« En la Solennité de l’Épiphanie, l’Église continue à contempler et à célébrer le mystère de la naissance de Jésus-Sauveur. La fête d’aujourd’hui souligne en particulier la destination et la signification universelles de cette naissance. Se faisant homme dans le sein de Marie, le Fils de Dieu est venu non seulement pour le peuple d’Israël, représenté par les pasteurs de Bethléem, mais également pour l’humanité tout entière, représentée par les Mages » (Benoît XVI)Introït de la Messe : « Ecce advénit dominátor Dóminus : et regnum in manu ejus, et potéstas, et impérium. Ps. Deus, iudicium tuum Regi da : et iustitiam tuam Filio Regis. R. Ecce advénit... ; Ps. Reges Tharsis et insulæ munera offerent; reges Arabum et Saba dona adducent. R. Ecce advénit... ; Ps. Et adorabunt eum omnes reges terræ; omnes gentes servient ei. R. Ecce advénit... » (« Voilà que vient le Seigneur Maître ; le pouvoir est dans Sa main, la puissance et l'empire. Ps. Ô Dieu, donnez au Roi votre jugement et au Fils du Roi votre justice. R. Voilà que vient... ; Ps. Les rois de Tarsis et des côtes de la mer doivent lui rendre hommage. Les rois de Saba et de Seba lui mettent des cadeaux. R. Voilà que vient... ; Ps. Tous les rois se prosterneront devant Lui, toutes les nations le serviront. R. Voilà que vient... ») Confiteor + Kyriale et Credo de Dumont

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/417x600/0/21/41/34/2009/380_Three_Kings.jpg

 

("Tria sunt munera" - Pour la procession d'entrée
Grandes Orgues de la Cathédrale de Cologne)

 

Tria sunt munera pretiosa, quae obtulerunt Magi Domino in die ista,

et habent in se divina mysteria : *** In auro, ut ostendatur Regis potentia :

in thure, Sacerdotem magnum considera : et in myrrha, Dominicam sepulturam.

Ce sont trois précieux présents que les Mages ont offert au Seigneur ce jour-là, et ils ont en eux des mystères divins :

dans l'or, pour montrer le pouvoir du Roi ; dans l'encens, considère le Grand-Prêtre ; et dans la myrrhe, la sépulture du Seigneur.

 

 



Par la Solennité de l'Epiphanie, la Liturgie de l'Église nous rappelle que le Salut en Jésus-Christ est universel. A la suite des Mages d'Orient qui ont historiquement manifesté leur adoration au Dieu-incarné, nous devons à notre tour exposer avec charité aux juifs et aux païens notre foi et notre adoration au Christ, unique Sauveur et Médiateur de l'humanité, car « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité » (1 Timothée 2, 4). La toute dernière note doctrinale de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi nous rappelle ce grave devoir d'évangélisation en ces temps de relativisme : « A travers l'Église, le Christ veut rejoindre toutes les époques, tous les lieux et tous les milieux de la société, et atteindre chacun, pour que tous deviennent un seul troupeau sous un seul Pasteur (Jean 10, 16) ». « Allez dans le monde entier, proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné » (Marc 16, 15-16). « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! » (1 Co 9, 16). En cette nouvelle année 2016, par l'intercession de la petite Thérèse, patronne universelle des missions, demandons à Dieu de nouvelles grâces pour évangéliser toutes les brebis perdues : elle n’est jamais sortie de son couvent, mais elle savait que l’on pouvait évangéliser et sauver les âmes par la prière et les sacrifices quotidiens ! Ardent était son zèle pour le salut des âmes ! Ardent était son zèle pour répandre autour d'elle la Splendor Veritatis ! Le véritable amour pour les autres se manifeste en plénitude dans l'annonce de l'Unicité et de l'Universalité Salvifique du Christ et de Son Eglise ! « Caritas Christi urget nos ! » (2 Co 5, 14).

 

 

 

 

• TEXTES LITURGIQUES (IN EPIPHANIA DOMINI - AD MISSAM IN DIE)

 

- Isaïe 60, 1-6 : Les nations païennes marchent vers la lumière de Jérusalem

- Psaume 72, 1 : Parmi toutes les nations, Seigneur, on connaîtra ton salut

- Ephésiens 3, 2-3a ; 5-6 : L'appel au salut est universel

- Matthieu 2, 1-12 : Les mages païens viennent se prosterner devant Jésus

 

 

• APRÉS LA PROCLAMATION DE L'ÉVANGILE, L'ÉGLISE CHANTE LE "NOVERITIS" :

 

--> Selon le Missale Romanum (2002) et le Cérémonial des Évêques (§240), après le chant de l’Évangile,

un des diacres, ou bien un chanoine, un bénéficier ou le prêtre, montera à l’ambon revêtu de son pluvial 

("chape") blanc et y publiera au peuple l’annonce solennelle de la date de Pâques et des Fêtes mobiles

de l'année. Dès les premiers temps de l'Église, le patriarche d'Alexandrie - là où se trouvaient les plus 

habiles astronomes de la chrétienté - envoyait la date de la solennité pascale au Souverain Pontife, 

qui en informait les métropolites d'Occident. Les Évêques prirent donc l'habitude de publier chaque

année, une epistola festalis, dans laquelle étaient annoncées les Fêtes mobiles de l'année. Telle 

est l'origine du chant "Noveritis" qui doit être traditionnellement chanté sur le ton de l'Exsultet.

 

--> Exemples liturgiques (2013, 2014, 2015) - (Basilique Saint-Pierre de Rome)

 

 

 

 

Introït de la Messe : "Ecce advénit" 

 

   grego3.gif

 

*** En France, par un indult, la Solennité de l'Epiphanie est célébrée

 le 2ème Dimanche après Noël (faute de jour férié le 6 janvier)

 

 

 

 

Liens (Pères de l'Église) :  Sermons de Saint Bernard de Clairvaux pour l'Epiphanie (1) + (2) + (3) + (4) + (5) + (6) + Sermons de Saint Augustin pour l'Epiphanie (CXCIX) + (CC) + (CCI) + (CCII) + (CCIII) + (CCIV) + (19ème sermon) + (36ème sermon) + (37ème sermon) + (38ème sermon) + (39ème sermon) + (40ème sermon) + (41ème sermon) + (42ème sermon) + (43ème sermon) + (44ème sermon) + « Le Roi du ciel est né et un roi de la terre se trouble » (Saint Grégoire le Grand) + « La Vérité, que des Juifs, dans leur aveuglement, n’ont pas acceptée, a étendu sa lumière à toutes les nations » (Saint Léon le Grand) + « Ce jour met à la fois en relief la grandeur et l’humilité du Christ » (Saint Augustin) + « L’homme n’a pas été fait à cause des étoiles, mais les étoiles à cause de l’homme » (Saint Grégoire le Grand) + L'Epiphanie, par Saint Léon le Grand

 


Liens (divers) :  Tria sunt munera + Homélies de Benoît XVI en la Solennité de l'Epiphanie (2006)(2007) + (2008) + (2009)(2010) + (2011) + (2012) + (2013) + Hérode, Staline, Hitler et les avortements, par le Cardinal Meisner (Homélie du 6 janvier 2005) + Prose : Ad Jesum accurrite + Hymnus : Hostis Herodes impie (à Vêpres, 1971) + Debout, resplendis (Renouveau)Une explication scientifique sur l'Astre d'Orient qui a alerté les mages grâce aux puissants logiciels informatiques ? + Séquence pour l'Epiphanie + Dieu nous connait, il est proche de nous"Ils virent l'Enfant avec Marie sa Mère et tombant à genoux, ils se prosternèrent devant Lui" (Saint Alphonse-Marie de Liguori) + Messe et Commentaires Liturgiques (forme extraordinaire) + Propre de la Messe (forme ordinaire) + Commentaire de la Parole de Dieu, par la bibliste Marie-Noëlle Thabut + Rappel des Régles Liturgiques pour l'Epiphanie (forme ordinaire)

commentaires

Widget Vatican.va

Liens (1)

 

 

 

 

 

 

logofc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 








Dossiers / Synthèses

 


 

http://img.over-blog.com/600x408/0/21/41/34/2010/hippycatholicism-copie-1.jpg

 


 

 


 

 


 

Actualité du livre

 

 

 


 

 

 

 

 

 


 

 

 

Admin / Twitter

oiseau-twitter2.gif

 

 

Depuis janvier 2006,
site administré par de
jeunes laïcs catholiques.
 
 
CONTACT
 

 


 

 
coolpape.jpg