drapeau francais • TEXTES LITURGIQUES (PROPRE A LA FRANCE)

 

- Apocalypse 7, 13-17 : Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchis du Sang de l’Agneau

- Psaume 34, 2 : Louange à la Justice Divine

- Luc 21, 12-19 : On vous persécutera à cause de mon Nom

• TEXTES LITURGIQUES (S. IUSTINI, MARTYRIS)

 

- 1 Corinthiens 1, 18-25 : Nous prêchons un Christ crucifié

- Psaume 34, 3 : Je veux bénir le Seigneur en tout temps

- Matthieu 5, 13-19 : Soyez le sel de la terre et la lumière du monde

 
 
 

• ANNÉE A - TEXTES LITURGIQUES (DOMINICA X "PER ANNUM")

 

- Osée 6, 3-6 : C'est l'amour que je désire, et non les sacrifices

- Psaume 50, 1 : Marchons sur Les pas du Seigneur

- Romains 4, 18-25 : Abraham déclaré juste à cause de sa foi

- Matthieu 9, 9-13 : Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs

 

• ANNÉE B - TEXTES LITURGIQUES (DOMINICA X "PER ANNUM")

 

- Genèse 3, 9-15 : Annonce de la lutte contre Satan

- Psaume 130, 1 : Auprès du Seigneur est la grâce

- 2 Corinthiens 4, 13 à 5, 1 : L'espérance de Paul dans ses épreuves

- Marc 3, 20-35 : Jésus contre Satan 

 

• ANNÉE C - TEXTES LITURGIQUES (DOMINICA X "PER ANNUM")

 

- 1 Roi 17, 17-24 : Élie, Dieu rend la vie au fils d'une veuve

- Psaume 30, 3 : Je t'exalte, Seigneur, toi qui me relèves

- Galates 1, 11-19 : L'Evangile de Paul n'est pas une invention

- Luc 7, 11-17 : Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm

 

 

Introït de la Messe : "Dóminus illuminátio mea"

 

La Vierge Marie, à l'annonce de la grossesse de sa cousine par l'Ange Gabriel (Luc 1, 26-39), se met en route pour être aux côtés d'Elisabeth enceinte de six mois de Jean-Baptiste. Les deux femmes se retrouvent (Luc 1, 39-56). A peine la salutation de Marie retentit-elle aux oreilles d'Elisabeth que l'enfant qu'elle porte tressaille en elle. L'évangéliste Luc précise qu'aussitôt Elisabeth fut remplie de l'Esprit-Saint, déclarant Marie « pleine de grâce = kekharitoménè » et « Mère du Seigneur ». Le mystère de la Visitation nous propose, en condensé, toutes les dimensions du Salut apporté par Jésus : Leçons de charité et de zèle, de prévenance et d’amabilité ! Leçons de mortification, d’humilité, de sanctification des actions communes et des relations nécessaires avec le monde ! Confiteor + Kyriale IX (cum iubilo)

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/453x500/0/21/41/34/2010/visitation.jpg« Dès son avènement, le Rédempteur de notre race vient aussitôt à son ami Jean, qui n’est pas encore né. De sein maternel à sein maternel, Jean plonge le regard, il secoue les limites de la nature et il s’écrie : « Je vois le Seigneur qui a fixé à la nature ses limites et je n’attends pas le moment de naître. Le délai de neuf mois, ici, ne m’est point nécessaire, car en moi est l’Éternel. Je sortirai de cet habitacle ténébreux, je prêcherai la connaissance substantielle de réalités admirables. Je suis un signe : je vais signaler l’avènement du Christ ; embouchant la trompette des hérauts, je vais annoncer à tous la rédemption réalisée par le Fils de Dieu fait homme. Pour le faire avec éclat, non seulement je bénirai la bouche de mon père pour lui rendre la parole, mais je vais tressaillir de vie dans le sein de ma mère ». Tu vois, ami, quel mystère nouveau et admirable ! Jean ne naît pas encore et déjà il parle par ses tressaillements; il ne paraît pas encore et déjà il profère des avertissements; il ne peut pas encore crier et déjà il se fait entendre par des actes; il n’a pas encore commencé sa vie et déjà il prêche Dieu; il ne voit pas encore la lumière et déjà il montre le Soleil; il n’est pas encore mis au monde et déjà il se hâte d’agir en précurseur. Le Seigneur est là : il ne peut se retenir, il ne supporte pas d’attendre les limites fixées par la nature, mais il s’efforce de rompre la prison du sein maternel et il cherche à faire connaître d’avance la venue du Sauveur. Il se dit donc : « Il est arrivé, celui qui brise les liens. Et quoi ? Moi, je reste assis enchaîné, et je suis encore tenu à demeurer ici ? Le Verbe vient pour tout rétablir et moi, je reste encore captif ? Je sortirai, je courrai devant lui et je proclamerai à tous : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ».

 

 

Mais, dis-nous, Jean, retenu encore dans l’obscurité du sein de ta mère, comment vois-tu et entends-tu ? Comment contemples-tu les choses divines ? Comment peux-tu tressaillir et exulter ? « Grand, dit-il, est le mystère qui s’accomplit, c’est un acte qui échappe à la compréhension de l’homme. A bon droit j’innove dans l’ordre naturel à cause de celui qui doit innover dans l’ordre surnaturel. Je vois, avant même que de naître, car je vois en gestation le Soleil de justice. A l’ouïe je perçois, car je viens au monde, voix du grand Verbe. Je crie, car je contemple, revêtu de sa chair, le Fils unique du Père. J’exulte, car je vois le Créateur de l’univers recevoir la forme humaine. Je bondis, car je pense que le Rédempteur du monde a pris corps. Je prélude à son avènement et, en quelque sorte, je vous devance par mon témoignage ».

 

Sermon de Saint Jean Chrysostome (Transmis par Syméon le Métaphraste, mais apocryphe) 

 

 

 


 

 

 


• TEXTES LITURGIQUES (In Visitatione Beatæ Mariæ Virginis)

 

- Sagesse 3, 14-18 : Mieux vaut la stérilité qu'une postérité impie

ou/et - Romains 12, 9-16 : Rapports mutuels

- Isaïe 12, 2 : Voici le Dieu de ma délivrance

- Luc 1, 39-56 : Visitation de la Vierge Marie à Elisabeth

 

 

Introït de la Messe : "Salve sancta parens"

 

   grego3.gif

 

*** Fête de la Visitation le 2 juillet pour la Slovaquie

et les régions allemandes (= Regionalkalendar).

Le 2 juillet aussi pour la forme extraordinaire

 

 


Liens : Hymne : Magnificat + Hymne : Virgo Dei Genetrix + Discours du Pape Benoît XVI pour la fin du mois de Marie au Vatican (2005) + (2006) + (2007) + (2008) + (2009) + (2010) + (2011) + "Mon âme exalte le Seigneur..." (Saint Bède le Vénérable) + "Le supérieur vient au secours de l'inférieur pour aider l'inférieur" (Saint Ambroise de Milan) + Prière de Saint Alphonse-Marie de Liguori pour la Visitation Historique de la fête de la Visitation + "Marie se mit en route rapidement" (Mère Teresa) + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Discours de Saint Alphonse-Marie de Liguori sur la Visitation + Le Cœur de Marie et la Visitation, par Mgr Luciano Alimandi + « La Vierge de la Visitation », par Mgr Luciano Alimandi + Le « Magnificat » de la Mère devient le « Magnificat de ses enfants », par l’Abbé Luciano Alimandi

*** Une Messe pour la France est célébrée au Vatican ce jour-là (autel de Sainte Pétronille)

Sainte Pétronille est une des Patronnes Secondaires de la France, Fille Aînée de l’Eglise

Confiteor Kyriale XII (Pater cuncta)

 

 

drapeau francais • TEXTES LITURGIQUES (S. IOANNÆ DE ARC, VIRGINIS (PATRONÆ SECUNDARIÆ GALLIÆ) - PROPRE A LA FRANCE)

 

- Sagesse 8, 9-15 ou 1 Corinthiens 1, 26-31 : La sagesse est nécessaire aux souverains ou Dieu a choisi ce qui est sans considération

- Psaume 27, 1 : Qu'une armée vienne camper contre moi, mon cœur ne craindra point

- Matthieu 16, 24-27 : Celui qui voudra sauver sa vie, la perdra; et celui qui perdra sa vie à cause de moi, la trouvera

Le Dimanche qui suit la Solennité de la Pentecôte, la Liturgie de l’Église nous invite maintenant à fêter la Solennité de la Très Sainte et Adorable Trinité. En une seule fête, l’Église récapitule un des plus grands mystères de notre Foi qui nous fait reconnaître et adorer UN SEUL DIEU en Trois Personnes égales et bien distinctes. Le Père tient de Lui-même l'unique substance divine. Le Fils procède du Père par génération éternelle et le Saint-Esprit procède éternellement du Père et du Fils comme d’un seul et même Principe, en tant qu’Ils sont un seul Dieu. Le Père, le Fils et le Saint Esprit se compénètrent mutuellement dans la plus parfaite "circumincession" d’Amour et agissent par une seule et même opération sur le monde. Il est juste que l'Église nous enseigne - après l'Esprit de Pentecôte qui nous commande d'annoncer le vrai Dieu aux païens et aux juifs - en quoi le Dieu chrétien est véritablement communion d'Amour. Introït de la Messe : « Benedícta sit sancta Trínitas atque indivísa Unitas : confitébimur ei, quia fecit nobíscum misericórdiam suam. Ps. Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra ! Glória Patri… Benedícta sit… » (« Bénie soit la sainte Trinité et son indivisible unité : glorifions-la, parce qu’elle a fait éclater sur nous sa miséricorde. Ps. Seigneur notre Maître, que votre nom est admirable dans toute la terre ! Gloire au Père… Bénie soit… ») Asperges Me + Kyriale et Credo du Dumont
 
 
 
 
 
Traditionnellement, en cette Solennité de la Sainte Trinité, il est d'usage (depuis le 10ème siècle)
d'interpréter le magnifique "Kyrie fons bonitatis" avec ses propres tropes médiévaux.
Au Moyen-Âge, il était de "tradition" d'augmenter la litanie du Kyrie d'invocations divers
selon les fêtes solennelles. C'est ce qu'on appelle en Liturgie des Kyrie "farcis". (exemple).
Pour la Solennité de la Sainte Trinité, les 3 premiers Kyrie sont adressés à Dieu le Père,
les 3 Christe sont adressés à Dieu le Fils et les 3 derniers Kyrie au Saint-Esprit.
      

 

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/500x320/0/21/41/34/liturgie/adorabletrinite.jpg• ANNÉE A - TEXTES LITURGIQUES (SANCTISSIMÆ TRINITATIS)

 

- Exode 34, 4-6 ; 8-9 : Le Dieu tendre et miséricordieux se révèle à son peuple

- Daniel 3, 52 : A toi, louange et gloire éternellement !

- 2 Corinthiens 13, 11-13 : Dans l'amour trinitaire

- Jean 3, 16-18 : "Dieu a tant aimé le monde..."

 

• ANNÉE B - TEXTES LITURGIQUES (SANCTISSIMÆ TRINITATIS)

 

- Deutéronome 4, 32-34 ; 39-40 : Notre Dieu est le Dieu unique

- Psaume 33, 4 : Bienheureux le Peuple de Dieu !

- Romains 8, 14-17 : Notre adoption filiale dans l'Esprit-Saint

- Matthieu 28, 16-20 : Le Baptême au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit

 

• ANNÉE C - TEXTES LITURGIQUES (SANCTISSIMÆ TRINITATIS)

 

- Proverbes 8, 22-31 : La Sagesse est avec Dieu dès le commencement

- Psaume 8, 4 : Seigneur, notre Dieu, qu'il est grand, ton nom

- Romains 5, 1-5 : Dans I'Esprit nous sommes en paix avec Dieu

- Jean 16, 12-15 : L'Esprit nous conduira vers le mystère de Dieu

 

 

 

Introït de la Messe : "Benedicta sit"
 

  



 

 
 
 
Liens (divers) : La Très Sainte Trinité (Catéchisme de l'Église Catholique N°249-267) + Litanies à la Très Sainte Trinité + Hymne à la Sainte Trinité : "O Lux Beata Trinitas" + Hymne du Bréviaire maronite sur la Sainte Trinité + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Propre de la Messe (forme ordinaire) + Hymne à la Sainte Trinité + Commentaire de la Parole de Dieu, par la bibliste Marie-Noëlle Thabut (ANNÉE B) + (ANNÉE C) + (ANNÉE A) + Supplique à la Très Sainte Trinité + Prière de l'Ange de l'Eucharistie à Fatima + L'habitation de la Sainte Trinité dans les âmes, par Son Eminence le Cardinal Charles Journet + Ô mon Dieu, Trinité que j'adore (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité) + Ô Trinité éternelle (Sainte Catherine de Sienne) + O mon Dieu, Trinité que j'adore (Renouveau) + Avoir des relations humaines sur le modèle de la Sainte Trinité  + Les chrétiens n'ont pas le même Dieu que les musulmans, par l'Abbé Guy Pagès + L'erreur du Coran sur la Trinité, par l'Abbé Guy Pagès + Le Mystère de la Très Sainte Trinité (en 17 parties), par l'Abbé Guy Pagès + De la Sainte Trinité et de la Bible, par l'Abbé Guy Pagès + Comment clouer le bec à un athée sur le mystère de la Sainte Trinité ? + Rappels dogmatiques (Denzinger N°501 + N°525-532)

La Liturgie romaine connaît depuis très longtemps, à côté du cycle annuel, un cycle trimestriel, en ce sens que, dans chacune des quatre saisons de l'année, il y a une semaine particulièrement distinguée dite des Quatre-Temps. Trois jours de cette semaine, le mercredi, le vendredi et le samedi, sont fixés comme jours de jeûne (…). Il nous reste du pape Saint Léon le Grand une série de sermons pour les Quatre-Temps. Le dimanche qui précède la semaine des Quatre-Temps, il parle de la signification de la pénitence et du jeûne, et il termine par cette invitation : « Nous jeûnerons donc le mercredi et le vendredi, quant au samedi nous veillerons tous ensemble près de saint Pierre » (cf ; "La liturgie de l’Eglise romaine", J. A. Jungmann, SJ., 1957)

 

 

 

« Aux Quatre-Temps, l'Église a coutume de prier le Seigneur pour les divers besoins des

hommes, en particulier pour les fruits de la terre et les travaux des hommes,

et de lui rendre grâce publiquement » (Cæremoniale episcoporum, 1984)

 

 

 

***Ce n'est plus obligatoire, mais par tradition, le jeûne et l'abstinence sont observés

en ce jour
 appelé "Samedi des Quatre-Temps de Pentecôte (ou d'Eté)"

La Liturgie romaine connaît depuis très longtemps, à côté du cycle annuel, un cycle trimestriel, en ce sens que, dans chacune des quatre saisons de l'année, il y a une semaine particulièrement distinguée dite des Quatre-Temps. Trois jours de cette semaine, le mercredi, le vendredi et le samedi, sont fixés comme jours de jeûne (…). Il nous reste du pape Saint Léon le Grand une série de sermons pour les Quatre-Temps. Le dimanche qui précède la semaine des Quatre-Temps, il parle de la signification de la pénitence et du jeûne, et il termine par cette invitation : « Nous jeûnerons donc le mercredi et le vendredi, quant au samedi nous veillerons tous ensemble près de saint Pierre » (cf ; "La liturgie de l’Eglise romaine", J. A. Jungmann, SJ., 1957)

 

 

 

« Aux Quatre-Temps, l'Église a coutume de prier le Seigneur pour les divers besoins des

hommes, en particulier pour les fruits de la terre et les travaux des hommes,

et de lui rendre grâce publiquement » (Cæremoniale episcoporum, 1984)

 

 

***Ce n'est plus obligatoire, mais par tradition, le jeûne et l'abstinence sont observés

en ce jour
 appelé "Vendredi des Quatre-Temps de Pentecôte (ou d'Eté)"

 

jesuspretre.jpeg

 

 

• TEXTES LITURGIQUES (PROPRE A LA COMPAGNIE DES PRÊTRES DE ST-SULPICE)


- Hébreux 5, 1-10 : Jésus, Grand-Prêtre proche des hommes

- Psaume 39 : Me voici Seigneur pour accomplit Ta Volonté

- Luc 22, 14-20 : La Nouvelle Alliance

 

• TEXTES LITURGIQUES (PROPRE A L'ESPAGNE)


- Hébreux 10, 12-23 : Supériorité du Sacrifice unique et efficace

ou Isaïe 52, 13 à 53, 12 : Grande prophétie du Serviteur souffrant

- Psaume 39 : Me voici Seigneur pour accomplit Ta Volonté

- Luc 22, 14-20 : La Nouvelle Alliance


*** Fête propre à l'Espagne, au Chili et à la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice

La Liturgie romaine connaît depuis très longtemps, à côté du cycle annuel, un cycle trimestriel, en ce sens que, dans chacune des quatre saisons de l'année, il y a une semaine particulièrement distinguée dite des Quatre-Temps. Trois jours de cette semaine, le mercredi, le vendredi et le samedi, sont fixés comme jours de jeûne (…). Il nous reste du pape Saint Léon le Grand une série de sermons pour les Quatre-Temps. Le dimanche qui précède la semaine des Quatre-Temps, il parle de la signification de la pénitence et du jeûne, et il termine par cette invitation : « Nous jeûnerons donc le mercredi et le vendredi, quant au samedi nous veillerons tous ensemble près de saint Pierre » (cf ; "La liturgie de l’Eglise romaine", J. A. Jungmann, SJ., 1957)

 

 

 

« Aux Quatre-Temps, l'Église a coutume de prier le Seigneur pour les divers besoins des

hommes, en particulier pour les fruits de la terre et les travaux des hommes,

et de lui rendre grâce publiquement » (Cæremoniale episcoporum, 1984)

 

 

***Ce n'est plus obligatoire, mais par tradition, le jeûne et l'abstinence sont observés

en ce jour
 appelé "Mercredi des Quatre-Temps de Pentecôte (ou d'Eté)"

• TEXTES LITURGIQUES (S. AUGUSTINI CANTUARIENSIS, PRESBYTERI)


- Philippiens 4, 4-9 : La joie et la paix dans le Seigneur

- Psaume 84, 3 : Mon s'épuise auprès des parvis du Seigneur

- Luc 6, 43-45 : Chaque arbre se reconnaît à son propre fruit

 

*** Fête pour l'Angleterre ; Mémoire facultative pour l'Eglise universelle

Confiteor Kyriale XII (Pater cuncta)

 

• TEXTES LITURGIQUES (S. PHILIPPI NERI, PRESBYTERI)

 

- Philippiens 4, 4-9 : Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur

- Psaume 84, 3 : Mon âme soupire et languit après les parvis du Seigneur

- Luc 6, 43-45 : Chaque arbre se reconnaît à son propre fruit

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

 

 

 

Intentions de prières

 

Actualité du livre

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg