Liberté, vérité, don de soi, communion, dignité, amour, personne : ces concepts caractérisent l'authentique compréhension du mariage et de la sexualité, et le sens même de la vie. Malheureusement, aujourd'hui, en tant que chrétiens, nous nous trouvons profondément influencés par les medias et la vision que la société porte sur la sexualité et le sens de nos corps. Au travers de ses 129 audiences générales, l'ancien Pape Jean Paul II a introduit une nouvelle manière d'expliquer une vérité essentielle de l'Evangile appelée la "Théologie du Corps". Le corps n'est pas simplement un petit rajout à la création. Plutôt, c'est une part intégrale de notre humanité, et finalement de notre rédemption. A travers nos corps nous sommes capables de découvrir Dieu plus en profondeur et de Lui ressembler davantage : 

 

 

 

 

LA SIGNIFICATION NUPTIALE DU Corps

 

Comme personne, corps et âme, créée à l'image et à la ressemblance de Dieu, nous trouvons un sens à notre vie quand nous reconnaissons que nous reflétons l'image de Dieu non seulement par notre âme, mais avec notre corps, et toute notre personne. Nous ne reflétons pas Dieu uniquement par le don de notre libre arbitre, mais aussi à travers notre communion aux autres. « Etre humain, c'est être appelé à être en communion avec les autres ». Pourquoi ? Parce que Dieu lui-même est communion de personnes dans la Sainte Trinité. Jean Paul II explique que, « l'homme est devenu image et ressemblance de Dieu non seulement à travers sa propre humanité mais aussi à travers la communion de personnes que l'homme et la femme forment dès l'origine. ». Une communion de personnes existe quand deux personnes choisissent librement de se donner l'une à l'autre dans l'Amour et s'acceptent mutuellement dans l'Amour. En fait l'amour véritable se trouve précisément dans ce don mutuel. Comme nous le voyons dans les Evangiles, l'unique but de la vie chrétienne, c'est l'Amour. « L'homme ne peut pas vivre sans Amour. C'est un être incompréhensible à lui-même, dont la vie n'a pas de sens, si l'Amour ne lui est pas révélé, s'il ne rencontre pas l'Amour, s'il n'aime pas, s'il ne s'approprie pas l'Amour, s'il ne participe pas intimement à l'action d'aimer » (Encyclique "Redemptor Hominis") Qu'est ce que le corps humain a à voir avec tout cela ? Aujourd'hui, le monde nous montre le plus souvent le corps comme un objet de plaisir ou une machine qui n'a pas grand-chose à voir avec notre nature spirituelle. Le corps n'est pas un « rajout », un petit quelque chose en plus à la création. Au contraire c'est une partie vitale de ce que nous sommes en tant que personnes humaines. Pourquoi ? Parce que le corps révèle notre moi spirituel. Par exemple, l'on peut voir qu'une personne est heureuse quand elle sourit. Le bonheur n'est pas quelque chose de palpable, et on a besoin pour le comprendre d'un signe physique visible. L'acte sexuel nous amène aussi à une union spirituelle encore plus profonde. On se rend compte qu'un sourire est creux, vide, quand la personne qui sourit n'est pas réellement heureuse. Il en est de même pour l'acte sexuel, il est vide s'il n'exprime pas une union spirituelle profonde. Non seulement la communion physique est le signe visible d'une communion invisible entre un homme et une femme, mais elle nous montre que cet amour, ce don de soi, est la raison pour laquelle nous avons été créés et à quoi nous devons tendre. Dieu a créé nos corps "hommes" et "femmes", justement pour nous montrer que nous avons été créés pour l'Amour, que notre raison d'être, c'est l'Amour, c'est être don de nous-mêmes pour les autres. C'est la signification nuptiale de notre corps : « Le corps humain comprend dès son origine cette capacité d'exprimer l'Amour, c'est à travers l'Amour que la personne devient un don et par ce don qu'elle trouve sa raison d'être et ainsi comble le but de son existence. » (Théologie du corps, 16/1/1980). Le don de soi est à être vécu dans toutes nos relations, mais son expression la plus concrète et la plus physique est dans le don de soi lors de l'union conjugale d'un homme et d'une femme.

 

 

 

 

Le langage de l'union sexuelle

 

L'union conjugale elle-même est un signe du désir de Dieu pour une union complète avec nous (qui bien qu'intime, n'est pas sexuelle). C'est le signe de l'Amour du Christ pour son peuple. Cela nous apprend quelque chose sur Dieu. Le couple marié est appelé à témoigner au monde entier de cet amour. Au travers de leur union sexuelle, leurs corps parlent un langage d'amour et de don total de soi. Nous sommes appelés à exprimer la vérité avec nos corps. « Le langage du corps est bien plus que la réaction sexuelle. L'acte sexuel est le langage authentique des personnes, il doit s'exprimer en vérité, c'est-à-dire en accord avec les normes morales objectives. Au niveau de ce langage précisément, l'homme et la femme s'expriment réciproquement de la façon la plus profonde qui soit. (Théologie du corps, 22/8/1984). La seule manière pour exprimer la Vérité avec le corps est de réserver l'union sexuelle au mariage. Dans le mariage l'union conjugale est l'expression de l'engagement de leur vies entières l'un à l'autre, l'engagement fait lors de leurs voeux conjugaux. Le contraire de l'amour n'est pas la haine, mais l'utilisation, l'utilisation d'un autre comme un objet, comme un moyen pour une fin. La luxure est le fait d'utiliser une personne comme objet de gratification sexuelle. De cette manière nos coeurs sont devenus des « champs de batailles de l'amour et de la luxure » (Théologie du corps 23/7/1980). Nos coeurs sont comme des puits profonds : il y a beaucoup d'eau boueuse, mais en creusant profondément nous trouvons une source fraîche et vivante. Le coeur est bien plus profond que la luxure ! Pour Jésus, il ne s'agit pas de garder les commandements comme un lourd fardeau à porter. Il nous transforme nous et nos désirs, afin qu'il nous soit naturel de vivre selon Son plan. Nous ne sommes plus sous la Loi, comme Saint Paul le dit aux Romains, alors nous pouvons vivre avec notre époux(se) dans l'Amour et la Vérité. Le Christ en appelle à nos coeurs et Il nous appelle à choisir librement une vie en accord avec notre dignité de personnes créées à l'image et à la ressemblance de Dieu. Ce n'est qu'en vivant notre véritable dignité d'hommes et de femmes créés à l'image de Dieu que nous serons pleinement comblés, et que nous connaîtrons le vrai bonheur au sens spirituel du terme, parce que nous avons été faits et créés dès les origines pour une vie de bonheur.

 

Théologie du corps, un petit résumé - Par Anastasia Northrop

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg