Pour garder son esprit dans la méditation des Mystères, lire un verset entre chaque "Je vous salue Marie"…
 
 
 
MYSTERES JOYEUX
 
 
L’Annonciation à Marie
1. A Nazareth vit une jeune fille nommée Marie.
2. Marie a été préservée du péché originel.
3. L'Ange Gabriel est envoyé de Dieu à la Vierge Marie.
4. L'Ange étant entré lui dit: "Salut, pleine de grâce."
5. Marie se trouble à la parole de l'Ange.
6. "Ne craignez pas, Marie, vous avez trouvé grâce devant Dieu".
7. "Vous aurez un Fils; vous l'appellerez Jésus".
8. "Il sera le Fils de Dieu. Son Règne n'aura pas de fin".
9. Marie dit à l'Ange. "Je suis la Servante du Seigneur".
10. Le fils de Dieu devient le Fils de la Vierge Marie.
 
La Visitation
1. L'Ange annonce à Marie la maternité d'Elisabeth.
2. Marie part aussitôt pour aider sa cousine.
3. Elisabeth reçoit Marie avec beaucoup de joie.
4. Jésus sanctifie l'âme de Jean-Baptiste.
5. "Vous êtes bénie entre toutes les femmes", s'écrie Elisabeth.
6. Marie répond: "Mon âme glorifie le Seigneur".
7. "Le Seigneur a regardé la bassesse de sa servante".
8. "Toutes les générations me diront Bienheureuse".
9. "Le Tout-Puissant a fait en moi de grandes choses".
10. Trois mois après, Marie revient dans sa maison.
 
La naissance de Jésus
1. Joseph monte à Bethléem avec Marie, son épouse.
2. Pauvres, on ne veut pas d'eux à l'hôtellerie.
3. Une pauvre étable dans la campagne leur sert de logement.
4. Dans cette étable l'Enfant-Jésus va naître.
5. Sa Mère l'enveloppe de langes et le couche dans la crèche.
6. Marie et Joseph contemplent Jésus et l'adorent.
7. Des bergers veillent durant la nuit sur leurs troupeaux.
8. L'Ange leur dit: "Il vous est né un Sauveur, le Christ Seigneur".
9. Des anges chantent: "Gloire à Dieu dans les Cieux".
10. A la crèche, les bergers trouvent Marie, Joseph et le petit Enfant.
 
La Présentation de Jésus au temple
1. Marie et Joseph obéissent à la loi de Moïse.
2. Marie et Joseph portent l'Enfant-Jésus à Jérusalem.
3. Marie et Joseph offrent en sacrifice deux jeunes colombes.
4. Dans le Temple vit Siméon, homme juste et pieux.
5. Siméon reçoit l'Enfant-Jésus dans ses bras.
6. Siméon bénit Dieu disant: "Maintenant, je peux mourir en paix".
7. "Mes yeux ont vu le Sauveur, Lumière des nations".
8. Marie et Joseph sont étonnés de ce qui est dit de Jésus.
9. Siméon ajouta que les hommes seraient pour ou contre Jésus.
10. Il dit aussi à Marie qu'elle souffrirait beaucoup.
 
Jésus est retrouvé au temple
1. A douze ans, Jésus monte au Temple avec ses parents.
2. Au Temple, Jésus prie et ne pense qu'à Dieu son Père.
3. Marie et Joseph repartent pour Nazareth.
4. Jésus reste au Temple. Ses parents ne s'en aperçoivent pas.
5. Après une journée de marche, Marie et Joseph cherchent Jésus.
6. Ne l'ayant pas trouvé, ils reviennent à Jérusalem.
7. Après trois jours, ils trouvent Jésus dans le Temple.
8. Jésus écoute et interroge les docteurs de la Loi.
9. Marie dit à Jésus: "Joseph et moi nous te cherchions".
10. Jésus répond: "Je dois être aux choses de mon Père".
 
 
 
 
 
 
MYSTERES DOULOUREUX
 
 
Jésus est en agonie
1. Jésus se rend au Jardin des Oliviers.
2. Jésus dit: "Mon âme est triste à en mourir".
3. Jésus se charge des péchés de tous les hommes.
4. Des gouttes de sang coulent du corps de Jésus.
5. Un Ange du ciel vient réconforter Jésus.
6. Jésus prie: "Mon Père, que ce calice s'éloigne de Moi".
7. "Cependant, non comme Je veux, mais comme Toi Tu veux".
8. Les Apôtres dorment au lieu de prier avec Jésus.
9. Jésus leur dit: "Veillez et priez".
10. Jésus de redire à Son Père: "Que Ta volonté soit faite".
 
Jésus est flagellé
1. Caïphe demande à Jésus: "Es-tu le Fils de Dieu?"
2. "Tu l'as dit, je le suis", répond Jésus.
3. Les Juifs conduisent Jésus à Pilate.
4. Pilate dit: "Je ne trouve rien de criminel en Lui".
5. "Après l'avoir fait flageller, je le relâcherai".
6. Les Juifs crient: "Qu'Il soit crucifié!"
7. Pilate prend Jésus et le fait flageller.
8. Jésus livre son dos à ceux qui le frappent.
9. Les coups de fouets labourent le corps de Jésus.
10. Jésus, maltraité, se tait.
 
Jésus est couronné d’épines
1. Les soldats conduisent Jésus dans le prétoire.
2. Les soldats tressent une couronne d'épines.
3. Jésus est revêtu d'un manteau de pourpre.
4. Un roseau est placé dans sa main droite.
5. Les soldats se moquent de Lui: "Salut, Roi des Juifs!"
6. Ils le frappent à la tête avec le roseau.
7. Ils lui crachent au visage et lui donnent des soufflets.
8. Jésus n'a plus figure humaine.
9. Pilate montre Jésus aux Juifs: "Voici l'homme".
10. Les Juifs crient: "Enlève-le, crucifie-le!"
 
Jésus porte Sa Croix
1. Jésus est chargé de sa Croix.
2. La Croix pénètre dans l'épaule déchirée de Jésus.
3. Jésus tombe sous le poids de la Croix.
4. Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix.
5. Une grand foule pleure en suivant Jésus.
6. Jésus leur dit de craindre le châtiment de Dieu.
7. "Ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous".
8. "Si on trait ainsi le bois vert, qu'en sera-t-il du bois sec?"
9. Deux malfaiteurs sont conduits avec Jésus.
10. Jésus est ainsi conduit jusqu'au Calvaire.
 
Jésus est crucifié
1. Jésus est cloué à la Croix comme un malfaiteur.
2. "Père, pardonnez-leur, ils ne savent ce qu'ils font".
3. "Femme, voilà ton Fils, Fils, voilà ta Mère".
4. "Aujourd'hui, tu seras avec Moi, dans le Paradis".
5. "Mon Dieu, pourquoi m'avez-vous abandonné?"
6. Sachant que tout était fini, Jésus dit: "J'ai soif".
7. Jésus ajoute: "Tout est consommé".
8. "Père, je remets mon âme entre vos mains".
9. Poussant un grand cri, Jésus rendit l'esprit.
10. "Cet homme était vraiment le Fils de Dieu!"
 
 
 
 
 
 
MYSTERES GLORIEUX
 
 
La Résurrection de Jésus
1. Le matin de Pâques, Jésus sort vivant du tombeau.
2. Jésus apparaît à sa Mère, la Vierge Marie.
3. L'Ange du Seigneur roule la pierre du tombeau.
4. Les Saintes Femmes apportent des parfums au tombeau.
5. L'Ange leur dit: "Jésus est ressuscité, Il n'est pas ici".
6. Jésus se montre à Marie-Madeleine comme un jardinier.
7. Jésus apparaît aux Apôtres: "La paix soit avec vous".
8. Jésus donne aux Apôtres le pouvoir de pardonner les péchés.
9. Jésus montre ses plaies à Thomas l'incrédule.
10. Jésus confie son Eglise à saint Pierre.
 
L’Ascension de Jésus
1. Jésus apparaît une dernière fois à ses Apôtres.
2. Jésus envoie ses Apôtres prêcher l'Evangile.
3. Jésus promet le Saint-Espit à ses Apôtres.
4. Jésus levant les mains, bénit ses Apôtres.
5. Jésus est enlevé au Ciel.
6. Le Roi de Gloire entre triomphant au Ciel.
7. Jésus est assis à la droite de Dieu le Père.
8. Jésus, au Ciel, est toujours vivant.
9. Jésus, au Ciel, prie sans cesse pour nous.
10. Jésus reviendra comme Il est parti.
 
La Pentecôte
1. Les Apôtres se réunissent dans la salle du Cénacle.
2. D'un même cœur, ils persévèrent dans la prière avec Marie.
3. Tout à coup, il se fait comme un grand vent.
4. Des langues de feu se posent sur chacun d'eux.
5. L'Esprit-Saint remplit les Apôtres de sa lumière.
6. Les Apôtres parlent diverses langues.
7. Les Apôtres annoncent l'Evangile de Jésus.
8. Les Apôtres prêchent que Jésus est ressuscité.
9. Les Apôtres disent aux Juifs: "Repentez-vous".
10. En ce jour, trois mille hommes furent baptisés.
 
L’Assomption de la Très Sainte Vierge
1. Marie monte au plus haut des Cieux.
2. Marie triomphe avec les Anges.
3. Jésus avec Marie triomphe du démon.
4. Dieu le Père accueille sa Fille aînée.
5. Dieu le Fils accueille sa Mère bien-aimée.
6. Dieu le Saint-Esprit accueille son Epouse fidèle.
7. Marie est assise à la droite de Jésus.
8. O Marie, vous êtes l'Immaculée Conception.
9. O Marie, vous êtes Mère du Sauveur, Mère de Dieu.
10. O Marie, qui vous trouve, a trouvé la vie.
 
Le couronnement de la Très Sainte Vierge
1. Marie, couronnée par Jésus, règne au ciel avec Lui.
2. Marie est Reine du Ciel et de la Terre.
3. Marie est Mère de tous les hommes.
4. Marie est la Toute puissante suppliante.
5. Marie conduit au Cœur de Jésus.
6. Marie nous donne son Cœur comme refuge.
7. Marie bénit ceux qui l'aiment.
8. Marie est mère du bel Amour, de la Sainte Espérance.
9. Marie est médiatrice de toutes grâces.
10. Marie Très Sainte est Mère de l'Eglise.
 
 
 
 
 
 
Consécration au Cœur Immaculé de Marie
 
Reine du Très Saint Rosaire, secours des chrétiens, refuge du genre humain, victorieuse dans toutes les batailles de Dieu, nous nous prosternons suppliants devant votre trône, certains d'obtenir miséricorde et de trouver grâce et secours opportun dans les calamités présentes non par nos mérites, dont nous ne présumons pas, mais uniquement par l'immense bonté de votre cœur maternel.
A cette heure tragique pour l'humanité, nous recourons avec confiance à votre Cœur Immaculé; nous nous consacrons à Lui avec toutes la Sainte Église, le corps mystique de votre doux Jésus, qui souffre et saigne en tant de parties et est affligé de tant de manières, mais en union aussi avec le monde entier, déchiré par des discordes mortelles, embrasé d'incendies de haine, victime de ses propres iniquités.
O Vous, Mère de Miséricorde, obtenez-nous de Dieu la paix et d'abord les grâces qui peuvent en un instant convertir les cœurs des hommes, les grâces qui préparent, concilient, assurent la Paix; Reine de la Paix, priez pour nous et donnez au monde cette Paix dans la vérité, dans la justice, dans la charité du Christ. Donnez-lui la Paix des armes et la Paix des âmes pour que dans la tranquillité de l'ordre s'étende le règne de Dieu afin que toutes les générations humaines, pacifiées entre elles et avec Dieu, vous proclament bienheureuse et avec vous entonne d'un pôle du monde à l'autre, l'éternel Magnificat de gloire, d'amour, de reconnaissance au Sacré-Cœur de Jésus dans lequel se trouvent la Vérité, la Vie et la Paix.
 
 
Pie XII, 31 octobre 1942

 

3294203622.png

En 1983 et en 2004, à Lourdes, le pape Jean-Paul II s'est fait pèlerin de l'Assomption. Cette vidéo, sous forme de méditation, propose de le retrouver dans le sanctuaire, lors de ses deux pèlerinages. La voix de Jean Paul II parcourt ce sujet, à partir d'extraits de ses allocutions de 1983. Un montage de Laurent Jarneau.


 

 

Ce chapelet permet de méditer les cinq plaies principales infligées à Notre Seigneur Jésus-Christ…

 

 

N. B. : Origine : Pères Passionistes, (+) approuvé par Pie VII en 1822

 

 

Voici comment le réciter :

Sur les cinq série de cinq grains, en méditation des cinq plaies de Jésus Crucifié (pieds, mains, côté), réciter cinq Gloire au Père. Sur les trois grains séparés, réciter un Notre Père, un Je vous Salue Marie et un Gloire au Père. On peut aussi, sur chaque plaies réciter l’invocation du chapelet des Saintes Plaies : « Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. » On peut commencer et terminer le chapelet en faisant 5 fois le signe de croix, en souvenir des cinq plaies.

Le chapelet des Saintes Plaies ne doit pas être confondu avec le chapelet de cinq plaies. En effet, le chapelet des Saintes Plaies se récite sur un chapelet normal. De plus, il permet de méditer sur l'ensemble des plaies qui furent infligées au corps meurtri de Notre Seigneur Jésus-Christ durant tout son calvaire, c'est à dire du moment de son arrestation à sa crucifixion. L'examen du suaire montre ainsi la torture et la mutilation du corps du Christ. Par ce chapelet, nous voyons et méditons sur la mort douloureuse du Christ pour nous, en rachat de nos péchés. Ce chapelet est dû à Sœur Marie Marthe Chambon (1841-1907) qui assurait tenir de Jésus les deux invocations qui le compose. Elle disait avoir reçu du Seigneur la mission de raviver dans le monde la dévotion aux Saintes Plaies. Jésus lui assura entre autres : « Avec mes plaies et mon Cœur, vous pouvez tout obtenir, mes Plaies couvriront toutes vos fautes, offrez les moi souvent pour les pécheurs, car j'ai faim des âmes ». 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la croix, on récite la prière suivante :

« O Jésus, Divin Rédempteur, soyez miséricordieux pour nous et pour le monde entier. Amen. Dieu Saint, Dieu fort, Dieu immortel, ayez pitié de nous et du monde entier. Amen. Grâce et miséricorde, mon Jésus, pendant les dangers présents. Couvrez nous de votre sang précieux ! Amen. Père éternel, faites-nous miséricorde par le sang de Jésus-Christ votre Fils unique. Faites-nous miséricorde, nous vous en conjurons. Amen. » 

 

 

 

Sur les gros grains :

« Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. » 

 

 

 

Sur les petits grains :

« Mon Jésus, pardon et miséricorde. Par les mérites de vos Saintes Plaies. » 

 

 

 

A la fin du chapelet on récite 3 fois :

« Père éternel, faites-nous miséricorde par le sang de Jésus-Christ votre Fils unique. Faites-nous miséricorde, nous vous en conjurons. Amen. » 

 

 

 

 

N. B. : la méditation des saintes plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ peut se poursuivre, après la récitation de ce chapelet, par une consécration.

Le chapelet du Calvaire permet de méditer le dur trajet qui conduisit le Christ vers son lieu de supplice. Il se compose de 44 grains. Cinq séparés après la croix (ou six s'il n’y a pas de médaille du Christ ressuscité) et ensuite regroupés trois par trois entre chaque médaille représentant une des stations du chemin de croix. Chaque médaille et chaque triplet de grains permettent de méditer un épisode. Il est conseillé de le réciter chaque vendredi pour accompagner Notre Seigneur Jésus-Christ dans sa souffrance. (et plus particulièrement le Vendredi Saint) : 

 

 

 

 

 

 

 

 

On laisse de côté la croix, les cinq premiers grains et la médaille. Sur chaque médaille, on évoque la station du chemin de croix correspondant, et on la médite. Il y a 14 stations :

1. Jésus est condamné à mort

2. Jésus est chargé de sa croix

3. Jésus tombe pour la première fois

4. Jésus rencontre sa Mère

5. Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

6. Véronique essuie le visage de Jésus

7. Jésus tombe pour la deuxième fois

8. Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

9. Jésus tombe pour la troisième fois

10. Jésus est dépouillé de ses vêtements

11. Jésus est mis en croix

12. Jésus meurt sur la croix

13. Jésus est détaché de la croix

14. Jésus est mis au tombeau

 

 

 

Ensuite on récite l’invocation suivante :

« Nous vous adorons, O Christ, et nous vous bénissons, car par votre Sainte Croix, vous avez racheté le monde »

 

 

 

Sur chaque triplet, réciter :

1 Notre Père, 1 Je vous salue Marie et 1 Gloire au Père.

 
 

 

 

 

On revient à la fin des quatorze stations à la première médaille, l’attente de la résurrection. Les cinq grains permettent de méditer sur les cinq plaies infligées à Notre Seigneur sur la croix. On récite 1 Gloire au Père suivit de l’invocation :

« Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes. »

Ce chapelet est consacré aux souffrances de la Vierge Marie. Au Brésil, le 8 novembre 1929, Sœur Amalia de Jésus Flagellé, des missionnaires du Divin Crucifié, priant pour la guérison d'une parente très gravement malade, entend une voix lui dire : « Si tu veux obtenir cette grâce, demande-la par les larmes de ma Mère. Tout ce que les hommes me demandent par ses larmes, Je suis « contraint » de le concéder. »

 

N. B. : Il y a différentes variantes pour réciter ce chapelet, ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres

 

  

 
 

 

Ce chapelet a sept séries de sept perles pour méditer les sept douleurs de la Vierge Marie  :

1. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère pendant la prophétie de Siméon.

2. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère lors de son exil en Égypte.

3. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère lors de sa quête de Jésus.

4. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère lors du douloureux chemin de croix de Jésus.

5. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère lors de l'agonie de Jésus sur la croix.

6. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère lorsque le Sacré Corps de Jésus fut descendu de la croix et placé dans ses bras.

7. Les larmes versées par notre Très Sainte Mère lorsque Jésus fut placé dans le Saint-Sépulcre.

 

 

 

 

Au lieu du Credo :

Sauveur crucifié, prosterné à Vos pieds, je Vous offre les Larmes de Celle qui, animée d'un amour ardent et compatissant, Vous a accompagné sur Votre si douloureux Calvaire. Faites, ô bon Maître que je prenne à cœur les enseignements donnés par les larmes de Votre Très Sainte Mère et que j’accomplisse Votre Sainte Volonté sur la terre et que je me rende digne de Vous louer et Vous bénir au ciel pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.

 

 

 

 

A la place du Pater (sur médailles ou gros grains selon les chapelets) :

Jésus, regardez les larmes (sanglantes) de Celle qui Vous a aimé le plus sur la terre et Vous aime le plus ardemment au ciel. Au nom des Larmes et des Douleurs de Votre Sainte Mère et du précieux sang…

 

 

 

 

A la place de l’Ave Maria (sur les 7 petits grains) :

…Jésus, exaucez mes prières. Au nom des Larmes et des Douleurs de Votre Sainte Mère et du précieux sang…

 

 

 

 

A la fin des sept séries (récitez ceci trois fois sur les 3 perles restantes) :

O Jésus, regardez les larmes (sanglantes) de Celle Qui Vous a aimé le plus sur la terre et Vous aime le plus ardemment au ciel.

Au nom des Larmes et des Douleurs de Votre Sainte Mère et du précieux sang : « O Marie, Mère d'Amour, de Douleur et de Miséricorde, nous Vous implorons d'unir vos prières aux nôtres, afin que Jésus, votre Divin Fils, auquel nous nous adressons au nom de vos larmes maternelles, veuille exaucer nos supplications et nous accorder, avec les grâces demandées, la couronne de la vie éternelle.  Amen.

 

 

 

 

Sur la médaille finale (ou croix, selon les chapelets) : 

O Marie, Mère des Douleurs, Vos Larmes détruisent la domination de l'enfer ! Par Votre Divine Douceur, ô Jésus enchaîné, délivrez le monde de la confusion et de l'égarement.

Il est heureux que le mois de Saint Joseph corresponde à une partie du Carême puisque, pendant ce temps, avec une attention toute singulière, chacun de nous dans le silence et l'humilité que le Seigneur nous recommandait au jour des Cendres, s'efforce, comme Saint Joseph, à glorifier Dieu en s'offrant à Lui pour le Salut du monde. Nos exercices de piété et nos mortifications, nos œuvres de miséricorde et nos aumônes sont autant d'offrandes saisies par le Seigneur qui, par le mystère de la messe, les unit à son propre sacrifice pour le Salut du monde. Je vous propose donc de réciter chaque jour (en famille) le « Chapelet de Saint Joseph » pendant ce mois de Mars…

 

 

 

 

Le chapelet de Saint Joseph est composé d’une médaille de Saint Joseph accrochée au crucifix, et de 60 grains de deux couleurs différentes : les petits grains, regroupés par groupe de trois, sont violet, en symbole de sa Sainte et Grande Piété, et les gros grains, séparant chaque triplet, sont blancs, en symbole de la pureté de Saint Joseph. Le chapelet de Saint Joseph se récite en prière pour la famille. On demande à Saint Joseph protection face aux multiples attaques dont cette dernière fait l’objet. On peut aussi demander à Saint Joseph une bonne mort.

 

 

Sur les gros grains, réciter la prière suivante :

« Saint Joseph, gardien de la Sainte Famille, bénissez nos familles »

 

Sur les petits grains, réciter l’invocation suivante :

« Saint Joseph, priez pour nous »

 

On termine le chapelet sur le crucifix et la médaille de Saint Joseph par les invocations suivantes :

« Jésus, Marie, Joseph, je vous donne mon cœur et mon âme. Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi maintenant et à l’heure de ma dernière agonie. Jésus, Marie, Joseph, que mon âme soit en paix avec Vous. Amen ! »

Le chapelet des missions est un chapelet "normal" à la différence près que les grains sont différenciés par cinq couleurs, représentant chacune un continent : jaune/Asie, bleu/Océanie, blanc/Europe, rouge/Amérique et vert/Afrique.


 

 

Ce chapelet est le symbole de l’Eglise répartie à travers les continents et unie autour d’une seule et même personne : Jésus-Christ, le Fils de Dieu, Notre Sauveur ! Ce chapelet combine deux choses importantes de l’Eglise : la prière et l’apostolat. Il est récité en communion avec les chrétiens du monde entier et en prière pour la propagation de l’Evangile et les conversions à la parole du Christ. Ce chapelet permet de prendre conscience que où qu’on soit dans le monde, répartis dans les cinq continents, nous sommes appelés à poursuivre la mission de Jésus Christ. Sa récitation nous invite à vivre en communion avec l’Eglise Universelle par la prière.

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Actualité du livre

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg