Le 28 décembre, l’Église célèbre depuis le IIème siècle, la mémoire des enfants victimes de la fureur aveugle d’Hérode le Grand, qui désirait tuer Jésus (cf. Matthieu 2, 16-17). La tradition liturgique les appelle les "Saints Innocents" et elle les considère comme des martyrs historiquement massacrés à cause du Christ. Livrés sans défense, ce sont de nouveaux « agneaux conduits à l'abattoir » (Isaïe 53, 7; Actes 8, 32). De nos jours, les enfants subissent encore d’innombrables formes de violence, qui attentent à leur vie et constituent des attaques contre leur dignité, leur vie morale et leur droit de recevoir une éducation digne de ce nom. Il faut toujours avoir présent à l’esprit la foule innombrable des enfants vivant encore dans le sein de leurs mères et qui sont tués avant même de voir le jour, à cause des lois qui autorisent l'avortement, ce crime abominable. Attentive aux problèmes concrets, l'Eglise encourage en de nombreux endroits, des initiatives d’ordre cultuel mettant en valeur le respect du caractère sacré de la vie, ainsi que des gestes de charité dans des domaines aussi divers que l’assistance aux mères qui attendent un enfant, l’adoption des enfants et le développement de leur instruction. Confiteor + Kyriale XII (Pater cuncta)

 

      

 

http://img.over-blog.com/284x364/0/21/41/34/liturgie/saintsinnocents.jpg« (…) Voilà donc que des milliers de pierres précieuses viennent s'attacher à la couronne de cet Enfant qui naît pour rajeunir la vieillesse d'un monde devenu caduc. Avant d'être fixés à l'auréole du Sauveur, les diamants de Bethléem, les petits innocents avaient été arrachés des mamelles de leurs mères. Le glaive du cruel persécuteur ayant abattu ces précoces et tendres fleurs, celui qui distribue les couronnes en avait fait une couronne pour orner son diadème, et leurs tiges devaient d'autant mieux briller sur son front, qu'elles étaient de couleur pourpre. C'étaient des lis, en raison de leur innocence; ils sont devenus des roses, parce qu'ils ont été teints dans leur sang. C'étaient des pépites d'or sorties des riches entrailles de leurs mères; ils sont devenus des lingots aux mains des anges, en attendant l'heure de leur incrustation dans la couronne du Premier-né. Le sein maternel est la mine où on les a séparés d'avec la terre, pour en faire des martyrs précieux. Bienheureuses mères ! Elles ont acquis du prix, elles ont brillé comme des mines d'or, puisqu'elles ont enfanté au Christ des martyrs. De même que les mines d'or sont placées sous la sauvegarde du fisc, de même elles jouissent du repos, sous l'oeil protecteur des anges : dès lors que leurs enfants ont subi le martyre, elles ont donné au Sauveur des pépites d'or ; aussi sont-elles placées sous la double sauvegarde de la grandeur de leurs fils et de leur propre sécurité. D'autre part, les hommes, condamnés à creuser les mines d'or, sont coupables, puisqu'ils sont condamnés ; c'est pourquoi les satellites d'Hérode sont déjà condamnés au jugement du Christ, il est, toutefois, bon de le remarquer : les criminels condamnés à l'extraction de l'or dans les mines sont seuls coupables; ainsi en a-t-il été des serviteurs d'Hérode : ils fouillaient en quelque sorte des mines d'or, et en extrayaient des sortes de pépites qui étaient les innocents, et tandis que les bourreaux devenaient noirs, ces petits enfants brillaient d'un vif éclat ; car, sous le glaive, ils étaient purs de toute faute. A leur exemple, tous ceux qui rendent témoignage au Christ naissant et se manifestant ont tout espoir de recevoir dans le royaume des cieux la couronne immortelle ».
 

Extrait du 39ème Sermon de Saint Augustin pour l’Epiphanie du Sauveur






• TEXTES LITURGIQUES
(SS. INNOCENTIUM, MARTYRUM)


- 1 Jean 1, 5 à 2, 2 :
C’est Lui la Victime de propitiation

- Psaume 124, 2 : Quand on sauta sur nous…

- Matthieu 2, 13-18 : Massacre des Innocents




Liens : Sermon de Saint Bernard de Clairvaux sur les Saints Innocents + Sermons de Saint Augustin sur les Saints Innocents (1) + (2) + Les Saints Innocents, par Dom Guéranger (Année Liturgique) + Sermons de Saint Jean Chrysostome sur Matthieu 2, 11-16 et Matthieu 2, 16-23 + Saints Innocents (Lectures de l'Office) - (1969 - 1971) + Vers pour les jour des Saints Innocents (Blog de l'Année Liturgique) + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Audit tyránnus ánxius  (à Matines, avant 1960) + Salvéte, flores Mártyrum (à Laudes, avant 1960)

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg