1. La pertinence de la liturgie - et, en son centre, de l'Eucharistie - comme lieu théologique : le travail théologique est un service ecclésial et il ne peut s'accomplir avec fruit qu'au sein de la communauté qui célèbre la liturgie car c'est là que le Christ - médiateur et sujet de la Révélation - se donne à voir à la raison et se rend sensible au coeur. D'où l'importance d'une liturgie qui exprime à la fois le mystère incommensurable de Dieu et le mystère non moins inouï de sa rencontre intime avec l'homme.

 

2. L'importance de la raison, au service de l'explicitation du mystère révélé bien sûr (c'est la théologie), mais aussi au service du monde : le pape Ratzinger défend, en effet, la raison face au réductionnisme moderne qui la cantonne à la technique et lui dénie toute autorité définitive au-delà.

 

3. Une vision postmoderne courageuse, et à cet égard critique vis-à-vis de l'optimisme postconciliaire, où il prend acte de l'échec de l'humanisme athée : désormais face au nihilisme qui menace la société surtout occidentale, il n'y a pas d'autre recours que la foi qui libère justement la raison.

 

4. Une herméneutique de continuité pour l'interprétation de la Tradition de l'Eglise (dans laquelle s'insère l'enseignement du dernier Concile) : au sensationnalisme de l'herméneutique de la rupture, chère à certains théologiens modernistes, Benoît XVI préfère l'humilité qui consiste à repérer les constantes de ce que l'on pourrait appeler le développement organique de la Tradition.

 

Pro Liturgia

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg