En ce 1er Novembre, la Liturgie de l'Église nous invite à fêter avec joie et en une seule fête toutes les personnes qui ont obtenu du Christ la grande grâce du Ciel. Après avoir cheminé et peiné sur cette terre d'exil, ces personnes goûtent désormais auprès de Dieu-Trinité d'Amour un bonheur sans fin et toujours renouvelé. A la suite de la Bienheureuse Vierge Marie, l'Église nous invite à désirer ce bonheur avec ardeur. Le Ciel, c'est la récompense de tous ceux qui ont fait en tout temps et avec amour la Volonté du Seigneur en sacrifiant leur volonté propre et en se crucifiant au monde ; c'est la récompense de toutes les personnes qui ont vécu chaque jour les Commandements (Exode 20, 2-17) et les promesses du Christ-Seigneur dans les Béatitudes (Matthieu 5, 3-12). Introït de la Messe : « Gaudeámus omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre Sanctórum ómnium, de quorum sollemnitáte gaudent Angeli, et colláudant Fílium Dei ; Ps. : Exultate justi in Domino, Rectos decet collaudatio. Gaudeámus... » (« Réjouissons-nous tous dans le Seigneur en célébrant ce jour de fête en l'honneur de tous les saints ; cette fête cause la joie des anges ; ensemble ils louent le Fils de Dieu ; Ps. : Tressaillez de joie dans le Seigneur, vous les justes, car c'est aux coeurs droits qu'il revient de Le louer. Réjouissons-nous... ») ConfiteorKyriale VIII (De Angelis) Credo III

   
      
 
 
 

« Pourquoi notre louange à l’égard des saints, pourquoi notre chant à leur gloire, pourquoi cette fête même que nous célébrons ? Que leur font ces honneurs terrestres, alors que le Père du ciel, en réalisant la promesse du Fils, les honore lui-même ? De nos honneurs les saints n’ont pas besoin, et rien dans notre culte ne peut leur être utile. De fait, si nous vénérons leur mémoire, c’est pour nous que cela importe, non pour eux. Pour ma part, je l’avoue, je sens que leur souvenir allume en moi un violent désir. Le premier désir, en effet, que la mémoire des saints éveille, ou plus encore, stimule en nous, le voici : nous réjouir dans leur communion tellement désirable et obtenir d’être concitoyens et compagnons des esprits bienheureux, d’être mêlés à l’assemblée des patriarches, à la troupe des prophètes, au groupe des apôtres, à la foule immense des martyrs, à la communauté des confesseurs, au chœur des vierges, bref d’être associés à la joie et à la communion de tous les saints. Cette Église des premiers-nés nous attend, et nous n’en aurions cure ! Les saints nous désirent et nous n’en ferions aucun cas ! Les justes nous espèrent et nous nous déroberions ! Réveillons-nous enfin, frères ; ressuscitons avec le Christ, cherchons les réalités d’en-haut ; ces réalités, savourons-les. Désirons ceux qui nous désirent, courons vers ceux qui nous attendent, et puisqu’ils comptent sur nous, accourons par nos désirs spirituels. Ce qu’il nous faut souhaiter, ce n’est pas seulement la compagnie des saints, mais leur bonheur, si bien qu’en désirant leur présence, nous ayons l’ambition aussi de partager leur gloire, avec toute l’ardeur et les efforts que cela suppose. Car cette ambition-là n’a rien de mauvais : nul danger à se passionner pour une telle gloire. Et voici le second désir dont la commémoration des saints nous embrase : voir, comme eux, le Christ nous apparaître, Lui qui est notre vie, et paraître nous aussi avec Lui dans la gloire. Jusque là, Il ne se présente pas à nous comme Il est en Lui-même, mais tel qu’Il s’est fait pour nous : notre Tête, non pas couronnée de gloire, mais ceinte par les épines de nos péchés. Il serait honteux que, sous cette tête couronnée d’épines, un membre choisisse une vie facile, car toute la pourpre qui le couvre doit être encore non pas tant celle de l’honneur que celle de la dérision. Viendra le jour de l’avènement du Christ : alors on n’annoncera plus sa mort de manière à nous faire savoir que nous aussi sommes morts et que notre vie est cachée avec lui. La Tête apparaîtra dans la gloire, et avec elle les membres resplendiront de gloire, lorsque le Christ restaurera notre corps d’humilité pour le configurer à la gloire de la Tête, puisque c’est lui la Tête. Cette gloire, il nous faut la convoiter d’une absolue et ferme ambition. Et vraiment, pour qu’il nous soit permis de l’espérer, et d’aspirer à un tel bonheur, il nous faut rechercher aussi, avec le plus grand soin, l’aide et la prière des saints, afin que leur intercession nous obtienne ce qui demeure hors de nos propres possibilités ».

 

Extrait d’un Sermon de Saint Bernard de Clairvaux pour la Solennité de la Toussaint

 
            

 
 
 

• TEXTES LITURGIQUES (OMNIUM SANCTORUM)

 

- Apocalypse 7, 2-4 ; 9-14 : Le triomphe des élus au Ciel

- Psaume 24, 1 : Liturgie d’entrée au Sanctuaire

- 1 Jean 3, 1-3 : Nous Le verrons tel qu’Il est

- Matthieu 5, 1-12a : Les Béatitudes, le chemin vers le Ciel

 

 

Introït de la Messe : "Gaudeámus omnes in Dómino"

 

  

 
 
 
 

Liens (Pères de l'Église) : Notre Patrie, c’est le Ciel ! (Saint Cyprien de Carthage) + « La Sainte Église est couronnée de leur victoire » (Saint Bède le Vénérable) + Ô vous qui habitez cette patrie immortelle ! (Saint Augustin) + « Ils se sont crucifiés au monde pour pouvoir se tenir à la droite du Crucifié. Ils ont ceint leurs reins de la Vérité dans l’attente de la venue de l’Époux immortel » (Saint Jean Damascène)Sermons de Saint Bernard de Clairvaux pour la Toussaint (1er) + 2ème + 3ème + 4ème + 5ème + "A la vue de ce sang, les anges se réjouissaient, les démons frissonnaient, et Satan lui-même tremblait..." (Saint Jean Chrysostome)

 

Liens (divers) : Les Béatitudes, le chemin vers le Ciel ! + Commentaire de la Parole de Dieu, par la bibliste Marie-Noëlle Thabut + Offertoire de la Messe : Justorum animae (Fontgombault) + Jeunesse de Dieu : ne nous laissons pas aller comme des vieillards ! N'ayons pas peur de devenir adulte dans le Christ, c'est-à-dire des Saints ! + Catéchisme de l'Eglise catholique : Le Ciel (N°1023 à 1029) + Soyez saints !, par le Père Raphaël Prouteau + Prière aux âmes bienheureuses (Padre Pio) + Créés pour le Ciel ! par Mgr Luciano Alimandi + Face à l’Enfer, encordons-nous les uns aux autres vers le Ciel !, par Mgr Luciano Alimandi  + « L’invocation du Saint-Esprit devrait imprégner la vie de chaque disciple authentique du Seigneur qui désire ardemment à la sainteté », par Mgr Luciano Alimandi + Ave, Trinus in personis (Poésie latine) + « Le visage de la Mère » par Mgr Luciano Alimandi + Renonce à toi, et tu auras Jésus, par Mgr Luciano Alimandi + « Notre Eglise est l'Eglise des Saints... » (Bernanos) + « La sainteté est offerte à tous » (Benoît XVI) + Homélie de Benoît XVI en la fête de la Toussaint (2006) + Sermons du Saint Curé d'Ars pour la Toussaint (1) + (2) + Litanies des Saints + Propre de la Messe (forme ordinaire) + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Prier les Saints, par l'Abbé Guy Pagès (Vidéo) + Heureux, Bienheureux (Renouveau) + Plus près de Toi, mon Dieu (Renouveau) + O ma joie (Renouveau) + Maranatha le Seigneur vient (Renouveau) + Nous allons voir la Gloire de Dieu (Renouveau) + Cantique : Si le Père vous appelle + Au Paradis, seule la charité restera

commentaires

ATTENTION

Toutes les publicités sont

indépendantes de notre volonté.

Pour "zapper" la publicité,

installez AdBlock Plus

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg