Gethsémani (en araméen : גת שמנא : "pressoir à huile"), désigné aussi comme le Jardin des Oliviers, est une oliveraie située au pied du Mont des Oliviers et séparée de Jérusalem par le torrent du Cédron. Après la Sainte Cène au Cénacle, Jésus et ses disciples s'y rendirent. Ce fut pour Jésus une nuit de souffrance et de lutte contre Satan et ses anges, afin de nous offrir par Sa pleine Volonté à Son Père Sa Sainte Passion Rédemptrice. Le Rocher de l'Agonie est toujours conservé dans la Basilique de Toutes les Nations. A côté de cette basilique se trouvent des oliviers millénaires, qui ont probablement vu la scène de l'arrestation du Christ par les autorités religieuses de l'époque…

 
 
 
  

« Jésus sera en agonie jusqu’à la fin du monde : il ne faut pas dormir pendant ce temps-là.

Je pensais à toi dans mon agonie, j’ai versé telles gouttes de sang pour toi. (...) Je te

suis plus ami que tel et tel ; car j’ai fait pour toi plus qu’eux, et ils ne souffriraient

pas ce que j’ai souffert de toi et ne mourraient pas pour toi dans le temps

de tes infidélités et cruautés » (Blaise Pascal, Pensées, BVII, 553)

 

 

 

 

A Gethsémani, la souffrance de notre Dieu-Incarné, en sa nature humaine, est particulièrement angoissante. Notre Seigneur se trouve agenouillé « dans un jardin, non de délice comme le premier Adam, où il se perdit avec tout le genre humain, mais de supplices, où Il se sauvera avec le genre humain » (Blaise Pascal). L'angoisse Le fait redouter d’aller jusqu’au bout. Il est comme "paralysé" devant le châtiment à venir. Satan, en habile pharisien, le nargue par des rires infernaux et des visions horribles. Jésus en est effrayé. Tout tremblant et chancelant, Il hurle le Nom de Son Père, Il crie vers Lui et Lui demande la force d’aller jusqu’au bout, de ne pas succomber aux tentations du Malin. La cause de ses horribles souffrances ? C'est la Colère Divine visant à rétablir la Justice. Par Sa volonté humaine, intrinséquement unie à la Volonté de Son Père Éternel, Jésus se donne entièrement et en toute liberté à cette Justice Divine pour notre salut car – étant Dieu le Fils  Il est l'Unique Victime expiatoire et propitiatoire (1 Jean 2, 2) qui puisse satisfaire à Dieu le Père.

 

Entré dans le monde par compassion pour le genre humain, Il prend volontairement sur Lui toutes nos passiones avant d'être crucifié. Satan lui fait voir tous les péchés du monde (passés, présents et futurs) avec toutes leurs laideurs dans d'affreuses visions. Cela Lui a causé une telle angoisse, une telle torture et une telle douleur spirituelle qu'Il en a sué du sang ! (Luc 22, 44). Devant cette quantité incroyable de péchés, de violences, de mensonges, d'impuretés et de haines qui infectent le monde, face à la toute-puissance du Mal, seul un Amour infini pour les hommes, seule une expiation infiniment bien plus puissante que le Mal pouvait faire "contrepoids".

 

À cette heure de la nuit naissante, le Christ bataille contre les ténèbres sataniques. Jamais lutte ne fut aussi intense, mais, étant Dieu Incarné, jamais victoire ne fut aussi décisive !

 

 

 

 

 

Liens : Le sommeil des disciples, par Mgr Luciano Alimandi + Prière à Jésus agonisant + Chapelet de l'Agonie de Jésus à Gethsémani Prières de réparation (Agonie de Jésus) + L’Heure Sainte (du jeudi au vendredi de 23h00 à 00h00) + Archiconfrérie de la Sainte Agonie de Notre Seigneur + Mont des Oliviers (Vidéo) + Wa Habibi ("mon amour" en arabe) - Chant sur l'agonie de Jésus (chanteuse libanaise Fairuz) + L'Agonie de Jésus à Gethsémani

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg