans borne en ta miséricorde qui est par-dessus toutes tes œuvres (Psaume 144, 8-9). Je me donne à Toi entièrement et sans restriction pour pouvoir vivre ainsi et tendre à la perfection chrétienne. Je désire propager ta miséricorde en accomplissant des œuvres de miséricorde, quant à l'âme et quant au corps, et surtout m'efforcer de convertir des pécheurs, porter la consolation aux nécessiteux, à des malades et à des affligés. Protège-moi donc, mon Jésus, comme ta propriété et ta gloire. Bien que je tremble de peur parfois en voyant ma misère, j'ai une confiance infaillible en ta miséricorde. Que tous les gens connaissent ta miséricorde, tant qu'il en est temps ; qu'ils aient confiance en elle et qu'ils la louent pour l'éternité. Amen.

 

Sainte Sœur Faustine du Très Saint-Sacrement

Lors de son voyage en Pologne en août 2002, le pape Jean Paul II a célébré la dédicace du nouveau sanctuaire de la Divine Miséricorde à Cracovie. Au cours de l’homélie, il a confie solennellement le monde entier a la Divine Miséricorde…

 

 

Dieu, Père miséricordieux, qui a révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ, et l'as répandu sur nous dans l'Esprit Saint Consolateur, nous Te confions aujourd'hui le destin du monde et de chaque homme. Penche-toi sur nos péchés, guéris notre faiblesse, vaincs tout mal, fais que tous les habitants de la terre fassent l'expérience de ta miséricorde, afin qu'en Toi, Dieu Un et Trine, ils trouvent toujours la source de l'espérance. Père éternel, pour la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils, accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu'au monde entier ! Amen.




 

O Face adorable de Jésus ! Puisque vous avez daigné choisir particulièrement nos âmes pour vous donner à elles, nous venons vous les consacrer. Il nous semble, ô Jésus, vous entendre nous dire : « Ouvrez-moi, mes sœurs, mes épouses bien-aimées, car ma Face est couverte de rosée, et mes cheveux sont humides des gouttes de la nuit ». Nos âmes comprennent votre langage d'amour; nous voulons essuyer votre doux Visage et vous consoler de l'oubli des méchants. A leurs yeux, vous êtes encore « comme caché... ils vous considèrent comme un objet de mépris ! »
 
O Visage plus beau que les lys et les roses du printemps, vous n'êtes pas caché à nos yeux ! Les larmes qui voilent votre divin regard nous apparaissent comme des diamants précieux que nous voulons recueillir, afin d'acheter, avec leur valeur infinie, les âmes de nos frères. De votre bouche adorée, nous avons entendu la plainte amoureuse. Comprenant que la soif qui vous consume est une soif d'amour, nous voudrions, pour vous désaltérer, posséder un amour infini !
 
Epoux bien-aimé de nos âmes ! si nous avions l'amour de tous les cœurs, cet amour serait à vous... Eh bien, donnez-nous cet amour, et venez vous désaltérer en vos petites épouses. Des âmes, Seigneur, il nous faut des âmes ! Surtout des âmes d'apôtres et de martyrs; afin que, par elles, nous embrasions de votre amour la multitude des pauvres pécheurs.
 
O Face adorable, nous saurons obtenir de vous cette grâce ! Oubliant notre exil, sur les bords des fleuves de Babylone, nous chanterons à vos oreilles les plus douces mélodies. Puisque vous êtes la vraie, l'unique patrie de nos âmes, nos cantiques ne seront pas chantés sur une terre étrangère.
 
O Face chérie de Jésus ! En attendant le jour éternel, où nous contemplerons votre gloire infinie, notre unique désir est de charmer vos yeux divins, en cachant aussi notre visage, afin qu'ici-bas personne ne puisse nous reconnaître... Votre regard voilé, voilà notre ciel, ô Jésus !
Très noble Prince des hiérarchies angéliques, vaillant héraut du Dieu Très-Haut, champion de la Gloire divine, terreur des anges rebelles et délices des anges fidèles, daignez m'accepter parmi vos dévots. Je m'offre à vous, plaçant sous votre toute-puissante protection ma personne, ma famille et mes biens. Pécheur, je sais que l'offrande de moi-même est fort peu de chose, mais je ne doute pas que vous voudrez grandir en mon cœur la ferveur et protéger celui qui a recours à vous.
 
Veuillez désormais m'assister dans toutes les difficultés de mon existence terrestre, et implorer de Dieu le pardon de mes fautes et la grâce de L'aimer, avec Jésus mon Rédempteur et Marie ma douce Mère, de toute ma volonté.
 
Que votre assistance me prépare à recevoir en Paradis la couronne de gloire. Défendez mon âme contre tous ses ennemis, et, lorsque viendra pour moi l'heure de quitter ce monde, venez alors, Prince très glorieux, me soutenir dans la lutte finale ; que votre glaive étincelant repousse au loin, dans les abîmes de la mort et de l'enfer, l'ange prévaricateur dont vous avez vaincu l'absurde orgueil.

Ô grand Prince du ciel, gardien très fidèle de l'Eglise, Saint Michel Archange, moi, [……..………], quoique très indigne de paraître devant vous, confiant néanmoins dans votre spéciale bonté, touché de l'excellence de vos admirables prières et de la multitude de vos bienfaits, je me présente à vous, accompagné de mon Ange gardien ; et en présence de tous les Anges du ciel que je prends à témoin de ma dévotion envers vous, je vous choisis aujourd'hui pour mon protecteur et mon avocat particulier, et je me propose fermement de vous honorer toujours et de vous faire honorer de tout mon pouvoir. Assistez-moi pendant toute ma vie, afin que jamais je n'offense les yeux très purs de Dieu, ni en œuvres, ni en paroles, ni en pensées. Défendez-moi contre toutes les tentations du démon, spécialement pour la foi et la pureté, et, à l'heure de la mort, donnez la paix à mon âme et introduisez-la dans l'éternelle patrie. Ainsi soit-il.

En présence de Dieu tout-puissant, Père et Fils et Saint-Esprit, je vous reconnais, O Très Sainte Vierge Marie, comme étant ma Mère céleste et ma Souveraine. Par la profonde et émouvante opération que produit dans votre Cœur très pur, la parole du Verbe tout-puissant, votre Fils Jésus, qui, sur le point de mourir, vous fit mère de tous les hommes, je vous supplie, malgré ma misère et mes péchés, de daigner me reconnaître pour votre enfant et de me recevoir avec bonté pour votre serviteur ici sur terre et plus tard au ciel. J'offre à la Bienheureuse Trinité les plus ardentes actions de grâce pour tous les dons qu'elle vous a octroyés, et je demande à Dieu de convertir tous les hommes afin que vous soyez glorifiée dans l'univers. Dès cet instant, Très Sainte Mère, je vous consacre mon cœur, mon âme, et tout ce qui m'est de plus cher, et m'engage de défendre votre honneur. Soyez, s'il Vous plaît, ma Souveraine Protectrice, et protégez-moi de toutes les embûches de ce monde. Demandez pour moi, à votre Divin Fils, de m'accorder les grâces qui me sont nécessaire pour l'aimer davantage, le vénérer davantage, le suivre jusqu'à mon dernier soupir et l'imiter aussi parfaitement que possible. Ainsi soit-il.

Daignez recevoir ma louange, ô Vierge bénie ! Immaculée Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très-aimante, à qui Dieu a voulu confier tout l'ordre de la miséricorde, me voici à vos pieds, moi, pauvre pécheur. Je vous en supplie, acceptez mon être tout entier comme votre bien et votre propriété. Agissez en moi selon votre volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité. Disposez avant tout de moi comme vous le désirez, pour que se réalise enfin ce qui est dit de vous : La Femme écrasera la tête du serpent et aussi : Vous seule vaincrez les hérésies dans le monde entier. Qu'en vos mains immaculées, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de votre amour, capable de ranimer et d'épanouir pleinement tant d'âmes tièdes ou égarées. Ainsi s'étendra sans fin le règne du Cœur divin de Jésus. Vraiment, votre seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la grâce jaillit du Cœur divin de Jésus sur nous tous, en passant par vos mains maternelles.

Saint Maximilen-Marie Kolbe

« O Marie, enfant chérie de Dieu, que ne puis-je vous offrir et vous consacrer les premières années de ma vie, comme vous vous êtes offerte et consacrée au Seigneur dans le Temple ! mais, hélas ! ces premières années sont déjà bien loin de moi ! J'ai employé un temps si précieux à servir le monde et vous ai oubliée en écoutant la voix de mes passions. Toutefois il vaut mieux commencer tard à vous servir que de rester toujours rebelle. Je viens donc aujourd'hui m'offrir tout entier à votre service, et consacrer à mon Créateur, par votre entremise bénie, le peu de jours qu'il me reste encore à passer sur la terre. Je vous donne mon esprit, pour qu'il s'occupe de vous sans cesse, et mon cœur, pour vous aimer à jamais. Accueillez, ô Vierge Sainte, l'offrande d'un pauvre pécheur ; je vous en conjure par le souvenir des ineffables consolations que vous avez ressenties en vous offrant à Dieu dans le Temple. Soutenez ma faiblesse, et par votre intercession puissante obtenez-moi de Jésus la grâce de lui être fidèle. ainsi qu'à vous, jusqu'à la mort, afin qu'après vous avoir servie de tout mon cœur pendant la vie, je participe à la gloire et au bonheur éternel des élus. Amen ».

 

Saint Alphonse-Marie de Ligori

La France a été consacrée solennellement en tant que Nation au Sacré-Cœur, au Cœur immaculé de Marie, à Saint Joseph, à Saint Michel, à Sainte Jeanne d’Arc, et à Sainte Thérèse. Consacrez donc votre foyer, qui est une parcelle de la France, au Sacré-Cœur, à Notre-Dame, à Saint Joseph, à Saint Michel, à Sainte Jeanne d’Arc et à Sainte Thérèse, afin de faire vôtres ces consécrations et vous assurer ainsi les protections divines. Ce faisant, vous exprimerez votre volonté de participer à la reconstruction chrétienne de la France.

 

 

 

Cœur Sacré de Jésus, nous nous consacrons à Vous et Vous reconnaissons comme Roi et Chef de notre foyer bénissez notre famille, notre maison, nos entreprises donnez-nous d’accomplir de notre mieux tous nos devoirs ; mettez entre nous la paix et la confiance consolez-nous dans nos peines, et faites que nous Vous aimions toujours de plus en plus ! Cœur Sacré de Jésus, que votre règne arrive !

 

Prière indulgenciée

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

 

 

 

Intentions de prières

 

Actualité du livre

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg