La joie au cœur, luttons sans cesse

Éclaireurs, Louveteaux, Routiers,

Pour mieux tenir notre promesse

Tels jadis les vrais chevaliers

Tenons ferme notre loi scoute

En nous battant contre le mal

La jungle, la brousse et la route

Nous guident au même idéal.

 

En une ardente confrérie

"Prêt à servir" de notre mieux

Notre prochain, notre patrie,

"Premier servi soit notre Dieu !"

 

Vivons ensemble l'aventure

D'un même élan, d'un même cœur,

Et découvrons dans la nature

Les bienfaits du Dieu créateur

Les monts neigeux, les vastes plaines,

Le vent, la forêt l'océan

Le ciel, les oiseaux nous apprennent

A rendre gloire au Dieu vivant.

 

Pour bâtir la cité future

Nous deviendrons des hommes forts

Au clair regard à l'âme pure

Bien trempés, maître de leur corps

Aux jours de doute ou de détresse

Veillons pour ne point défaillir

Prions ! Car notre faiblesse,

Dieu s'offre encore à nous bénir !

Nous sommes partis de bon matin avant le jour } ter
La nuit était comme un four
En chantant


Glory, glory alléluia } ter
Bon voyage pour tous les paras

Longue est la route qui serpente devant nous } ter
Mais nous irons jusqu'au bout
En chantant

Glory, glory alléluia } ter
Bon voyage pour tous les paras

Oui nous irons nous faire casser la gueule en cœur } ter
Mais nous reviendrons vainqueurs (pour défendre notre honneur)
En chantant

 

Oui nous avons les traits tirés les pieds poudreux } ter
Mais nous reenons heureux
En chantant


Glory, glory alléluia } ter
Bon voyage pour tous les paras

 

 

1. Ô Sari Marès, belle amie d’autrefois,

En moi tu demeures vive.

L’amour est plus fort que la vie et que les vents :

Qui peut arrêter son élan ?

 

 

R. Je veux te revoir, ô mon vieux Transvaal

Plaine semée de chaumes

Où le vent parfumé dans les arbres toujours verts,

Sans cesse d’amour nous parle

Où le vent parfumé dans les arbres toujours verts,

Nous parle d’amour toujours.

 

 

2. Et quand je pris l’eau pour quitter mes amours,

Le diable gonflait la voile.

Depuis en mon âme rien ne peut effacer

Les claires images d’antan.

1. Adieu vieille Europe


Que le diable t'emporte,


Adieu vieux pays,


Pour le ciel si brûlant de l'Algérie


Adieu souvenir, notre vie va finir


Il nous faut du soleil, de l'espace,


Pour redorer nos carcasses.

 

 

R. Nous les damnés de la terre entière


Nous les blessés de toutes les guerres


Nous ne pouvons pas oublier


Un malheur, une honte, une femme qu'on adorait.


Nous qu'avons l'sang chaud dans les veines


Cafard en tête, au cœur les peines,


Pour recevoir, donner les gnons, crénom de nom,


Sans peur, en route pour la Légion

 

 

2. Salut camarades,


Donnons-nous l'accolade,


Nous allons, sac au dos, flingue en main,


Faire ensemble le même chemin,


A nous le désert
Comme au marin la mer,


Il nous faut du soleil, de l'espace,


Pour redorer nos carcasses.

 

 

 

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

 

 

 

Intentions de prières

 

Actualité du livre

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg